Cinéma

Lundi 4 mars 2013 1 04 /03 /Mars /2013 12:00

Biancanieves.jpg

 

Allez vite voir ce film, pendant qu'il est encore temps..
Il y est question de corrida, mais toute cruauté nous est épargnée, j'apprécie!

 

http://www.cinelycee.com/film.php?id_film=1847

Par laurence hansen-love - Publié dans : Cinéma - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 24 février 2013 7 24 /02 /Fév /2013 12:25

Jacky-au-royaume-des-filles.jpg

 

 Les femmes gouvernent (Charlotte Gainsbourg au centre) , elles choisissent leurs époux, les hommes sont tous voilés...

 

http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/02/22/riad-sattouf-inverse-les-roles_1836175_3246.html

 

 Trop impatiente!  

Par laurence hansen-love - Publié dans : Cinéma - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 février 2013 3 20 /02 /Fév /2013 17:52

Wadjda-haifaa.jpgC'est extraordinaire de réussir à  réaliser un tel film, lorsque l'on a été élevée dans un tel contexte.... et soumise à un tel lavage de cerveau!)

 Hommage aux esprits droits!

« Ceux-là ayant l’entendement net et l’esprit  clairvoyant, ne se contentent pas, comme les ignorants encroûtés, de voir ce qui est à leurs pieds, sans regarder ni derrière ni devant ; ils rappellent   au contraire les choses passées pour juger plus sainement le présent et prévoir l’avenir. Ce sont ceux qui, ayant l’esprit droit, l’ont encore rectifié par l’étude et le savoir. Ceux-là, quand la liberté serait entièrement perdue et bannie de ce monde, l’y ramèneraient ; car la sentant vivement, l’ayant savourée et conservant son germe en leur esprit, la servitude ne pourrait jamais les séduire, pour si bien qu’on l’accoutrât »  Etienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire , (1548), p 196, Edition Payot.

http://www.cinelycee.com/film.php?id_film=1848

Par laurence hansen-love - Publié dans : Cinéma - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 20 février 2013 3 20 /02 /Fév /2013 17:46

Wadjda-velo.jpg

La Boétie :

 

« Si pour avoir la liberté, il ne faut que la désirer ; s'il ne suffit pour cela que du vouloir, se trouvera-t-il une nation au monde qui croie la bayer trop cher en l'acquérant par un simple souhait? Et qui regrette sa volonté à recouvrer un bien qu'on devrait racheter au prix du sang, et dont la seule perte rend à tout homme d'honneur la vie amère et la mort bienfaisante? Certes, ainsi que le feu d'une étincelle devient grand et toujours se renforce, et plus il trouve de bois à brûler, plus il en dévore, mais se consume et finit par s'éteindre de lui-même quand on cesse de l'alimenter : pareillement plus les tyrans pillent, plus ils exigent ; plus ils ruinent et détruisent, plus on leur fournit, plus on les gorge ; ils se fortifient d'autant et sont toujours mieux disposés à anéantir et à détruire tout ; mais si on ne leur donne rien, si on ne leur obéit point ; sans les combattre, sans les frapper, ils demeurent nuds et défaits :semblables à cet arbre qui ne recevant plus de suc et d'aliment à sa racine, n'est bientôt qu'une branche sèche et morte.

Pour acquérir le bien qu'il souhaite, l'homme entreprenant ne redoute aucun danger, le travailleur n'est rebuté par aucune peine. Les lâches seuls, et les engourdis, ne savent ni endurer le mal, ni recouvrer le bien qu'ils se bornent à convoiter. L'énergie d'y prétendre leur est ravie par leur propre lâcheté ; il ne leur reste que le désir naturel de le posséder. Ce désir, cette volonté innée, commune aux sages et aux fous, aux courageux et aux couards, leur fait souhaiter toutes choses dont la possession les rendrait heureux et contents. Il en est une seule que les hommes, je ne sais pourquoi, n'ont pas même la force de désirer. C'est la liberté : bien si grand et si doux! que dès qu'elle est perdue, tous les maux s'ensuivent, et que, sans elle, tous les autres biens, corrompus par la servitude, perdent entièrement leur goût et leur saveur. La seule liberté, les hommes la dédaignent, uniquement, ce me semble, parce que s'ils la désiraient, ils l'auraient : comme s'ils se refusaient à faire cette précieuse conquête, parce qu'elle est trop aisée ». Etienne de la Boétie, Discours de la servitude volontaire,  Payot, p 180-181

 

 

« 

Par laurence hansen-love - Publié dans : Cinéma - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 20 février 2013 3 20 /02 /Fév /2013 14:01

Des-abeilles.png

 

 

 Jacques Mandelbaum  (le Monde  20 février)nous recommande plutôt Des abeilles et des hommes.
 Voici le début de son artICle:

 

"Vivre à la charnière des XXe et XXe siècle est un privilège rare. Avec Auschwitz et Hiroshima,le premier nous a appris jusqu'où peut aller l'homme pour anéantir son prochain. Le second peut être considéré comme le moment où nous avons pris conscience de l'égale capacité de l'homme à détruire ce qui l'entoure et, par voie de conséquence, tout se tenant, à en finir une fois pour toutes avec lui-même"

 http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/02/19/des-abeilles-et-des-hommes-et-chimpanzes-films-animaliers-traite-d-anatomie-comparee_1834813_3246.html

Lire aussi la chronique de notre spécialiste du cinéma

animalier, Henri Lanoë

 

http://www.cinelycee.com/film.php?id_film=1854Chimpanzes-bis.jpg

Par laurence hansen-love - Publié dans : Cinéma - Communauté : Ecologie et Environnement
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés