Préparation IEP (sciences-po)

Dimanche 19 janvier 2014 7 19 /01 /Jan /2014 12:52

 (pour ceux qui sont nouveaux sur ce blog)

Dans un plaidoyer vigoureux en faveur  de la liberté de pensée, John Locke pose les fondements d’une théorie de la séparation radicale de l’Etat et de l’Eglise. L’autorité politique ne peut ni ne doit forcer les consciences. En revanche, il lui appartient de préserver les intérêts de  l’ensemble de  ses sujets. Par conséquent, les  individus ne peuvent être sanctionnés pour la manifestation de leurs convictions religieuses aussi longtemps que celles-ci ne constitue aucunement une menace pour l’ordre public.

 

Le port d’une chape ou d’un surplis ne peut pas plus mettre en danger ou menacer la paix de l’Etat que le port d’un habit ou d’un manteau sur la place du marché ; le baptême des adultes ne détermine pas plus de tempête dans l’Etat ou sur la rivière que le simple fait que je prenne un bain .[…]

Prier Dieu dans telle ou telle attitude ne rend en effet pas les hommes factieux ou ennemis les uns des autres ; il ne faut donc pas traiter cela d’une autre manière  que le port d’un chapeau ou d’un turban ; et pourtant, dans un cas comme dans l’autre, il peut s’agir d’un signe de ralliement susceptible de donner aux hommes l’occasion de se compter, de connaître leurs forces, de s’encourager les uns les autres et de s’unir promptement en toute circonstance. En sorte que,  si on exerce sur eux une contrainte, ce n’est pas parce qu’ils ont telle ou telle opinion sur la manière dont il convient de pratiquer le culte divin, mais parce qu’il est dangereux qu’un grand nombre d’hommes manifestent ainsi leur singularité quelle que soit par ailleurs leur opinion. Il en irait de même pour toute mode vestimentaire par laquelle on tenterait de se distinguer du magistrat 1 et de ceux qui le soutiennent ; lorsqu’elle se répand et devient un signe de ralliement pour un grand nombre de gens qui, par là, nouent d’étroites relations de correspondance  et d’amitié les uns avec les autres, le magistrat ne pourrait-il pas en prendre ombrage, et ne pourrait-il pas user de punitions pour interdire cette mode, non parce qu’elle serait illégitime, mais à raison des dangers dont elle pourrait être la cause ? Ainsi un habit laïc peut avoir le même effet qu’un capuchon de moine ou que toute autre pratique religieuse".

 John  Locke, Essai sur la tolérance  (1667), trad. Jean Le Clerc, Ed. Garnier Flammarion, 1992, pp 110 et 121.

NOTE 1 : Le magistrat est ici le représentant et le symbole de l’autorité politique, laquelle a pour mission de préserver les intérêts de tous ceux qui sont soumis à sa juridiction.

 

 

 

Par laurence hansen-love - Publié dans : Préparation IEP (sciences-po) - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Dimanche 19 janvier 2014 7 19 /01 /Jan /2014 10:31

penser-la-laicite.jpghttp://www.franceculture.fr/emission-repliques-0

Extrait:

 

"Il y a des crèches catholiques, musulmanes.. il doit exister des crèches neutres"

"Nos petits enfants ont droit à la laïcité. Les signes religieux n'ont pas leur place dans les lieux d'enseignement public.."

 

     Faut-il remplacer le mot"intégration" par le mot "inclusion"?


Par laurence hansen-love - Publié dans : Préparation IEP (sciences-po) - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 18 janvier 2014 6 18 /01 /Jan /2014 17:51
Par laurence hansen-love - Publié dans : Préparation IEP (sciences-po) - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 16 janvier 2014 4 16 /01 /Jan /2014 13:09

tony-judt.jpg

 

Tony Judt

Contre le vide moral

Restaurons la social-démocratie

« Un libéral est quelqu’un qui s’oppose à l’ingérence dans les affaires d’autrui, qui tolère les attitudes dissidentes et les comportements hors norme. Historiquement, les libéraux ont veillé à tenir les autres à l’écart de nos vies, laissant aux individus un maximum d’espace où vivre et s’épanouir à leur guise.

[…]

Les sociaux-démocrates, en revanche, sont une espèce hybride. Ils partagent avec les libéraux l’attachement à la tolérance culturelle et religieuse. Sur un plan politique, cependant, ils croient à la possibilité et à la vertu de l’action collective pour le bien de tous. Comme la plupart des libéraux, ils sont partisans d’une fiscalité progressive afin de financer les services publics et d’autres biens sociaux que les individus ne peuvent se procurer par leurs propres moyens ; mais alors que beaucoup de libéraux verraient sans doute dans cette politique fiscale et ces prestations sociales un mal nécessaire, la vision social-démocrate de la bonne société implique d’emblée un rôle accru pour l’Etat  et le secteur public.

La social-démocratie, on le conçoit, se vend mal aux États-Unis. Un de mes objectifs est de suggérer que l’État peut jouer un rôle renforcé dans nos vies sans menacer nos libertés – et de plaider que, l’État étend appelé à subsister dans l’avenir prévisible, nous ferions bien de réfléchir au genre d’État que nous souhaitons.

[…]

Le dilemme européen est légèrement différent. Beaucoup de pays européens ont longtemps pratiqué quelque chose qui ressemble à la social-démocratie, mais ils ne savent plus comment la prêcher. Les sociaux-démocrates sont aujourd’hui sur la défensive, portés à s’excuser. Les critiques qui prétendent que le modèle européen est trop coûteux ou économiquement inefficace n’ont pas été démentid.  Et pourtant, l’État-providence est plus populaire que jamais auprès de ses bénéficiaires : nulle part en Europe on ne réclame l’abolition des services publics de santé, la fin de l’enseignement gratuit ou subventionné ou la réduction des transports publics et autres services essentiels. »pp. 16-17.

 

 

 

Par laurence hansen-love - Publié dans : Préparation IEP (sciences-po) - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 16 janvier 2014 4 16 /01 /Jan /2014 13:06

Sauriez-vous faire la différence?
 Hier soir, C dans l'air était consacré à cette question et ce matin France-Culture.

 Je la poserai à mes étudiants lorsque je les préparerai à l'oral de IEP...

 Pour Tony Judt, l'idée de  socialisme est désormais ,une "idée épuisée":  voir le billet de Brice Couturier, et le texte de Tony Judt

Par laurence hansen-love - Publié dans : Préparation IEP (sciences-po) - Communauté : Les blogueurs influents
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés