Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 18:03
Bientôt ; on pourra lire dans nos pensées.
 Pratique, notamment pour les publicitaires . Lire : Pourra-t-on lire dans nos pensées?1984.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love
commenter cet article

commentaires

Laurence Hansen-Love 31/05/2007 14:09

merci paradoxquoiqu'il en soit, la science poursuit dans cette voie //

paradox 31/05/2007 10:38

Lire dans nos pensées selon un protocole préétabli, celui qui consiste à répertorier les zones neuronales où devraient se situer l'activité cérébrale censée déterminer, voire définir, une correspondance moyenne et générale à chaque individu, selon ses pensées et ses actes, eux-mêmes classifiés.En théorie, cela parait séduisant : cartographier l'activité cérébrale humaine.  Comme si l'activité cérébrale humaine était quelque chose de stéréotypé d'office : ne devrait-on pas plutôt se poser en amont cette question? Doit-on faire exclusivement et obligatoirement confiance à la recherche scientifique qui étudie notre cerveau?  La science à pour habitude de trancher ses objets d'études, de diviser, et, d'obtenir ainsi un imaginaire en 2 dimensions, terriblement réductrices.  Devrais-je alors me laisser découper mon intellect sous prétexte qu'une sécurité nationale est en jeu? Et si ce découpage, par trop arbitraire, reposait, dès ses origines, sur des a priori issus d'un rationalisme douteux, mais cependant acceptés par force de démonstrations elles-mêmes amputées de dimensions irrationnelles, dimensions qui, me semble-t-il, composent néammoins notre entendement.  Ne sommes-nous que des machines qui ne réagissent qu'à des stimulis? Sommes-nous si prévisibles?  En outre, si je suis un terroriste international et professionnel, rien ne pourra m'empêcher de m'entrainer à leurrer mes inquisiteurs virtuels : puisque je connais le mécanisme supposé défendre, alors j'applique une parade pour l'attaque, parce que c'est mon métier.  Alors à quoi servirait une telle technologie? Au marketing de masse? Ainsi, il suffirait que les multinationales suggèrent aux états un enseignement tout particulier visant à conditionner les peuples selon un protocole préétabli, celui qui nous concerne dans ce sujet : au même titre qu'un terroriste de métier, mais cette fois pour répondre pleinement et non pas pour le contourner, pour que tous nous remplissions notre devoir d'être en corellation avec le répertoire arbitrairement déterminé et qu'il soit alors possible de stimuler précisément et donc de déclancher un passage à l'acte (d'achat de préférence). Mais ce n'est là qu'un aspect possible de telles applications, il doit bien exister des dérives encore plus monstrueuses que les plus grands criminels se feront le plaisir de découvrir.