Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 18:31
Enigmatique formule de Engels? Explication dans l'article du Monde ce soir, sur le "Bad Godesberg de DSK"..
 
 késako?
Si vous voulez passer IEP, vous devez savoir que Bad Godesberg est la ville où le PS allemand a renoncé  en 1959 au marxisme. Et DSK, qui va peut-être diriger le FMI, semble rallier, lui aussi, le libéralisme

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

SMB 22/07/2007 14:15

La gauche a été l'objet d'une scission durant le congrès de Tours en 19020 (25 au 30 décembre) qui entériner la séparation entre la SFIO de G.Longuet et P.Faure et une gauche communiste qui prendra ses mots d'ordre à Moscou (en effet elle adhère à la 3e Internationale).

Quant à DSK qui va prendre les rènes du FMI, ne peut-on pas penser qu'il mérite sa place?

Quant à des socialistes concurrents des communistes, à revoir selon moi, tout au moins jusqu'en 1960. En effet les divergences de vue n'empêche pas les coopérations même si celles-si sont rendues moins efficaces. Les communistes donnent leur soutien au projet de Front Populaire dès 1934 ou participent à plusieurs gouvernements jusqu'à aujourd'hui, il 'nya donc pas lieu de parler de concurrence mais plutôt de divergences de vue. Divergence qui est accentuée par la diversité du PS (selon le classique schéma gauche-droite, de Fabius à Strauss-Kahn et Royal).

;)

laurence hansen-love 22/07/2007 17:06

soit, mais... donc? A quand la rénovation tant attendue?

Anthony 20/07/2007 20:38

Belle précision finale. Il faut ajouter que les socialistes françias ont garder cette particularité de ne pas avoir opérer ce virage, tout en étant concurrent des communistes dépuis la scission de 1905 (à vérifier) entre SFIO et PC . Mais c'est bien les éléphants migrent, il y aura moins les jeux de pouvoir de socialistes perdus au sein des sections. Le problème du socialisme, sauf votre respect, c'est son manque d'horizon actuel, comme s'il n'avait été qu'une alternative responsable au communisme.Mais les vrais socialistes n'étaient-ils pas les Allemands de l'Est comme le disait Mitterrand à Michel Tournier, l'écrivain, lors de leurs rencontres du mardi (Mitterrand atterrissait en héiicoptère chez Tournier pour le consulter sur des choses et d'autres, celui ayant une certaine connaissance de la RDA). Le parcours de Mitterrand, l'homme qui a trahit son camp dans les années 50-60 est intéressant. Lui savait dresser un certain horizon. Mais on en revient à l'optique du grand homme, de l'homme prophétique venu de droite. Et donc d'une polirique confiée à quelques mains. Ne me faites pas dire que Ségolène tient de ca, il y a quand même quelque chose qu'elle n'a pas accepté et qui la pousse à s'engager (notamment l'amour de François pour une autre femme). Etre une femme suffit-il au changment ? Que nenni. Le pouvoir doit-il rendre si rigide ? Oh oui, oh oui.Ces notes restent éparses.Anthony qui vous souhaite un bon retour après toutes vos pérégrinations ensoleillées :).