Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 20:09



  Pour Locke, l'autorité politique doit  préserver les intérêts de  l'ensemble de  ses sujets.  Ni plus, ni moins. Par conséquent, les  individus ne peuvent être sanctionnés pour la manifestation de leurs convictions religieuses aussi longtemps que celles-ci ne constitue aucunement une menace pour l'ordre public.

 "Le port d'une chape ou d'un surplis ne peut pas plus mettre en danger ou menacer la paix de l'Etat que le port d'un habit ou d'un manteau sur la place du marché ; le baptême des adultes ne détermine pas plus de tempête dans l'Etat ou sur la rivière que le simple fait que je prenne un bain .[...]
Prier Dieu dans telle ou telle attitude ne rend en effet pas les hommes factieux ou ennemis les uns des autres ; il ne faut donc pas traiter cela d'une autre manière  que le port d'un chapeau ou d'un turban ; et pourtant, dans un cas comme dans l'autre, il peut s'agir d'un signe de ralliement susceptible de donner aux hommes l'occasion de se compter, de connaître leurs forces, de s'encourager les uns les autres et de s'unir promptement en toute circonstance. En sorte que,  si on exerce sur eux une contrainte, ce n'est pas parce qu'ils ont telle ou telle opinion sur la manière dont il convient de pratiquer le culte divin, mais parce qu'il est dangereux qu'un grand nombre d'hommes manifestent ainsi leur singularité quelle que soit par ailleurs leur opinion. Il en irait de même pour toute mode vestimentaire par laquelle on tenterait de se distinguer du magistrat 1 et de ceux qui le soutiennent ; lorsqu'elle se répand et devient un signe de ralliement pour un grand nombre de gens qui, par là, nouent d'étroites relations de correspondance  et d'amitié les uns avec les autres, le magistrat ne pourrait-il pas en prendre ombrage, et ne pourrait-il pas user de punitions pour interdire cette mode, non parce qu'elle serait illégitime, mais à raison des dangers dont elle pourrait être la cause ? Ainsi un habit laïc peut avoir le même effet qu'un capuchon de moine ou que toute autre pratique religieuse".
 John  Locke, Essai sur la tolérance  (1667), trad. Jean Le Clerc, Ed. Garnier Flammarion, 1992, pp 110 et 121.
NOTE 1 : Le magistrat est ici le représentant et le symbole de l'autorité politique, laquelle a pour mission de préserver les intérêts de tous ceux qui sont soumis à sa juridiction.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Clément 09/08/2007 19:40

Non, en fait, je parlais des révisions et plus particulièrement pour l'exercice de la dissertation.Faut-il essayer (au risque de finir par tout mélanger) d'apprendre les exemples et les théories des auteurs (dans les grandes lignes évidemment) ou comprendre les textes de révisions (comme par exemple celui de Locke que vous avez mis sur le blog) et les arguments "suffit-il" (au risque de ne pas avoir de philosophes à citer) ?Je ne sais pas si je suis très clair.merci

laurence hansen-love 10/08/2007 12:02

Essayez quand même de retenir les thèses des philosophes dont je parle. Sinon, à quoi bon?Retenir l'argumentation  sans la thèse, je ne vois pas bien , encore une fois, ce que cela veut dire..

laurence Hansen-love 09/08/2007 18:33

Il vaut mieux chercher des exemples historiques ou littéraires. Sur la justice , vous aurez l'embarras du choix. Citer un film, c'est prendre le risque de tomber dans le cliché (vous serez nombreux à avoir la même idée, si le film est connu. Dans le cas contraire, c'est vain)

laurence Hansen-love 09/08/2007 18:31

Je ne comprends pas très bien votre question. Vous devez nécessairement dégager la THESE de l'auteur . Sinon, comment voulez-vous exposer son argumentation..Sinon, aucune connaissance spéciale n'est exigée du candidat

Clément 09/08/2007 10:18

Pour la dissertation, faut-il essayer de retenir la thèse d'un auteur quand on lit un texte comme celui-ci ou est-ce que ça suffit de comprendre les arguments et le texte (sans essayer d'apprendre ce que les auteurs pensent sur les thèmes) ?Une dissertation avec très peu de références à des auteurs peut-elle avoir une bonne note ?merci

Thomas 08/08/2007 23:34

Une question qui me "brule le clavier" et qui n'a sommes toutes d'importance qu'au niveau de la forme :

Voila imaginons que nous ayons à traiter un sujet sur les rapports entre la passion de l'homme et la justice, nous pouvons, dans le but d'illustrer notre propos, prendre deux exemples de films c a d "12 hommes en colère" (un classique) ou "seven" (qui n'en est pas un et qui est récent et commercial), je ne suis ici pas exhaustif bien entendu, devons nous choisir obligatoirement le classique et passer à la trappe les exemples cinématographique ou autre qui ne semblent à première vue pas conforme à l'esprit du concours?

Enfin devons nous faire attention à la valeur de nos exemples ou bien les utiliser, s'ils sont utiles, sans y preter attention?

Ce n'est ici une question que de forme mais mettre un exemple que l'examinateur pourrait trouver futile peut clairement désavantager, non?

Merci!