Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 14:11
 La démocratie peut accueillir une nouvelle forme de despotisme, auquel le peuple consent :


"Je veux imaginer sous quels traits nouveaux le despotisme pourrait se produire dans le monde : je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs, dont ils emplissent leur âme. Chacun d'eux, retiré à l'écart, est comme étranger à la destinée de tous les autres ses enfants et ses amis particuliers forment pour lui toute l'espèce humaine; quant au demeurant de ses concitoyens, il est à côté d'eux, mais il ne les voit pas; il les touche et ne les sent point; il n'existe qu'en lui-même et pour lui seul, et, s'il lui reste encore une famille, on peut dire du moins qu'il n'a plus de patrie.
Au-dessus de ceux-là s'élève un pouvoir immense et tutélaire, qui se charge seul d'assurer leur jouissance et de veiller sur leur sort. Il est absolu, détaillé, régulier, prévoyant et doux. Il ressemblerait à la puissance paternelle si, comme elle, il avait pour objet de préparer les hommes à l'âge viril; mais il ne cherche, au contraire, qu'à les fixer irrévocablement dans l'enfance; il aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu'ils ne songent qu'à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur; mais il veut en être l'unique agent et le seul arbitre; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages; que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre?"
Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique (1840), Éd. Gallimard, 1968, pp. 347-348.

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

bernard 20/02/2010 18:14


Desomé madame le professeur mais c'est beaucoup trop chèr pour moi!! je  voulais simplement une petite aide gratuite!mais bon ce n'est pas grave je peut comprendre: ça vous ennuie!


laurence hansen-love 20/02/2010 21:12


C'est o, 99 Euros la fiche. (peut-être avez vous mal compris, en voyent le prix de l'intégrale?)
 Vraiment vous ne disposez pas de 0,99 Euros?
 Tout est expliqué dans cette fiche.... et aussi gratuitement dans les posts au sujet du texte ...
Si vous me posez des questions sur un sujet qui n'est pas déjà traité par moi sur le site du webpédagogique , je vous répondrai gratuitement comme je le fais depuis trois ans...


bernard 20/02/2010 12:13


g un commentaire littéraire à faire sur ce texte!! pourrais-je ésperer une aide????


laurence hansen-love 20/02/2010 14:30


Vous trouverez ici tout ce que vous devez savoir : Tocqueville et la démocratie
http://lewebpedagogique.com/boutique/2009/11/10/prepa-sciences-po-philo-lintegrale-laurence-hansen-love/


Marie 14/12/2008 11:22

Bonjour,J'ai justement un commentaire de philosophie à faire (pour demain), sur ce texte.Les idées générales, je l'ai ai.Mais le dévellopement, quelle galère !Pourrai-je espérer un peu d'aide ?D'avance, merci.Ps : J'ai laissé mon mail.

laurence hansen-love 14/12/2008 20:09


Séparez bien les deux parties. La première concerne la société, la seconde le pouvoir.
Essayez d'illustrer ce que dit Tocqueville (sur notre égoïsme, notre hédonisme, notre obsession du bien être ) en prenant des exemples dans le scoiété de consommation, l'usage des nouveaux moyens
de communication etc..
 La seconde partie touche à ce qu'on appelle le totalitarisme.  Tocqueville imagine un pouvoir totalitaire (cf 1984 de Orwell) Sur ce blog tapez "Tocqueville et la nature de la
démocratie", et aussi cherchez "totalitarisme"..


Acadabra 18/08/2007 18:08

Peut être eut-il été judicieux de voir l'autre aspect de la société que Tocqueville critique...au delà de l'individualisme....la soif d'égalité, si chère au socialisme.

laurence hansen-love 20/08/2007 22:52

Oui, il ne faut pas réduire Tocqueville à ce seul texte ; mais De la démocratie en Amérique est un livre énorme... J'ai fait une fiche sur le livre de P. Manent qui le résume. Je vais essayer de la retrouver..