Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 18:18
Voici le compte rendu du dernier livre de Mireille Delmas-Marty qui explique en quoi le"droit d'ingérence" consitue un progrès pour l'humanité  ( Amnesty International) :

Droit d'ingérence
"Il me paraît intéressant d'attirer l'attention sur l'ouvrage de Mireille Delmas Marty, Les Forces imaginantes du droit (III), janvier 2007, éd. du Seuil (Chronique de décembre 2007, le droit d'ingérence). Dans cet ouvrage récent, la juriste rappelle quelles ont été les étapes de cette « émergence des acteurs civiques » et défend la légitimité de leurs interventions contre les craintes de l'ancien ministre Hubert Védrine de voir « surgir un monde entièrement neuf où il faudrait privilégier la société civile nationale et internationale ». Mireille Delmas Marty constate que les pressions des ONG auront certainement contribué à l'intégration du droit international par les juridictions nationales (affaires Pinochet, Total, rôle de la procédure d'amicus curiae dans les jurisprudences de la Cour suprême des États-Unis). Elle souligne aussi l'importance des ONG comme Amnesty International, HRW ou la FIDH auprès des Cours des droits de l'homme régionales (européenne, interaméricaine ou africaine) dans leur présence auprès des victimes qu'elles informent sur les possibilités de recours devant ces instances et auxquelles elles offrent une assistance pour préparer et déposer des requêtes et même, le cas échéant, pour les représenter ou leur-procurer des défenseurs. Aujourd'hui le droit légitime d'ingérence en matière de protection et de promotion des droits humains est reconnu par le droit international comme relevant de la compétence non seulement des États membres de l'Onu, mais aussi des citoyens du monde agissant à travers les ONG".
Aimé Léaud

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires