Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 15:06

 

Toutes les réponses appellent des objections. D'où la suggestion finale: seule la loi peut être juste. C'est donc à elle qu'il faut confier le pouvoir souverain:

"Mais il y a une difficulté : qu'est-ce que doit être en effet le pouvoir souverain le la ciré ? En effet, c'est sans doute soit la masse, soit les riches, soit les honnêtes gens, soit un seul, le meilleur de tous, soit un tyran. Mais toutes ces hypothèses semblent comporter un inconvénient. Lequel donc ? Si les pauvres, du fait qu'ils sont majoritaires, se partagent les biens des riches, n'est-ce pas injuste ? Non, par Zeus, puisque cela a semblé juste à l'autorité souveraine. biais alors que faudra-t-il appeler le comble de l'injustice, sinon cela ? D'autre part, si on prend tous les citoyens et que la majorité se partage )es biens de la minorité. Il est manifeste qu'ils détruisent la ciré. Mais
enfin ce n'est pas l'excellence qui va détruire ce qui la possède, et le juste n'est tout de même pas facteur de destruction d'une cité ! Il est par conséquent évident qu'une telle loi n'est pas susceptible d'être juste. Autrement les actions accomplies par le tyran seraient justes elles aussi, car il emploie la violence parce qu'il est le plus fort, tout comme la masse à l'égard des riches.
Mais alors est-il juste que ce soit la minorité des riches qui gouverne ? Mais si ceux-ci font la même chose que les autres, c'est-à-dire spolient la masse en la dépouillant de ses biens, est-ce que cela est juste .' Si oui, alors l'autre cas le sera aussi. Que donc toutes ces situations soient mauvaises et injustes, c'est manifeste.
Mais alors faut-il que ce soient les honnêtes gens qui aient en tout le pouvoir souverain ? Dans ce cas tous les autres seront nécessairement privés d'honneurs publics f ...}.
Mais vaut-il mieux que ce soit un seul individu, le plus vertueux, qui gouverne ?Mais c'est encore plus oligarchique : les gens exclus dés honneurs publics seront encore plus nombreux. Il pourrait sembler que, d'une manière générale, donner la souveraineté à un homme et non à la loi est mauvais, puisque l'âme de cet homme peut être sujette aux passions. Mais si on la donne à la loi, que celle-ci soit oligarchique ou démocratique, quelle différence cela fera-t-il eu égard aux difficultés qui nous occupent ? "
 La politique , Livre III, chapitre X I

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires