Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 18:04

COMMENT QUALIFIER UN RÉGIME POLITIQUE?
"La science politique n'offre aucune typologie unanimement acceptée des formes de gouvernement, mais l'on en trouve, des classiques comme des plus modernes, qui sont tout de même assez largement reconnues. Tout régime politique concret est particulier, et tout régime évolue au fil du temps. C'est ainsi que certains historiens ont pu parler de « dé-fascisation » du franquisme espagnol après 1945, le régime évoluant vers une sorte d'autoritarisme conservateur, somme toute assez classique, nourri de nationalisme et de catholicisme. Par conséquent, l'exercice typologique n'a d'intérêt que si l'on est conscient de ses limites et si les catégories sont mises en oeuvre de manière dynamique. Certaines sont bien connues: démocratie (gouvernement du peuple), aristocratie (des « meilleurs »), oligarchie (du petit nombre), monarchie (d'un seul), ploutocratie
(des riches), théocratie (des représentants de Dieu)... Mais elles renvoient au détenteur du pouvoir, et non à la façon dont ce pouvoir est exercé.
À l'heure actuelle,les catégories les plus usitées et les plus pertinentes sont la démocratie, l'autoritarisme et le totalitarisme. La Constitution de 1958 définit la démocratie comme « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple », impliquant un rapport gouvernants-gouvernés basé sur la persuasion et le consentement, et non sur la force. La démocratie souhaite mettre l'État au service de la société. Le dessein du totalitarisme est diamétralement opposé: celui-ci entend dissoudre la société dans un État parti omnipotent et omniprésent. L'autoritarisme s'étend dans cette zone grise entre la démocratie et le totalitarisme, dont il ne diffère pas par son degré de terreur policière (afin d'assurer sa survie, un régime autoritaire peut mener une répression sanglante), mais par son projet: l'autoritarisme ne vise ni la subordination de l'État (démocratie) ni la dissolution et l'asservissement de la société (totalitarisme). Une autre manière d'articuler ces formes de gouvernement consiste à prendre en compte le sort réservé à l'opposition et le degré de consensus attendu des gouvernés. L'autoritarisme se caractérise par le refus d'une compétition politique ouverte, sans impliquer pour autant une complète adhésion idéologique. Le totalitarisme manifeste quant à lui la volonté d'abolir tous les clivages existant
dans la société et exige un soutien absolu et sans réserve, dans une logique messianique. Construite en référence à l'Allemagne nazie et à l'URSS, la notion de totalitarisme ne trouve à s'appliquer effectivement qu'à des situations relativement éphémères et précaires: nazisme et stalinisme (mais pas toute l'ère soviétique), la Chine de Mao, le Cambodge de Pot Pot, l'Iran de Khomeiny... De par sa nature même, le totalitarisme ne semble pas en mesure de s'inscrire dans la durée. Remarquons enfin que la théorie politique est riche de débats sur la plus ou moins grande comparabilité du fascisme, du nazisme et du communisme, l'idée même de totalitarisme étant critiquée pour sa propension à rassembler sous un vocable unique des types de régime reposant en fait sur des dynamiques différentes. Si la question est de savoir qui exerce le pouvoir, alors d'autres régimes politiques que la démocratie peuvent être compatibles avec les droits humains. Mais si la question est de savoir comment ce pouvoir est exercé, alors il faut remarquer que le totalitarisme - et, concrètement, l'autoritarisme - porte en lui la négation même des droits humains". Éric Poinsot Bulletin Amnesty International juin 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Hubert Mono Ndjana 05/07/2008 02:25

Chère Madame,voilà un texte très bien rédigé , qui ne fait aucun doute sur la profondeur que vous souhaité lui donner ...Je serai très ravi de lire quelques unes de vos nombreuses parutions question d'en savoir un peu plus sur votre réel positionnement philosophique (en général).Cordialement ,

laurence hansen-love 05/07/2008 15:34


Nombreuses parutions? Si vous lisez "Cours particulier de philosophie' ( mon seul texte personnel) je serais très heureuse d'en parler avec vous! A bientôt