Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 10:08
Le passé d'une illusion , 1995

"L"idée d'une autre société est devenue presque impossible à penser, et d'ailleurs personne n'avance sur le sujet , dans le monde d'aujourd'hui, même l'esquisse d'un concept neuf. Nous voici condamnés à vivre dans le monde où nous vivons"  François Furet

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Dr Maboul 22/08/2008 13:47

L'idée même de ne plus remettre en cause le projet de société libérale et donc de ne pas en proposer d'autres signe la fin (non définitive) des idéologies.
Car, en termes plus littéraires que philosophiques, l'idéologie est "un rêve partagé par des hommes et des femmes pour toute leur société".
Si le rêve disparait pour faire place à l'âpre réalité, le citoyen ne se projette plus que de façon passive dans l'avenir, il subit, il s'inquiète, il n'est plus acteur mais spectateur.
Hegel voyait en Napoléon qui passait sous ses fenêtres la fin de l'histoire, certains l'ont vu aussi dans la fin de la guerre froide.

Mais les sociétés humaines ont souvent été confrontées à "la pensée unique" avant de s'en départir. Et même si à un "instant t" de l'histoire, une seule idéologie semble dominer tous les états du monde (proposition très approximative surtout en 1995), il est bien prétentieux d'en tirer des conclusions aussi arrêtées pour l'avenir de l'humanité.

Les Romains pouvaient déjà se penser dans cette situation et "les invasions barbares" ont eu raison d'eux alors qu'Attila avait été éduqué par les Romains et maîtrisait parfaitement les intrigues politiques de la Rome antique.

Attendons notre Attila, il viendra bientôt nous sauver. Et si l'Histoire retient de lui qu'il a été un tyran, souvenons-nous que l'Histoire est toujours réécrite par les vainqueurs, faisons simplement en sorte de l'être à la prochaine Révolution.

laurence hansen-love 22/08/2008 19:17


Dr Maboul , je ne suis pas d'accord avec votre conception de l'idéologie.. ce que vous designez ainsi est plutôt une utopie...
 Pour moi "idéologie" est quelque chose de très nocif (la logique d'une idée).
 Et si nous sommes dominés par l'idéologie libérale -c'est indéniable - il y a aussi une philosophie libérale, et c'est bien différent. Une philosophie (une théorie ouverte, souple, comportant
une dimension auto-critique ) ce n'est pas  vérrouillé ni dogmatique comme les idéologies qui sont toutes totalitaires par définition (thèse centrale de H. Arendt)