Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 18:54

La tragédie de Socrate


"Vis-à-vis de tout  homme, la mort naturelle est un droit absolu, mais c'est seulement le droit exercé sur lui par la nature. Dans le tragique véritable, il faut que les puissances en collision soient des deux côtés justifiées, éthiques ; et tel est le destin de Socrate. Son destin n'est pas purement personnel, individuellement romantique ; c'est la tragédie d'Athènes, la tragédie de la Grèce qui s'accomplit en lui, et qu'il représente. Il y a ici deux puissances qui s'opposent. L'une est la loi divine, la coutume naïve, - la vertu, la religion, qui sont identiques avec la volonté de vivre librement, noblement, éthiquement sous les lois de son pays ; abstraitement nous pouvons, nommer cela liberté objective, moralité sociale, religiosité. C'est la nature propre de l'homme, et c'est aussi l'être en et pour soi, le vrai; et l'homme s'y trouve en cette unité avec sa nature. Par contre l'autre principe est le droit également divin de la conscience, le droit du savoir (de la liberté subjective) ; c'est le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, - de la connaissance, c'est-à-dire, de la Raison, - le principe général de la philosophie pour tous les temps à venir. Ce sont ces deux principes qui entrent en collision dans la vie et dans la philosophie de Socrate"
Hegel
(Cours d'histoire de la philosophie, G.P. , II, 48-49)


 Pour une approche plus accessible , lire le dossier Apologie de Socrate, ici

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie classes préparatoires
commenter cet article

commentaires