Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 19:58
(un visiteur me reproche de ne ps aborder ce thème. Je vous renvoie au livre de Véronique Nahoum-Grappe, dont voici un extrait et aussi au post que j'ai mis aujourd'hui sur blogspot  à propos dePalin par Julia Kristeva

Quelle différence anthropologique?


"le fait social de la permanente hiérarchisation des personnes trouve sa légitimité dans la définition des différences : en ce qui concerne les femmes, et sans doute aussi les étrangers venus d'une autre aire culturelle, les différences visibles, esthétiques (et, dans le cas qui nous intéresse, physiologiques) sont utilisées comme preuves évidentes, lisibles sur le corps, de l'infériorité ontologique; en général, les descriptions racistes décrivent l'Autre ethnique comme laid, mais, pour les femmes, le processus est inverse : c'est l'argument de la beauté qui
joue ce rôle de preuve par l'esthétique du corps. Une femme laide, personne ne la regarde parler. Le corps de la femme sert le plus souvent de preuve « naturelle » à son infériorité, visible, grâce à cette beauté rayonnante et mutique, inquiétante, que la « vraie femme, toujours belle, offre aux regards. Il y a un lien associatif qui tisse ensemble l'emphase culturelle sur la beauté féminine et l'exclusion des femmes du politique : c'est pourquoi les
« féministes » sont décrites en général comme laides, c'est pourquoi aussi, d'une façon plus large, tout exercice du pouvoir menace la beauté des femmes, et, finalement, du monde" Le féminin, Editions Hachette.

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

STEEVE 27/09/2008 22:24

J'ai toutefois plusieurs observations à faire : de Margaret Thatcher , Edit Cresson , Indira Ghandi , ect... toutes ses femmes ont gouvernés durant une période de l'histoire.Or ce qu'il convient d'observer c'est que cela c'est toujours mal fini. Mais dans le cas de la  politique , il convient d'observer que le système social et politique est remplie de préjugé ou bien est corrompu par l'opinion générale sur la condition de la femme alors que dans ses lois et son organisation il prône une égalité des sexes , un même droit pour tous , ect...

laurence hansen-love 28/09/2008 15:22


je ne vois pas bien ce que vous voulez dire par "mal fini". Le bilan de M. Thatcher est excellent, même si la personne a été extrêmement antipathqiue et brutale. C'est elle qui a rendu possible
l'essor économique et les progrès sociaux accomplis par son successeur.


STEEVE 26/09/2008 23:54

ce n'étais pas un reproche mais une idée qui pourrait servir de réflexion.Et donc puisque la femme devient un enjeu ésthétique de beauté ( par rapport à des intérêts) autrement dit puisque c'est la beauté qui met en valeur la femme et non ses capacités intellectuels et morales , alors il convient de souligner que cette beauté et associé à la notion même du plaisir.Ou plutôt d'une dimension du plaisir qui est sans cesse véhiculer à travers les images médiatiques , toutes  femmes doit bien soigner son image esthétique afin de s'intégrer dans un système social et politique. Ainsi on prend du plaisir à voir tel ou tel femme politique pour l'image qu'elle représente et  moins pour ce qu'elle a accomplie sur un plan intellectuel ou moral.

laurence hansen-love 27/09/2008 15:01


OUi, et dans le cas de Sarah Palin, ça tourne au désastre (si jamais elle accède au pouvoir).