Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 20:43

La victoire  posthume de Raymond Aron
par Denis Olivennes


"La République des lettres n'est plus ce qu'elle était, nous dit-on. Disparus, les grands maîtres. Finis, les tirages impressionnants d'ouvrages pourtant difficiles. Effacées, les disciplines reines : la philosophie, l'histoire et même la sociologie. Oubliée, surtout, la passion mise par tout un peuple dans les controverses intellectuelles. La pensée se serait fragmentée en disciplines expertes. La télévision et ses spécialistes superficiels auraient supplanté l'édition et ses penseurs exigeants. La " pipolisation" aurait définitivement démodé l'exercice rigoureux de la raison. Il faudrait chercher du côté des marges et de la radicalité cette lumière que les univers académiques ne produisent plus. Et si, en vérité, la disparition des grands systèmes idéologiques - le marxisme, le freudisme, la phénoménologie, le structuralisme... - et des maîtres penseurs était finalement le signe d'une maturité plus grande ? En matière de philosophie politique par exemple, les plus reconnus de nos essayistes d'aujourd'hui, qu'ils soient de droite ou de gauche - les Gauchet, Rosanvallon, Manent  sont tous issus d'un même creuset. Venus à Tocqueville en partant de Marx, ils ont été formés par François Furet dans un centre de recherches qui portait, pour lui rendre hommage, le nom de Raymond Aron. C'est en quelque sorte la victoire posthume de celui-ci que célèbre ce nouvel âge intellectuel français. Un âge peut-être moins flamboyant que le précédent mais pas moins fertile, et qui nous permet, lui, de penser la démocratie politique, la société des individus et l'économie de marché. C'est-à-dire le réel". D. O.
Nouvel Obs 10 octobre 2008

 (notez que ce sont des auteurs qui me sont chers,que je cite très très souvent et qui sont les auteurs de référence à IEP Paris)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires