Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 14:28

Libéralisme :  Ce terme  (etym : latin liberalis, « bienfaisant », « généreux ») a eu des  sens  variables,  notamment selon les époques.

 Sens classique : La  conception « libérale »  de la société, dont Locke, Montesquieu, Benjamin Constant et Tocqueville furent des représentants,  repose  sur l’idée que les individus ont des droits inaliénables (sécurité, propriété, libre expression..) qui sont ancrés dans la nature, et   que l’Etat a pour vocation essentielle d’établir et de préserver.  S’il ne le fait pas, l’individu a le droit de désobéir.

Sens actuel : Il faut bien distinguer le libéralisme économique et le libéralisme politique.

Le libéralisme économique est la doctrine suivant laquelle les lois du marché sont, globalement,  autorégulatrices et ne doivent donc pas être entravées par les autorités publiques. Cette doctrine s’oppose diamétralement aux revendications collectivistes et planificatrices (appropriation collective des moyens de production, réglementation du travail, protectionnisme etc..).

Le libéralisme politique est la doctrine politique qui met en avant  les droits formels (« droits de.. ») des individus  et qui exprime des réserves concernant  les revendications illimitées (« droits à.. ») ou encore  « créances » que l’Etat  prétend assurer mais qu’il n’a pas toujours  le pouvoir  de garantir effectivement, tels que par exemple, outre le droit au travail, le droit aux études supérieures,  le droit  à un logement décent, aux loisirs  et désormais, à un environnement non pollué. Les libéraux  estiment en général qu’il est vain et même contreproductif  de promettre ce que l’on n’est pas en mesure d’accorder, et, en outre,  que la demande  d’égalité peut contrecarrer l’exigence de liberté.  Ils  valorisent l’initiative individuelle et  redoutent les dérives et les incuries  des  « Etats- providence » (déficits publics).

Sur le plan des mœurs, les libéraux considèrent que l’Etat doit laisser chacun décider de la manière dont il veut rechercher le bonheur. Du point de vue  français, le libéralisme rejoint donc la laïcité.

Il faut cependant  remarquer que « libéral » en France désigne une sensibilité de droite alors qu’aux Etats-Unis les libéraux sont les démocrates.
 Les « libéraux » -notamment américains - défendent aussi une certaine conception  de l’éducation, dont on peut trouver  par exemple une illustration chez le philosophe américain Léo Strauss

http://www.hansen-love.com/article-10141246.html

 

Et le  Monde :  L’irruption du mot « libéralisme » jette le trouble au Parti socialiste

 

http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/05/26/l-irruption-du-mot-liberalisme-jette-le-trouble-au-parti-socialiste_1049549_823448.html

 et

En France, le socialisme et le libéralisme ont connu une histoire contrariée

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/05/27/en-france-le-socialisme-et-le-liberalisme-ont-connu-une-histoire-contrariee_1050196_3224.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Dannah 31/01/2009 19:47

Bonjour,Je pense passer le concours d'IEP de province et celui de Bordeaux. Pour Paris vu qu'à ce qui parait la barre est très haute je ne vais pas le passer.Pour les livres je parlais de la bibliographie qui concerne la guerre et le libéralisme étant donné que je passe celui de province.Bonne soirée. 

Dannah 28/01/2009 20:06

Bonjour,
Tout d'abord, je tenais à vous remercier pour tous vos textes et analyses mis en ligne. J'ai quelques questions à vous poser si ça ne vous dérange pas trop.Je me suis mise à bosser sérieusement et pour ce trimestre en terminale ES ma moyenne la plus mauvaise est de 12 et la meilleure est de 16 et j'ai même été première de ma classe. Mais voilà, je voulais savoir au cas ou si je rate le concours quelles sont les autres alternatives sachant que j'aimerais être journaliste audiovisuel ? Je suis partie au CIO et aux divers salons pour l'orientation, mais je ne vois pas que faire à part science-po qui m'intéresse vraiment. Pensez-vous que je devrais lire tous les livres dont vous avez fait la liste ou juste retravailler vos articles ?Je suis un peu perdue face aux révisions du bac et celles pour le concours ! J'espère ne pas vous déranger, Bonne soirée.

laurence hansen-love 29/01/2009 14:05


Une question après l'autre.
 Vous ne passez que IEP Paris? ou aussi les IEP de province?
 Si vous avez un très bon niveau de terminale, vous avez de bonnes chances d'être reçue. Sinon, demandez une HK qui vous prépare à IEP bac plus trois. Il n'y a pas de meilleure option.
 
 Pour les livres, vous parlez de la bibliographie d'ordre général, ou bien de celle qui concerne la guerre et le libéralisme?


Hadjar 31/10/2008 19:41

l'autorégulation de l'économie d'Adam Smith fait-elle partie du libéralisme économique?

laurence hansen-love 01/11/2008 14:36


Hum curieuse quastion..
 Si vous voulez dire: la philosophie  économiqu ede Smith est-elle au programme?
Oui évidemment!


Vincent Ch. 29/10/2008 18:15

Merci pour cette mise au point fructueuse !

Pierre 29/10/2008 15:40

Bonjour, C'est la première fois que j'interviens sur ce site internet mais cela fait assez longtemps que je suis de près ou de loin son contenu.Je voulais savoir si lorsque vous dites le libéralisme rejoint la laïcité  cela signifie que l'on retrouve les idées du libéralisme dans la laïcité ( en partie ) ?

laurence hansen-love 29/10/2008 20:52


Oui , et réciproquement! Le libéralisme c'est la séparation des sphères, dont la laïcité est un cas particulier.
 Dans l'histoire intellectuelle du libéralisme, P. Manent dans le chapitre 1  concernant le théologico-politique explique pourquoi la monarchie européenne est à l'origine du
libéralisme et de la laïcité (idée d'autonomie du politique par rapport au religieux) .