Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 21:11
Il appartient à chacun de décider comment il se représente  son  propre bonheur (par exemple: s'il souhaite prendre sa retraite ou pas -  à quel âge).
 C'est ce qu'expliquait Kant dans le texte qui suit qui peut, sur ce point, être dit "libéral" (la volonté de préserver la  liberté ici l'emporte sur le souci du confort ou de la sécurité sociale) :



"La liberté en tant qu'homme, j'en exprime le principe pour la constitution d'une communauté dans la formule : personne ne peut me contraindre à être heureux d'une certaine manière (celle dont il conçoit le bien-être des autres hommes), mais il est permis à chacun de chercher le bonheur dans la voie qui lui semble, à lui, être la bonne, pourvu qu'il ne nuise pas à la liberté qui peut coexister avec la liberté de- chacun selon une loi universelle possible (autrement dit, à ce droit d'autrui). - Un gouvernement qui serait fondé sur le principe de la bienveillance envers le peuple, tel celui du père envers ses enfants, c'est-à-dire un gouvernement paternel, où par conséquent les sujets, tels des enfants mineurs incapables de décider de ce qui leur est vraiment utile ou nuisible, sont obligés de . se comporter de manière uniquement passive, afin d'attendre uniquement du jugement du chef de l'État la façon dont ils doivent être heureux, et uniquement de sa bonté qu'il le veuille également, - un tel gouvernement, dis-je, est le plus grand despotisme que l'on puisse concevoir (constitution qui supprime toute liberté des sujets qui, dès lors, ne possèdent plus aucun droit)".


KANT Théorie et pratique, II, 1


Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

M. 23/10/2015 12:21

Quelles sont les enjeux de ce texte s'il vous plaît ?

laurence hansen-love 26/10/2015 12:28

pourriez-vous préciser votre question? Je ne suis pas là pour faire votre devoir à votre place !

Ptitegrenouille 29/03/2012 18:35


Voilà donc mon incompréhension , merci !

Ptitegrenouille 28/03/2012 18:27


Bonjour,


En ce qui concerne la phrase "liberté qui peut coexister avec la liberté de chacun grâce à une possible loi universelle"


Même avec l'explication donnée précédemment , je n'arrive pas à expliciter cette phrase, en quoi y a t-il une possible loi universelle alors que l'état ne doit pas intervenir dans la recherche du
bonheur mais seulement en de bonnes conditions de cette quête?

laurence hansen-love 28/03/2012 21:37



La loi universelle c'est la loi morale, pas la loi "positive". Cela n'a strictement rien à voir avecl'Etat qui impose des normes juridiques de portée limitée en général.



aurélie 20/03/2011 22:30



Merci beaucoup !!



Aurélie 20/03/2011 12:46



Bonjour . Je n'arrive pas à voir ce qu'est la thèse de ce texte . J'ai lu au-dessus tous vos commentaire mais .. Je ne comprend pas la thèse. Pourriez-vous m'aider? Merci d'avance.



laurence hansen-love 20/03/2011 21:42



L' Etat doit assurer les conditions de possibilité du bonheur. Mais pas le bonheur, car chacun le conçoit selon son imagination. Seul un Etat despotique (ou paternaliste), quopique
 "bienveillant",  peut prétendre imposer à chacun un mode de vie et une manière de pensée garantissant le bonheur.