Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 22:02

(Attention: Rousseau n'est ps libéral. Cependant il défend ici la même idée que  Montesquieu : la liberté, c'est la pouvoir de faire ce que les lois permettent)


« On a beau vouloir confondre l’indépendance et la liberté, ces deux choses sont si différentes que même elles s’excluent mutuellement…Quand chacun fait ce qu’il lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît à d’autres, et cela ne s’appelle pas un état libre. La liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à n’être pas soumis à celle d’autrui ; elle consiste encore à ne pas soumettre la volonté d’autrui à la nôtre. Quiconque est maître ne peut être libre, et régner, c’est obéir[…]
 Il n’y a donc point de liberté sans Lois, ni où quelqu’un est au dessus des Lois : dans l’état même de nature, l’homme n’est libre qu’à la faveur de la loi naturelle qui commande à tous.
   Un peuple libre obéit, mais il ne sert pas ; il a des chefs et non pas des maîtres ; il obéit aux Lois, mais il n’obéit qu’aux Lois, et c’est pas la force des lois qu’il n’obéit pas aux hommes. Toutes les barrières qu’on donne dans les Républiques au pouvoir des Magistrats ne sont établies que pour garantir de leurs atteintes l’enceinte sacrée des Lois : ils en sont les Ministres, non les arbitres ; ils doivent les garder, non les enfreindre. Un peuple est libre, quelque forme qu’ait son Gouvernement, quand dans celui qui le gouverne il ne voit point l’homme, mais l’organe de la Loi. En un mot, la liberté suit toujours le sort des Lois, elle règne ou périt avec elles ; je ne sache rien de plus certain.»
Rousseau
Lettres écrites sur la montagne (1764) Huitième Lettre, in Œuvres complètes, vol III, Bibliothèque de la Pléiade. Gallimard 1964


Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

afef 23/04/2011 16:08



bonjour


je vous remercie de l'aide que vous m'avez apporter votre réponse ma beaucoup aider pour la réalisation de mon exercice



zorah 22/04/2011 15:26



bonjour


je me permet de vous contacter car étant une éleve et vous un prof de philo je me demandais si vous pourriez m'aider pour un exercice sur cet extrait la


ma question et le suivante " expliquez pourquoi la présentation de la loi par Rousseau peut être caractérisée par une opposition entre obligation et contrainte" 


je vous remerci de l'attention que vous porterz a ma demande d'aide



laurence hansen-love 22/04/2011 21:12



La contrainte: ce qui s'impose à moi , sans que je sois d'accord (par exemple : m'interdire de fumer, payer des impôts).


Obligation: c'est une  contrainte que je m'impose à moi-même. C'est une contrtainte morale. Par exemple j'ai l'obligation d 'aller voter, je me force, c'est mon devoir, je n'ai pourtant pas
envie.


 En conséquence: une contrainte limite ou enfreint la liberté. Mais pas l'obligation.


 Si la loi est juste, elle m'oblige, elle ne me contraint pas; elle ne contredit donc pas ma liberté.