Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 18:24

Le système libéral, le système de la liberté, est celui qui organise les séparations:

 

 

 "Parce que la société est représentée par un pouvoir divisé, les citoyens vont être impuissants à se faire beaucoup de mal les uns aux autres [...]
L'organisation des séparations produit donc le système de la liberté moderne, c'est-à-dire la mise en oeuvre la plus stable, pour autant la plus satisfaisante, de la liberté politique que l'humanité ait connue. En même temps, ce système fait pénétrer la séparation, ladivision; à l'intérieur même de l'âme des sociétaires : ils veulent et ils ne peuvent pas'; ils reconnaissent leur représentant et ils le rejettent ; ils sont tout-puissants, puisque le pouvoir repose sur leur volonté, et ils sont impuissants, puisque leur volonté est entravée, limitée, arrêtée par la volonté de l'autre parti. La tentation est grande alors de distinguer entre une bonne démocratie - celle qui n'aurait que les avantages de la démocratie - et une mauvaise démocratie, qu'on appellera d'un autre nom sans doute, ou qu'on dira décadente ou corrompue. Assurément, tous les régimes politiques démocratiques ne se valent pas ; certains sont mieux organisés, ou montrent plus de vertu civique que les autres. Mais il faut admettre, je crois, que pour l'essentiel, les inconvénients comme les avantages de notre régime sont des traits systémiques inséparables. Ils découlent les uns et les autres, avec la même nécessité, du « système de la liberté», c'est-à-dire de l'organisation des séparations. La conséquence pratique de tout ce discours, conséquence décevante, c'est qu'au lieu de se battre contre les innombrables moulins à vent que notre partialité aime à se choisir, il est plus judicieux de s'attacher à l'ordre systémique, et de le préserver en préservant l'intégrité de la logique partisane que j'ai essayé de restituer, et, pour le reste, d'en supporter patiemment les inconvénients inévitables".
 Cours familier de philosophie politique, Pierre Manent, pp 31-37

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Maxime 12/04/2009 18:38

Pierre Manent est-il "citable" lors du concours? En effet, mes professeurs de HK ne cessent de nous mettre en garde contre les références à de simples "commentateurs" mais nous encouragent plutôt à réutiliser leurs argumentaires dans la dissertation sans y faire référence.Qu'en pensez vous?

laurence hansen-love 13/04/2009 16:36


Certes.. mais Manent n'est pas un "simple commentateur". C'est un philosophe et une autorité sur ce sujet.
 Vous avez raison, cela dit, de poser cette question...