Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 14:27

Le réchauffement climatique aura pour conséquence de déclencher des guerres, qui aggraveront la crise  écologique.
 Pour Jean-Pierre Dupuy (qui est scientifique et philosophe), il faut « croire au destin pour qu’il ne se réalise pas » :

 

 

« Les plus grands scientifiques du moment reconnaissent donc que l'humanité peut recourir à deux types de méthode pour s'éliminer elle-même : la violence intestine, la guerre civile à l'échelle mondiale, mais aussi la destruction du milieu nécessaire à sa survie. Ces deux moyens ne sont évidemment pas indépendants. Les premières manifestations tragiques du réchauffement climatique, ce ne seront pas la montée des océans, les canicules, la fréquence des événements extrêmes, l'assèchement de régions entières, mais bien les conflits et les guerres provoqués par les migrations massives que l'anticipation de ces événements provoquera. Les attendus du prix Nobel de la paix attribué conjointement à Al Gore et au GIEC ont bien mis ce point en exergue.

La destruction de la nature engendre la violence, et réciproquement la violence détruit la nature. Les hommes ne détruisent pas la nature parce qu'ils la haïssent. Ils la détruisent parce que, se haïssant les uns les autres, ils ne prennent pas garde aux tiers que leurs coups assomment au passage. Et la nature figure au premier rang de ces tiers exclus. L'indifférence et l'aveuglement tuent beaucoup plus que la haine.

À noter que les scientifiques mentionnent une autre menace qui pèse sur la survie de l'humanité : la course déchaînée aux technologies avancées et à leur convergence. Il est remarquable que des savants de pointe prennent acte de cette troisième menace. Car c'est précisément de cette course à la technique que le monde attend les moyens de faire face aux autres menaces. Et si le remède se révélait pire que le mal ?

Martin Rees conclut : « Les scientifiques ne devraient pas se dérober à leur devoir de se faire les messagers de mauvaises nouvelles. Ils feraient preuve d'une négligence coupable à se comporter autrement ». »

 

La marque du sacré (2008)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Culture générale
commenter cet article

commentaires

Claire 31/03/2009 20:10

La marque du sacré, un très bon livre.