Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 14:05
"La culture de la gratuité relève d'une idéologie qui prétend, au nom de la liberté, justifier la spoliation du travail d'autrui" Olivier Jay ce matin sur France culture
 Hé oui, bien sûr, c'est exactement ce que je pense!
 Comment fait-on pour rémunérer le travail des journalistes, par exemple, si toutes les infos sont sur Internet, désormais gratuitement? (sujet de Répliques ce matin)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

baptiste 23/07/2009 04:37

Le problème des philosophes est qu'ils demeurent parfois un peu trop dans le monde des mots des concepts et du raisonnement logique. Rien n'est gratuit, les journalistes ne sont pas morts, pq ? parce que l'info sur internet est lacunaire. Parce que la publicité rémunère les journalistes. Un exemple de qualité : Rue 89. La gratuité n'existe pas, quelqu'un paye toujours à votre place. Ou chacun paye mais plus tard. Le téléchargement est une gratuité immédiate qui débouchera un jour sur l'achat d'une place de concert ou un dvd de concert. Le téléchargement de films s'effectue largement sur des films rentabilisés trente fois ou introuvables dans le commerce à des prix décents. Le téléchargement peut même être bénéfique pour diffuser un msg moral : j'ai téléchargé récemment "la journée de la jupe" film largement boycotté par les salles et trop peu visionné et pourtant...

laurence hansen-love 30/07/2009 15:41



Les philosophes sont dans le monde des concepts par définition! On ne saurait le leur reprocher.


 Les journalistes ne sont pas morts? Voire. Ils sont très mal en point. 
 Quant à la pub qui finance: c'est faux, et ce n'est pas satisfaisant non plus . On ne paie pas son journal  dans le métro? Mais que devient la libert de pensée?