Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 11:49
Culture générale: La "city" détruit-elle la "cité"?
Histoire : Le totalitarisme au XX ième siècle en Europe

Regarder ici pour le second sujet vidéo le totalitarisme par Hugo Billard et Laurence Hansen-Love

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Culture générale
commenter cet article

commentaires

jalah 19/07/2009 13:26

Pour le sujet de culture générale, est-ce-que l'IEP de Toulouse avait mentionné des ouvrages à lire? Merci d'avance.

Ross 02/05/2009 11:34

l'intitulé exacte en histoire était : "Les régimes totalitaires en Europe au XXe siècle" :)

laurence hansen-love 02/05/2009 15:05


merci!


Francis 01/05/2009 10:18

Je ne suis pas très d'accord avec le commentaire précédent... Tout simplement parce que libéralisme ne veut pas dire effacement du rôle de l'Etat. Au contraire, l'Etat revêt un rôle de gardien, plutôt qu'il ne doit s'immiscer dans la vie économique (Adam Smith). De plus, aujourd'hui, l'Etat est très présent ! Regardez tous les plans de relance.. L'Etat veut s'immiscer dans la vie économique et sociale de ses citoyens, s'intéresser aux propres intérêts de ses citoyens (Machiavel, Le Prince). Pourtant, nous vivons bien dans une société libérale, laquelle garantie nos droits fondamentaux et inaliénables...Pour revenir au sujet, celui-ci, selon moi, invite d'abord à différencier la notion de "cité" telle qu'elle a été dans l'antiquité, du moins son sens strict, et la cité aujourd'hui, à l'heure de la mondialisation, des sociétés de consommations et de l'information.Qu'est-ce que la "cité" ? J'aurais insisté sur le fait que la "cité", c'est un regroupement d'hommes libres. Elle n'est régie par aucun gouvernement extérieur. Elle a ses propres lois, son propre fonctionnement...Qu'est-ce que la city ? La cité aujourd'hui revêt un sens péjoratif. La cité, c'est un ensemble d'immeubles, construits à la hâte... J'aurais commencé par cette piste, fondée sur la différence entre la "cité" et la city. Après, je ne vois pas trop où est le rapport avec le libéralisme... Peut-être parce que cité rime avec liberté...

laurence hansen-love 02/05/2009 15:10



Oui, il fallait commencer, bien sûr , par se demander si la notion de "cité" a encore la moindre pertinence aujourd'hui. Pour cela, voir Arendt et le déclin du "monde commun"



Aglagla 30/04/2009 14:58

Je voulais par là signifier que l'exacerbation du libéralisme économique, ses excès, pouvaient conduire, de par notamment l'effacement profond du rôle de l'État, à ébranler les prérogatives sociales & civiques des citoyens, lesquelles prérogatives ont été acquises par le biais du processus de libéralisation (politique) de la société. Ce sont ces prérogatives qui sont le fondement, pour moi, de la vie de la Cité. Aussi m'a-t-il paru nécessaire de mettre en opposition la pensée libertarienne de Nozick notamment & d'autre part une vision plus social-libérale de la société, qu'incarnerait la posture de Rawls dans sa Théorie de la justice.Tout en ne niant pas que libéralismes économique & politique vont de pair, que si Fukuyama voit l'effondrement du bloc soviétique comme la "fin de l'Histoire", c'est bel et bien que l'alliance démocratie libérale & économie de marché paraît "fonctionner"; tout en niant pas ceci, il faut pour moi éviter que la City ne soit le "plus beau quartier" de la Cité, au risque de perdre de vue certains principes inhérents à ce que le terme Cité renvoie.Si vous pouviez éclairer de vos lumières mon point de vue, je vous en serais gré. 

laurence hansen-love 30/04/2009 16:57


ok ok...


Aglagla 28/04/2009 11:41

Ne s'agit-il pas, in fine, du conflit entre libéralisme économique & libéralisme politique, que concilierait, en quelque sorte, un libéralisme de moeurs, moral ? La question de la place de l'État était pour moi centrale...

laurence hansen-love 28/04/2009 17:20



je ne comprends pas...


 je ne crois pas que l'on puisse parler de "conflit" entre libéralisme politique et libéralisme économique- même s'il faut bien sûr les dissocier.