Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:44
Vous devez connaître cela. Ca n'a rien à voir avec le libéralisme, un peu avec la guerre, mais surtout  beaucoup avec la condition humaine (la soumission à  l'autorité et le banalité du mal) Libération

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

merwan 30/04/2009 16:34

Je crois que si j'ai bien compris mon cours de rousseau, il dit que l'homme est naturellement bon, c'est la société qui le rend mauvais! (en très simplifié)

laurence hansen-love 30/04/2009 16:58


oui , c'est exactement cela.
 Donc: l'homme est bon, naturellement!


merwan 29/04/2009 13:58

Danbs un précédent commentaire, j'ai parlé de cette expérience que j'avais nommé "expérience de l'université de Yale", ne me souvenant plus du nom exact! Donc, cette expérience est très intéressante notamment pour expliquer en partie l'attitude des soldats nazis en bas de l'échelle qui faisait ce qu'il y a de pire!

laurence hansen-love 29/04/2009 20:47


oui, cette expérience est très utile pour comprendre le totalitarisme (cf "Un si fragiel vernis d'humanité" de Michel Terenschenko)


Philippe 28/04/2009 22:40

Bonsoir,Quand on constate avec une telle pregnance la banalité du mal qu'on peut faire à autrui, j'ai un peu de mal à croire que l'homme est profondément, "naturellement" bon. Des quidam !! Qui sur simple injonction sont capables de torturer une personne inconnue qu'elles viennent de rencontrer !!D'ailleurs, je me demande comment elles vivent ensuite la révélation de la supercherie et l'image qu'elle leur renvoie.PS : j'ai toujours trouvé Rousseau "gnan-gnan" et peu adapté au monde actuel.

laurence hansen-love 29/04/2009 20:46


non, Rousseau n'est pas gnan gnan;
 Ce n'est pas la natur de l'homme qui est mauvaises
 "L'homme étant bon, les hommes sont devenus mauvais"


ambre 28/04/2009 17:27

Je pense seulement qu'il n'y a rien à attendre de ceux qui sont encore les repus de l'humanité. La liberté se prendra par la force, et avec elle, si les gens sont guidés vers la générosité au lieu de l'égotisme, ça ira forcéent mieux ... Quant à l'espoir, je pense que seul, sans la juste pensée, il ne veut pas dire grand chose, socialement et mondialement parlant.

Philippe 28/04/2009 13:07

Bonjour,C'est effrayant tout en étant assez peu surprenant... en tout cas sur le pouvoir de la télé en tant qu'autorité légitimante !En effet, quand on voit comment les "candidats" des jeux sont capables d'agir pour gagner ou faire simplement parler et avoir leur heure de gloire.La télé légitime tout, les dérapages informationnels (fausse interview), mensonges (montages truqués), surenchère médiatique indécente (nombre de mort des catastrophes) ...Quant à l'individu lambda, habitué à considéré le monde qui l'entoure à travers ce prisme déformé (ant), enfermé dans son individualisme alliénant, il a déjà renoncé à tout jugment personnel. Il gobe la bouche ouverte la soupe insipide qu'on lui sert. Et pire : il en redemande.Nous vivons dans l'omniprésence du fait divers, de la réalité expliquée et commentée, prémachée alors que l'Information est accessible... pour peu qu'on prenne le temps de la chercher.Réveille toi homme : cogito ergo sum. Alors cogite un peu que diable !!Sur le fond, l'expérience Wilgram témoigne que la nature humaine individuelle est mauvaise (on savait déjà que collectivement nous n'étions que des prédateurs). Ca fait peur...

laurence hansen-love 28/04/2009 17:22


ce n'est pas la "nature". Voyez Rousseau...
 Ou Sartre.