Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:51
Dix propositions d'Attali ici

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

baptiste 23/07/2009 04:30

L'idée que l'on met derrière Hadopi, c'est que la création culturelle et artistique appartient à l'artiste. Mais cela est complètement faux pour deux raisons, la première très pratique et inhérente au fonctionnement de l'industrie de la culture et l'autre plus philosophique. En effet, l'artiste musical ou cinématographique dépend de nombre d'acteurs ( producteurs, distributeurs, tourneurs ou booker, manager, agents...). Pour vendre de l'image ou du son ils sont d'abord dépendants de ces personnes. Ensuite, si la production primaire est leur oeuvre, celle-ci ne peut vivre et ne peut créer de richesse sans ces intermédiaires. L'artiste ne s'appartient déjà plus et sa création est déjà accaparée avant même qu'elle soit "piratée". Deuxièmement, une création artistique est immaterielle. En effet nous pouvons nous accorder sur le fait que qu'elle a un support, que ce soit une toile, un négatif, un cd, un vinyle, une clé USB, mais la création n'existe pas par son support qui est seulement un vecteur, mais par les émotions qu'elle crée. Or dès ce moment il y a une appropriation de l'oeuvre par le spectateur ou l'auditeurr, qui échappe à son support. Le téléchargement est le symbole de ces deux processus et il est dérangeant d'une part parce qu'il remet en question le processus de création et tous les intermédiaires qui ponctionnent une partie de la richesse produite par les artistes, et d'autre part on est ici dans un rapport de l'oeuvre au récepteur artistique c'est-a-dire vous et nous qui désormais direct et donc gratuit. Ensuite l'artiste a deux solutions pour vivre, faire des concerts, c'est-à-dire transmettre directement des émotions au public, ou encore revoir son modèle économique mais ça c'est une autre histoire. Le cinéaste lui, doit jouer sur les émotions et donc la qualité de sa production. Et encore une fois il faut revoir le modèle économique de l'industrie cinématographique. Finalement, l'artiste n'existe que parce qu'il a un public, alors il vaut mieux un artiste largement téléchargé qu'un artiste Hadopi qui ne vend pas de CD, qui n'est pas téléchargé, qui n'est pas connu, qui ne passe pas à la radio et qui ne fait pas de concert.Hadopi ce n'est pas la question de la gratuité, c'est la question de la qualité et du vrai travail artistique et d'un nouveau rapport entre l'artiste et le publique qui doit se réinventer et non pas régresser. 

laurence hansen-love 30/07/2009 15:45



Ce n'est pas parce qu'un cinéaste  a besoin d'un producteur , d'un distributeur, d'un agent, qu'il cesse d'être propriétaire de son travail! La propriété est plus ou moins partagée, elle
n'est pas abolie, cela ne justifie en rien le téléchargement gratuit!


"Il faut revoir le modèle économique de la production cinématographique"


????


 Comment cela?


Vous voulez retirer au cinéaste ses droits sur son oeuvre, désormais téléchargeable gratuitement?



merwan 08/05/2009 20:21

C'est un article intéressant, à la question qu'il pose, il répond que finalement, c'est pas le vrai problème, que le problème n'est pas politique, il est générationnel, c'est-à-dire qu'il met en évidence des questions autour des nouvelles façons de consommer qui sont les conséquences de la révolution numérique, et des nouveaux modes de financement de la culture qui doivent en découler.La loi Hadopi est mauvaise pour des raisons qui devraient être comprises par tous!Cette loi veut répondre au problème du financement des droits d'auteurs, du respect de la production artistique, du financement de celle-ci que pose le téléchargement.Est-ce que cette loi donne ne serait-ce qu'une piste pour apporter de nouveaux financements aux artistes? Non, est-ce que cette loi est applicable? Non, est-ce que cette loi est juste? Non, est-ce que cette loi mettre un terme au téléchargement non? Comme le dit très bien l'article, cette loi va créer de l'injustice pour détruire le désordre, en fait, elle va créer de l'injustice en maintenant le désordre.

laurence hansen-love 09/05/2009 19:21


je suis en total désaccord ! ce n'est pas un pb générationnel. Mes enfants sont tous deux artistes et tous deux pour HADOPI; Vous me direz ca ne prouve rien et vous aurez raison.
 La loi HADOPI est ce qu'elle est, mais elle a le mérite de dire "la loi dit le droit" et le droit cela ne  peut pas être  : "toute  la culture sera gratuite
désormais".
 la loi HADOPI est juste par principe (mais pbmatique ensuite pour ses applications). C'est comme la loi sur le télécopiage. Pour que les gens comprennent que copier une oeuvre , c'est mal.
C'est donc interdit et sanctioné par principe.
 Les adversaires d'HADOPI ont mille bonnes raisons surtout  en tant que musiciens... (pour un cinéaste, c'est peu raisonnable!)
 Le pb est qu'il est impossible, pour le moment de trouver l'alternative... Si vous faites un nouvel impôt, commme le propose Hamon, qui va gérer cet argent (l'Etat) et qui va le distribuer à
qui, selon quels critières?
 Où est l' équité ici?
 C'est un peu comme les anciens régime communistes. Tout le monde  a le droit à la culture, à un appartement, à l'université.
 Oui  mais qui distribue les biens et selon quels critères?
  Pour la fameuse somme issue de la taxe (licence globale) qui va décider d'en faire bénéficier .. quels artistes? quels producteurs de films? selon quelle règle? et dans quellle proportion?
Combien pour les musiciens, combien pour les producteurs, combien pour les cinéastes?
En fonction des téléchargements? sans tenir compte des investissements?
 le pb est que cette question est -pour le moment - insoluble! Un cinéste  fait un film Il est vu mille fois. Il touche mille Euros? Qui? Le producteur? Quid des frais de financement
 du film?


merwan 07/05/2009 19:57

http://www.slate.fr/story/4911/hadopi-est-il-de-gauche-ou-les-artistes-sont-ils-de-droite?page=0,1Voici le lien d'un article très intéressant et qui met en lumière ce qui justement est dans l'ombre du débat actuel sur Hadopi!

laurence hansen-love 08/05/2009 15:49



oui, les articles de Slate sont formidables.


 Quant à savoir qui est de gauche et qui est de droite...  à quoi bon?



merwan 30/04/2009 16:58

Jacques Attali, bien que son égo démesuré m'agace fait preuve de modernité et d'intelligence vis-à-vis du problème, et je trouve que ses propositions sont bien meilleures que la loi Hadopi, que je trouve totalement injuste et qui met en relief l'incompréhension de beaucoup de monde face aux nouvelles technologies. Très bon article, dans mes archives!