Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 13:36
 J'ai aussi entendu hier soir Paul Virilio ("Ce soir ou jamais)  nous parler du "progrès"..
 Extraits:
 "La terre est trop petite pour le progrès"
"Le progrès est un sacrifice consenti.  Le progrès,  c'est consentir à l'accélération de tout, y compris des catastrophes"  
"Chaque jour apporte une nouvelle catastrophe"  (crash, crise écologique, financière, épidémie)
 Nous sommes passés de la démocratie de l'opinion à la démocratie de l'émotion.: "Le communisme des affects, devenu international, c' est encore une autre catastrophe, porteuse d'une menace de fascisme d'une ampleur inédite"
 "Le "tout tout de suite" n'est pas compatible avec la démocratie"

 Je vais de ce pas acheter son dernier livre, Le futurisme de l'instant.
 En attendant je vous propose deux posts: le texte de Cournot sur le progrès et une fiche (rédigée par moi) sur Jonas.,
 Les thèses de Virilio sont à rapprocher de celles de Heidegger, Jonas,  Michel Henry (La barbarie) , Jean-Pierre Dupuy (Pour un catastrophisme éclairé) et bien sûr Günther Anders , cité ici dernièrement.

 (Inutile de vous dire que ces problématiques intéressent  les examinateurs de Sc. Po. Cf le sujet " Qu'est-ce qui s'éccélère dans l'histoire"?)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

philippe 04/06/2009 22:49

Dans les faits, le communisme des affects est déjà en marche à l'échelle internationale dans sa version moderne du fascisme, ou du moins du totalitarisme et de la soumission de la liberté aux préceptes de sécurité assurés justement par le progrès.Quelques exemples en vrac :- attentat au Worl Trade Center : dans la foulée des émotions suscitées mondialement, les USA adoptent les lois les plus liberticides de leur histoire sous les applaudissements de la foule (Patriot Act entre autre) ;- le Royaume Uni se dote d'un système très sophistiqué et très scrutateur de caméras vidéos qui épient vos moindres faits et geste pendant votre vie quotidienne. Il faut bien ça pour éviter des attentats meurtriers !- La France adopte de multiples systèmes de fichiers informatisés dont le dernier en date possède un nom aussi doux que la promesse d'une caresse sur la joue : Edvige.- ...Bref, sous le prétexte honteusement déresponsabilisant du principe de précaution, a demi-mentionné dans le résumé sur Jonas, nous acceptons docilement de sacrifier nos libertés fondamentales. Il est tellement simple de manipuler une foule, un peuple soumis à un stress majeur (attentat par ex.). La manipulation des masses par la peur ! Cela porte même un nom plus percutant, mais il m'échappe... [HELP]Mais relativisons un peu : savez-vous que chaque année, la cacahuète tue 150 personnes aux USA, soit environ 3 fois le nombre de personnes tuées dans les attentats en 2005 à Londres...La dromosphère (Vitrilio) et la vidéosphère (Debray) dans lesquelles nous évoluons nous laisse vraiment peu de place à la réflexion !!! heureusement qu'il existe les blogs

laurence hansen-love 05/06/2009 19:44


comment cela " à demi mentionné dans le résumé de Jonas?"


Pierre 04/06/2009 18:48

   Excusez-moi, mais je ne comprends pas vraiment ce que Paul Virilio entend par 'communisme des affects'.    En essayant d'interpréter, j'ai l'impression qu'il veut dénoncer le fait que nous croyons de plus en plus en un progrès uniquement apporté par la technique et la politique et non par un effort intellectuel ou moral. En quelque sorte nous nous endormons face à ce qui nous semble être un progrès facile mais qui est pourtant superficiel et dangereux (Paul Virilio nous parle de 'catastrophes') car il nous amène à considérer uniquement nos besoins, nos affects, nos sentiments immédiats au détriments de notre raison.

laurence hansen-love 04/06/2009 19:22


"Communisme des affects": partage des affects, émotions partagées par tous en même temps. Ce qui est possible désormais grâce à la TV qui diffuse des images provoquant des émotions immédiates
(peur, effroi) sur toute la planète.
 Or le fascisme s'est toujours appuyé sur la communion des affects(en particulier la terreur) mais à l'échelle d'une nation. Désormais cela peut fonctionner à uen échelle internationale.