Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 20:39

Que gagne-t-on à échanger ?
 Le sujet - comme tout sujet - contient une contradiction implicite qu’il faut découvrir.

 Il s’agit de la contradiction suivante :

 "Echanger" c’est obtenir  quelque chose en retour de  ce que l’on offre. Le principe de l’échange est l’égalité ou équivalence des biens échangés ainsi que  l’égalité (en droit)  des personnes ou des entités  qui échangent. Donc on ne doit pas chercher à gagner (au sens de "profit")  quelque chose dans l'échange!
 Si l’échange doit enrichir davantage celui qui  propose  - ou même impose -  l’échange,  alors il y a arnaque ou risque d’arnaque. Cela se produit très souvent entre nations par exemple. L’échange est alors dénaturé, car il est inéquitable.
 Il faut donc remarquer d’emblée que, de fait,  tout le monde ne gagne pas toujours à échanger.  Certes,  l’échange est sans doute globalement profitable à l’humanité - ce qui est la thèse libérale. Mais  l’échange peut être aussi une occasion pour le plus fort ou le plus rusé de tirer un profit (abusif) de ce pseudo- échange. C’est ce qui s’est passé dans le cadre  du  commerce entre Occident et Afrique pendant des siècles, et ce n’est pas fini. "Echanger" signifie alors implicitement piller les ressources naturelles du partenaire. « Echange » peut  rimer avec exploitation et  escroquerie.

 Mais on peut aborder le sujet sous un autre angle et dire que :

1)      L’échange des femmes (interdit de l’inceste) est au fondement de la culture.  Les règles de la parenté et les interdits qu’ils induisent sont le propre de l’humanité.

2)      L’échange des idées est à la base de la philosophie, des sciences, de la recherche de la vérité et de la démocratie qui instaure un espace public voué à ces  échanges.

3)      Le dialogue de soi avec soi-même  est l’autre nom de la pensée. Penser c’est échanger des idées, ou des points de vue,  avec un interlocuteur qui n’est autre que soi-même. La lecture des grands textes, nous dit Descartes, est comme une conversation avec les grands esprits du temps passé.

4)      Notre civilisation privilégie la "communication", qui à bien des égards, s’oppose à l’échange. La « communication » d’un homme politique,  par exemple, c’est en fait de la propagande. Les émissions qui donnent la parole à chaque téléspectateur ne font que donner une illusion d’échange.  Car ce sont les journalistes qui suscitent les questions  et orientent ou sélectionnent les réponses. L’échange est souvent très illusoire car nullement spontané.

PS: Ceci n'est pas un corrigé!

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Alceste 12/07/2009 22:56

Bonjour,Je voulais vous dire que même si je n'avais pas répondu au commentaire, je passais toujours régulièrement sur votre blog.

laurence hansen-love 13/07/2009 22:11



merci Alceste, à bientôt!



A.L 04/07/2009 19:53

Merci beaucoup, c'est très gentil de votre part. Je reviendrai m'aviser de vos conseils alors.Merci.

laurence hansen-love 05/07/2009 12:49


oui, là je suis un peu bousculée, mais je ne vous oublie pas. RV dans 8 jours.


alceste 03/07/2009 18:56

Bonjour,Voilà, après maintes réflexions, j'ai pris ma décision : j'aimerais passer le CAPES de philo, et ce dans le but de devenir prof.Je connais la baisse constante des postes offerts, et sais que le "philosophie est une voie sans issue" ou tout du moins presque (cependant, mon but n'est pas en soi de devenir "riche" mais de m'épanouir, et de -si je puis dire- devenir "riche" intellectuellement parlant.) Néanmoins, c'est la tête froide que j'ai pris ma décision, tout en sachant qu'il faudrait beaucoup travailler, puisque seuls quelques "élus" et "chanceux", et "travailleurs" j'espère , parviennent à décrocher le sésame qui ouvre les portes de l'enseignement de la philo en France. Néanmoins, c'est exhorté par ma sincère passion pour la philosophie et mon goût pour la réflexion que je me destine à cette carrière.Si je vous fait part de ma situation, c'est avant tout pour vous demander des conseils, étant donné votre statut de prof.Comment lire une oeuvre et retenir ce qu'il faut dans une perspective de concours? Comment se préparer dès à présent (je suis en terminale et vais en hypokhâgne en septembre)? Comment tout faire pour "réussir"?Je suis preneuse de tout conseil qui pourra m'aider à parvenir à mes fins (j'espère ne pas faire preuve ici d'une motivation échevelée et excessive en tout point (Si c'est le cas, je m'en excuse), tant sur un point de vue professionnel que personnel.En vous remerciantA.L.

laurence hansen-love 04/07/2009 10:18


OUI, A.L., revenez vers moi dans quelques jours , après l'oral du bac, je vous auderai...