Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 21:26

Vous lirez ici cet article qui montre de quels moyens de "pression" dispose Obama face à l'Iran.

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Francis 08/07/2009 11:41

Je laisse pour Hugo Billard le détail des sous parties. Pourrez-vous le remercier de ma part ?Je crois avoir cité l'influence des deux Grands dans mon devoir mais il est vrai qu'insister dessus aurait montré le contexte très favorable à l'émancipation des colonies, ainsi que la charte des Nations unies : "le droit des peuples à disposer d'eux mêmes".Introduction :     Au lendemain de la 2nde Guerre Mondiale, les empires coloniaux sont affaiblis. La guerre a prouvé que l'homme blanc était capable d'atrocité, et le mythe de sa supériorité ne tient plus debout. Parallèlement, des mouvements nationalistes s'affirment de plus en plus et annoncent la décolonisation. C'est par ce processus, par lequel les colonies, sous l'influence de leaders nationalistes, vont accéder à leur indépendance. La France ne se rend pas compte qu'elle n'a plus les moyens d'une grande puissance mais veut garder ces colonies. Cette attitude va l'amener à s'enliser dans deux guerres qui l'affaibliront de surcroît : la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie.         Comment la France a-t-elle réagi face à la décolonisation ? En quoi la politique de la France face aux mouvements indépendantistes ont-ils terni son image ? D'abord, il faut se demander qu'elles ont été les causes et quels ont été les enjeux de la décolonisation. Ensuite, on analysera la réaction de la France face à la première vague de décolonisation en Asie. Enfin, nous verrons comment la France, affaiblie à la sortie de la guerre d'Indochine, fait face à une deuxième vague de décolonisation en Afrique. I] La décolonisation trouve son origine dans l'affaiblissement des empires coloniaux et dans la montée du nationalisme dans les colonies.              A) L'affaiblissement des empires coloniaux.
Le mythe de la supériorité de l'homme blanc ne tient plus debout, les empires coloniaux n'ont plus de prestige.
Alors que le R.U crée le commonwealth, la France tente de faire pareil en créant l'Union Française en 1946.
Mais l'idée du néocolonialisme ne convient pas aux colonies : le nationalisme s'émancipe.
           B) La montée du  nationalisme.
Des mouvements nationalistes sont en marche depuis l'entre deux guerres : Gandhi jouit d'une grande popularité en Inde.
La France n'est pas épargnée : Hô-Chi-Minh en Indochine, Ben Bella en Algérie, Mohamed Ben Youssef au Maroc, Bourguiba en Tunisie.
Il y a deux types de mouvements : les mouvements modérés (intellectuels qui évitent l'affrontement), et les mouvements extrêmistes (les colonies refusent toute négociation).
Transition : La 2nde Guerre mondiale a beaucoup affaibli les empires coloniaux, et la montée du nationalisme a fini par achever leur prestige. Dès 1946, la France, hostile à l'émancipation de ses colonies, va faire face à une première vague de décolonisation en Asie. II] La première vague de décolonisation en Asie : la guerre d'Indochine.            A) Le déclenchement de la guerre
Hô Chi Minh proclame la République démocratique du Viêtnam le 2 sept. 1946.
La France tentera d'abord la négociation : le général Leclerc obtient les accords Hô Chi Minh-Sainteny en 1946 qui reconnaissent la République démocratique du Vietnam comme un Etat libre.
Mais après le départ de Leclerc, la France joue la fermeté et l'armée française bombarde le port d'Haïphong fin 1946.
            B) La défaite de la France
La France, bien qu'ayant reçu le soutien financier des Etats-Unis, s'enlise dans une guerre qu'elle contrôle de moins en moins.
La guérilla harcèle l'armée française et cette dernière perd l'avantage. Hô Chi Minh impose la sévère défaite de Den Bien Phu.
Mendès France, nouveau président du Conseil, veut résoudre le problème de L'Indochine. Il lui accorde l'indépendance en 1954 lors des accords de Genève et le pays est divisé en deux : Vietnam du nord pro communiste et Vietnam du sud pro américain.
Transition : La France a perdu une première colonie : l'Indochine, au prix d'une guerre de 8 ans. Mais à peine sorti de cette guerre, elle fait face à une deuxième vague de décolonisation qui touche l'Afrique. III] De 1954 aux années 1960, la France fait face à une seconde vague de décolonisation qui touche l'Afrique.             A) Le cas du Maroc et de la Tunisie.
La France sera beaucoup plus souple. Les évènements houleux en Algérie ne lui permet pas de s'attirer les hostilités d'autres de ses colonies.
"L'expérience Mendès France" continue. Il va chercher à accélerer le processus d'indépendance du Maroc et de la Tunisie en leur accordant l'autonomie en 1954.
Après avoir signé les accords de Carthage avec la Tunisie, Mendès France leur accorde l'indépendance en 1956.
             B) La guerre d'Algérie.
Tout commence avec les émeutes de Sétif le 8 mai 1945 (revendications : inégalités entre algériens et européens), que la France réprimende violemment. Elle veut garder sa colonie de peuplement (1 million d'européens vivent en Algérie).
Ben Bella crée le FLN en 1954, qui organise dans la nuit de 1er novembre 70 attentats contre des colons français. C'est le début de la guerre d'Algérie.
La guerre des villes est gagnée, mais la guerre des campagnes est plus dure : elle rappelle le "bourbier" de l'Indochine.
En 1958, les généraux réclament la venue du général De Gaulle face au retournement de situation ainsi qu'à la paralysie ministérielle en France. De Gaulle est investit en 1958, et lance une série de mesures : "la paix des braves" en 1961, mais le FLN est intraitable.
L'indépendance est accordé à Evian en 1962, bien que l'OAS ait tenté des attentats (maire assassiné, politique des terres brulées).
             C) L'Afrique noire
La France est très souple avec ses colonies d'Afrique noire : elle veut garder des relations très étroites avec elles.
Mais les frontières tracées par les européens donneront lieux à des massacres ethniques d'une violence inouïe : génocide du Rwanda en 1994.
Et en conclusion, j'ai expliqué que l'utilisation de la torture en Algérie avait terni l'image de la France (violation des droits de l'homme), et que le "pré carré" français était considéré par certains comme du néocolonialisme.

Francis 07/07/2009 18:18

Pour ma part j'ai raté la partie vocabulaire... La partie question très moyen : je n'ai pas répondu à la première. Quand à l'essai j'ai essayé de trouver des chose à dire, et essayé d'organiser les idées... Je me met pas plus de 8...

flo 06/07/2009 23:41

J'ai réussi les questions, ainsi que l'essay même si je ne savais pas trop quoi dire...Par contre, j'ai eu du mal avec les mots synonymes. Je n'ai du en trouver que 7 ou 8 sur 12 je crois. Je vise 11 à peu près...Question IEP, j'ai choisi Strasbourg en priorité pour ma part...

Francis 06/07/2009 22:28

J'aimerais beaucoup continuer ces conversations dans un IEP, on verra aux résultats, mais j'aimerais tellement être à sciences po Toulouse ou Rennes que je stresse déjà pour les résultats.Je suis d'accord avec toi flo : l'orthographe devient vraiment élimanatoire dans les concours comme celui-ci.Et pour l'épreuve de questions contemporaines, il suffit de se reporter au texte officiel : "Cette épreuve mesure la connaissance, la capacité à analyser et àargumenter sur les grands thèmes et débats inscrits dans l'actualitédes années récentes. Le candidat peut mobiliser une palette desavoirs variés : économie, histoire, science politique,géographie,philosophie, actualité des sciences et techniques ... "En résumé : savoir organiser ses idées sur des débats et thèmes d'actualité, les renforcer avec des connaissances et des références autant classiques que contemporaines, et privilégier des savoirs variés pour montrer que l'on est "ouvert".As-tu réussi l'anglais flo ? Personnellement, pas du tout, je me suis rattrapé sur l'essai mais j'ai trouvé le texte difficile à comprendre, et les questions qui en découlaient assez difficiles...

flo 06/07/2009 20:29

Francis, je me disais, ça te dirait de poursuive la conversation dans un IEP l'an prochain ? Plus serieusement, je pense que l'on peut avoir de bonnes notes, que ce soit en histoire ou en question contemporaine, car effectivement et je suis 100% d'accord avec toi, la qualité du français et de la réflexion est importante ( ce qui est d'ailleurs un comble car à 18 ou 19 ans on est un peu censé s'exprimer correctement en français pour moi...Après je me la joue pas, je fais aussi des fautes, mais quand même...Bref tiens moi au courant aussi !!!!!PS : quelles fleurs pour le bouquet Madame Hansen Love ?