Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 19:45
Pas assez de philo, trop de maths! C'est pour cela que les managers formés à HEC ne "pensent" pas, enfin pas assez..
 C'était l'avis général des intéressés, , ce soir, sur France 2, à propos du livre de Florence Noiville, J'ai fait HEC et je m'en excuse
 (voir à ce sujet le pb actuel  de Didier Lombard, qui n'a pas fait HEC- mais polytechnique -no comment  Le point)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Julien 07/10/2009 16:18


Alors le propos est encore plus difficile à comprendre, puisqu'il n'y a pas de cours de mathématique en tant que tel à HEC, deux heures de statistiques par semaine tout au plus...


laurence hansen-love 07/10/2009 22:12


le propos de qui ? des étudiants?
 Je ne sais pas; qu'en pensez-vous?


Julien F 01/10/2009 17:07


Sujet de culture générale d'HEC 2009 : "Est-ce faire honneur à la beauté que de la traiter comme un symbole ?" Banalité et simplicité navrante..
Coefficient 6 sur 30, s'y ajoute une contraction de texte littéraire ou philosophique coefficent 2.
Les mathématiques ? Deux épreuves coefficent 4.
Admis à Hec, et donc par conséquent abruti aux mathématiques, il me semble bien que :
6+2=8
4+4=8
La parts des mathématiques et des lettres est donc égale aux écrits du concours d'entrée à HEC. Trop de math à HEC ou pas assez aux concours d'entrée des écoles de journalisme, rebutés par deux
additions ?

Mais l'histoire ne s'arrete pas là, pour les heureux admissibles (700/7000), suit une épreuve orale de culture et sciences humaines (sans thème cette fois) : coefficient 7 sur 36, le coefficent des
mathématiques ? En voie éco 7 sur 36, en voie scientifique 9 sur 36.
Petit récapitulatifs :
Pour la voie scientifique 17/66 pour les mathématiques, 15/36 pour la "philo", Pour la voie économique 15/36 pour les mathématique et 15/36 pour la "philo".
Et je ne parle pas du concours pour les littéraires...

Des sujets entendus lors des oraux ? "Pourquoi y a-t'il quelque chose plutot que rien ?" "La tératologie" "Ajax" "La prison"

Bref, un concours d'une facilité déconcertante en "philo".

Merci donc de prendre quelques secondes de recul avant de souscrire à "l'avis général des interessés", visiblement plus interessés par la vente de papier que par la "Haute Ethique Contemporaine",
d'éviter d'inventer une causalité étrange entre cours de philosophie et ethique personnelle (combien de monstres éduqués ?), ou de s'étaler grassement dans des clichés de comptoire (on est presque
au niveau du "t'aime les maths donc pas le français" ou l'inverse) proprement désolants.


laurence hansen-love 01/10/2009 21:20


Julien , je citais les étidaints HEC que j'avais entendus à la TV. Come c'était une citation je l'ai mise entre guillemets. Je sais que le concours est très difficile, notamment dans sa dimension
philosophique, je le sais parce que j'ai préparé des étudiants au concours (au lycée Carnot et au lycée Montaigne).
 Je pense que les étudiants qui disaient cela évoquaient l'enseignement dispensé  pendant les années d'étude. 
 Par ailleurs, l'actualité ces jours-ci donne à penser que les anciens des grandes écoles ne sont pas toujours à la hauteur. ( VGE par exemple, et Hortefeux). Cela vaut aussi pour l'ENA...