Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 21:11

Je ne comprends pas ce raisonnement. Sachant que le "quotient familial" est un dispositif permettant d'obtenir une réduction d'impôt, n'est -il pas étrange de dire:

 " Il est injuste que les gens qui ne paient pas d'impôts ne bénéficient pas du quotient familial" (c'est-à-dire d'une réduction d'impôts). Cela me paraît assez logique au contraire...

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/11/1258140-francois-hollande-veut-reformer-le-quotient-familial.html

 

 C'est comme si on disait: "il n'est pas juste que les gens qui n'ont pas de voiture ne bénéficient pas de la prime à la casse".

 

 (de plus la raison d'être que quotient familial n'est pas de redistribuer les richesses, mais de favoriser la natalité....)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Tom 23/01/2012 18:14


Bine sur que non (quoique si c'étais possible j'aurais tendance à penser que c'est souhaitable) mais je ne vois pas comment vous justifiez que le quotient familial ait des valeures différentes
alors que logiquement les enfants ont la même valeure! C'est accroitre inutilement les inegalités! Ce que je trouverais scandaleux ce n'est pas que toutes les familles touchent 600 euros par
enfant mais que certaines se voient reveréses cette somme quand d'autres, plus dans le besoin, touchent des sommes moins importantes.
Quant aux retraités je ne suis pas défavorable au maintien du quotient familial dans la mesure ou avoir des enfants c'est aussi prendre sur sa carrière dans de nombreux cas, et donc se priver de
revenus substantiels qui se répercutent qui plus est sur le montant de la retraite...
Aprsè n'étant pas concerné directement par ce quotient dans la mesure où je ne sais même pas de combien mes parents sont exonerés par ma naissance et celle de mon frère et de ma soeur je ne peut
pas parler chiffre...

laurence hansen-love 23/01/2012 21:31



oui, et heureusement vous ne serez pas ministre de Hollande



Tom 18/01/2012 14:27


Je ne comprend décidément pas votre logique: pourquoi la réduction devrait-elle être plus élevé si le revenu est plus élevé! Cela coûte plus cher de nourrir un enfant de riche? Bah non en
théorie, en pratique oui ok mais ça c'est leur problème...
Une allocation commune, plutôt qu'une réduction d'impôt (et desolé pour moi réduire des impôts c'est rendre à des particuliers de l'argent qu'ils doivent à la société parce qu'ils vont dans
la direction souhaitée par l'Etat) serait à mon sens plus logique, et ne serait en rien empéchée par une fusion CSG/impôt sur le revenu (indispensable d'ailleurs et soutenue par l'ex-compagne du
même Piketty ce qui prouve que cette idée n'a rien à voir avec sa violence conjugale... comme les compétences en économie de DSK ne sont pas remises en cause par ses frasques...)

laurence hansen-love 18/01/2012 16:34



Vous allez donner 600 Euros par enfant à toutes les familles?  par an? C'est bien cela?Jusqu'à quel âge pour les enfants? 16 ans?  A la fin de leurs études? Quand ils auront trouvé un
emploi? Ca s'arrêtera quand?


Et les retraités  qui bénéficient du quotient familial toute leur vie (ce sera mon cas dans la legislation actuelle)? Vous leur supprimez?



Tom 17/01/2012 19:00


Ce débat n'a pas lieue d'être! L'idée n'est pas de faire du quotient familial un "impôt redistributif" c'est juste qu'il est calculé en fonction des impôts payés donc plus l'on paye d'impôts plus
l'on recoit d'argent. Si l'on veut une politique nataliste équitable pourquoi ne pas verser une somme identique à chaque famille puisque, je suis d'accord, la redistribution passe déjà par
d'autres formes de redistributions/prélévements...

laurence hansen-love 17/01/2012 21:02



" plus l'on reçoit d'argent".
 Avoir une réduction d'impôt ce n'est pas recevoir de l'argent!


 C'est normal qu'une réduction d'impôt varie conformément à l'ampleur de vos revenus. Dans la mesure où le but est de vous inciter à avoir des enfants et non à  plumer le contribuable
par tous les moyens imaginables. Ou alors on décide que la natalité ne doit être encouragée que chez les pauvres. Ils n'ont qu'à faire deux fois plus d'enfants, et les riches, ils n'en font pas,
ou en tout cas, l' Etat ne les encourage pas.


 La fusion de la CSG et de l'impôt sur le revenu proposée par  Pikkety (celui qui bat les femmes) conduit à supprimer le quotient familial puisque l'impôt deviendra individuel. Ce
serait calamiteux pour le seul atout qui reste à la France, en dehors du roquefort et de la Tour Eiffel: sa natalité.


 "Alouette, je te plumerai. Je te plumerai la tête, et la tête,  je te plumerai le bec  et le bec , je te plumerai la queue et la queue...."



The Jabberwock 14/01/2012 16:46


En effet ce serait le paroxysme de la politique de redistribution (concernant les études, les tarifs en particulier à sciences po sont déjà echelonnés). Mais je vois dans la mise en avant de
cette mesure une modification "à la marge" (si l'on considère le but de favoriser les politiques de natalités, cela peut être efficace) du système qui n'est pas foncièrement bouleversé. Mais
surtout une façon de cliver le débat et de montrer que le camps socialiste n'a pas peur de prendre des mesures inédites, en faveur des plus "démunis". Sans forcément n'être qu'une mesure
d'annonce, cela répond à des logiques de stratégies de campagne (mon dieu la science politique rend atrocement cynique)

laurence hansen-love 15/01/2012 14:13



OK, je vois bien cela. Mais je trouve que le PS ne présente pas beaucoup d'idées nouvelles, à l'exception de plus de taxes pour les riches et plus de reditribution. C'est soit généreux, soit
démagogique..
 Mais ce n'est pas un plan pour remettre le pays dans la voie d'un redressement économique.


 Il me semble que le nouveau gouvernement ne trouvera pas le salut exclusivement en augmentant les impôts des plus riches. Car ce n'est pas ainsi qu'ont procédé tous les pays qui ont
amélioré leurs compte publics, comme tous ceux qui ont retrouvé le triple A après l'avoir perdu..


 ( Danemark, Canada , Finlande, Suède,  Australie)


 Pour avoir ce qu'il nous reste à faire, il faut se demander ce que ces pays ont fait.. ce n'est pas très difficile. L'information est accessible à tous.


 



The Jabberwock 14/01/2012 12:01


IL faut voir la fiscalité comme un jeu à somme nulle, si certains bénéficient d'une réduction d'impôt, elle ne peut bénéficier à d'autre (des gagnants et des perdants, selon la théorie des jeux).
Le quotient familial en effet favorise la natalité, en offrant une réduction d'impôt par enfant, quelque soit le milieu. Le raisonnement de l'injustice de cela, (comme sur la TVA, qualifié
paradoxalement d'impôt "inéquitable" car en pourcentage les plus riches en payent moins, à cause de la propention marginale à consommer), c'est qu'une famille "riche" (je crois que la barre
serait vers 4000 ou 5000 euros/mois) bénéficit d'une réduction d'impôt dont elle "pourrait se passer", et que cet argent une fois économisé, pourrait être redistribué à d'autres marges de la
populations plus pauvres.


C'est l'idée générale, chacun peut avoir son idée la dessus, cela ne me parait pas foncièrement idiot (je parle d'un strict point de vue économique) le débat est piégé idéologiquement et clivera
assez la droite et la gauche pendant les débats je pense.

laurence hansen-love 14/01/2012 15:30



Oui vous avez raison... mais je pense que l'on ne peut faire de la fiscalité le régulateur et la norme de toutes les décisions politiques.


Sinon, il faut : 


-arrêter les allocations familiales, qui sont versées aux riches comme aux pauvres


-arrêter de rembourser médicaments et hopitaux aux riches qui n'en ont pas besoin


 -faire payer l'école aux riches (qui ont les moyens de prendre en charge l'éducation de leurs enfants)


-cesser de verser des allocations-logements aux étudiants de familles aisées


-faire payer les études en classes préparatoires aux riches qui en bénéficient bien plus que les autres


 -renoncer à la TVA en général, puisqu'elle taxe le pauvre autant, voire  plus que le riche....