Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 12:31

"Enfin une nouvelle réconfortante"..

 "Il faut saluer le courage des élus"..
 En effet, en Allemagne, les députés ont adopté avec une majorité écrasante un plan que la population réprouve...

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/plan-de-sauvetage-de-l-euro-l-allemagne-dit-oui-et-rassure-30-09-2011-1447717.php

 

 Une fois de plus, on est devant  ce cas de figure: nos réprésentants prennent des décisions nécessaires (sans être suffisantes) malgré  l'avis de l'homme de la rue.. qui les réprouve et qui même s'en indigne...

  Cela  prouve quoi?

 Rousseau: "Le peuple veut  son propre bien, mais il ne le voit pas toujours" et aussi: "La volonté générle est toujours droite, mais pas toujours éclairée"

 Cette situation en est l'illustration... si l'on présuppose que les décisions prises sont les bonnes.
 Je viens de voir le Club de l'économie sur LCI, et tous les participants, de tous bords,  étaient d'accord sur ce point: cette décision était la bonne, car une décision  contraire eût été une catastrophe..

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Tom 05/10/2011 18:10



D'une vous caricaturez, pour Montebourg je ne sais pas bien mais pour Mélenchon c'est beaucoup plus fin que ça!
De deux qui est en tête des sondages: Hollande qui dit tout le contraire (pas le contraire de Mélenchon et Montebourg mais plutôt le contraire de vos élucbrations sur leurs propositions)! Alors
cessez d'accuser la gauche de populisme (au moins vous l'utilisez dans son sens premier: ceux qui trompent le peuple là où de plus en plus on a l'impression que le populiste est celui qui
satisfait les bas instincts du peuple...) et cessez de croire que les gens cèdent à la facilité...



Tom 05/10/2011 09:01



Mélenchon et Montebourg (contrairement à Fabius) ne racontent pas des bobards mais leur vision des choses, je suis persuadé qu'ils sont sincère et leur accorde au moins autant de crédit qu'à un
Valls car je suis favorable à leurs idées, à défaut de  croire dans leurs programmes...



laurence hansen-love 05/10/2011 15:17



sincères? Vous croyez? Si ils croient à ces mensonges (on va sortir de l'Euro, déclarer  la Grèce en faillite, rétablir le protectionnisme, confisquer 100% de l'argent des  plus riches,
nationaliser les banques etc..), c'est grave!
 Je suppose plutôt qu'ils n'y croient pas mais veulent des voix à n'importe quel prix!



Tom 04/10/2011 18:40



Si je pense aussi que les allemands doivent mettre la main à la poche, je ne me réjouis pas de cette décision et je ne comprend pas comment on peut considérer comme "une nouvelle réconfortante"
qu'il ait fallu aller contre la volont du peuple allemand pour sauver la grèce!
Je m'inquiète de la dérive technocratique qui touche aujourd'hui les élites européennes (dans la presse, sur ce blog, à Sciences-Po,...). Comment voulez vous construire une Europe fédérale sans
le consentement des peuples qui la compose? evidemment techniquement c'est possible (on y est presque!) mais honnêtement est-ce vraiment cela que vous voulez faire de l'idéale de Victor Hugo! Je
préfère une foultitude de pays démocratiques qu'une europe oligarchique, les "philosophes (ou économistes puisque cette discipline a aujourd'hui pris la place de la votre) Rois" je suis pas
fan...



laurence hansen-love 04/10/2011 22:12



il faudrait que les hommes politiques fassent leur boulot, et aident les gens à y voir plus clair, au lieu de leur raconter des bobards comme le font Mélenchon  Montebourg, ou autrefois
Fabius avec son Non à l'Europe et son plan B...



MESLET 02/10/2011 21:40



Bsr


les citations de Rousseau que vous citez pourraient être les devises des pires dictateurs...Etonnantes références...On peut aussi les adopter comme principe général ...



laurence hansen-love 03/10/2011 20:39



comment cela? les adopter comme principe général? Que voulez-vous dire?


 


 Et Rousseau a-t-il tort lorsqu'il dit cela?



Platov70 02/10/2011 00:58



Je passe sur le "courage" de nos représentants qui consiste à aller à l'encontre de l'avis des représentés (plutôt absurde comme situation).


Par contre, sur un plan strictement économique, plusieurs choses :


-On sait que Grèce va faire défaut, ce n'est qu'une question de temps


Donc affirmer que ce plan d'aide à la Grèce est "nécessaire mais pas suffisant" est un non sens : si ce plan était utile (il n'y a pas de demi-mesures) il permettrait de régler la dette. Dans
notre cas, ce plan était déjà dépassé quand les Chefs d'Etats se sont mis d'accord le 21 juillet.


-On ne peut pas mesurer précisément les conséquences d'un défaut de paiement par la Grèce (allez demander à votre banquier si la banque à acheter des obligations grecques, vous serez surpris de
la réponse)


-L'article du Télégramme laisse entendre qu'il importe peut que les autres Etats (27 en tout puisque le FESF concerne l'UE et pas seuelement la zone euro) ratifient l'accord. C'est une erreur :
il faut l'unanimité et elle n'est pas acquise malgré le vote de l'Allemagne.


-Cet article semble avoir deux thèses : d'une côté, il faut sauver la Grèce car sinon ce serait la fin de l'UE, de l'autre cette UE est vouée à disparaitre car elle est victime de ses
contradictions.


Au lieu de repousser constament l'échéance, nos représentants devraient avoir le courage (le vrai selon moi) de dire qu'ils se sont trompés : le pari fait il y a 20 pour la construction
européenne est perdu, il faut repartir sur d'autres bases. 



laurence hansen-love 02/10/2011 20:55



Oui, c'est ce que j'appelle le courage (cf Simone Veil et Badinter) :e pas gouverner en fonctiondes sondages..


- Il y a des demi-mesures; on est en train d'organiser la cessation de paiement, afin qu'elle soit progressive, pour éviter un Krach


_ on ne sait pas où on va: ce n'est pas une raison pour attendre la catastrophe les bras croisés. Mieux  vaut anticiper , et tenter d'éviter le pire


 -repartir sur d'autres bases? Après l'abrogation de l'Euro? Et donc de l'Europe? En voilà une bonne idée... pleine de promesses..