Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 09:56

Ce texte n'a absolument pas vieilli. Jugez plutôt:

 Le-Prince-Machiavel.jpg

 

"Il n'est donc pas nécessaire pour un prince d'avoir toutes les qualités [morales] décrites plus haut, mais il est bien nécessaire de paraître les avoir. Même, j'irai jusqu'à dire que s'il les avait et s'il les observait toujours, elles lui porteraient préjudice. C'est en paraissant les avoir qu'elles sont utiles ; ainsi de paraître clément, fidèle, humain, intègre, pieux, et de l'être ; mais avoir l'esprit tourné de telle sorte que, s'il faut ne pas l'être, tu puisses et tu saches te changer en l'exact opposé. Il faut comprendre ceci : un prince, surtout un prince nouveau, ne peut observer toutes les qualités pour lesquelles les hommes sont reconnus bons, parce qu'il est souvent contraint s'il veut préserver ses possessions d'agir contre la parole donnée, contre la charité, contre l'humanité, contre la piété. Ainsi, il faut qu'il ait l'esprit disposé à se tourner dans le sens que commandent les vents de la fortune et les variations des choses, et, comme je l'ai dit plus haut, ne pas s'écarter du bien s'il le peut, mais savoir entrer dans le mal, s'il y est contraint.
Un prince doit donc avoir grand soin que ne lui sorte jamais de la bouche la moindre parole qui ne soit pleine des cinq qualités susdites ; et qu'il paraisse, à le voir et à l'entendre, toute piété, toute honnêteté, toute intégrité, toute humanité, toute religion. Et aucune qualité n'est plus nécessaire de paraître avoir que celle-ci. D'une manière générale, les hommes jugent plus par les yeux que par les mains, car si n'importe qui peut voir, bien peu éprouvent juste. Chacun voit ce que tu
parais, peu ressentent ce que tu es ; et ce petit nombre n'ose pas s'opposer à l'opinion de la majorité qui a la majesté de l'État derrière elle. "

Machiavel,  Trad. Th. Ménissier

 Chapitre 18, Hatier p 86

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tom 11/07/2011 16:51



Le Hatier c'est celui avec le portrait de machiavel sur la couverture? Je ne retrouve pas le mien mais je crains que ce ne soit pas le cas, ceci dit l'analyse qui accompagne le texte est
intéressante. Le Hatier c'est celui dont vous aviez participé à la réedition?



laurence hansen-love 11/07/2011 21:26



Je n'ai pas "participé à la réédition"!!!!!!!!!!!


Je suis directrice de cette collection!


 Le Hatier est présenté par Th. Ménissier. Vous ne connaissez pas ma collection (Classiques et Cie) ?


http://www.classiquesetcie.com/philo/index.php


 


http://www.annabac.com/sosphilo/oeuvres_commentees/dossier17/fiche.html


 



Cordroch J F 09/07/2011 12:03



Parceque la majorité des individus juge d'après les apparences ,il faudrait ,pour conserver certaines fonctions et positions sociales , entretenir des apparences contraires à ce que l'on est
réellement et que le peuple ne peut voir,ce qui revient à une certaine trahison vis à vis de soi-même, et donc faire en sorte de ne pas permettre à la majorité d'acquérir la capacité à voir
derrière les apparences ,de la maintenir donc dans l'ignorance .Ne vaudrait-il pas mieux avoir moins de princes ,et plus de sujets autonomes ,et dotés d'une conscience claire de la réalité ?


Mais peut-être ai-je mal compris le texte cité .


 



Tom 08/07/2011 11:50



Je suis en train de le (re)lire (à la lumière de mon cours de sciences-po... et de votre blog bien sur) vraiment super comme bouquin...



laurence hansen-love 08/07/2011 14:33



Vous avez pris le Hatier j'espère! Il y a un glossaire formidable à la fin.



Paul 07/07/2011 18:38



C'est bien cette capacité d'adaptation aux circonstances que désigne le terme "vertu" ou "virtù" (je ne sais plus exactement le terme italien) machivélienne ?
J'avais lu le Prince il y a deux ans et ce passage m'avait marqué, je l'avais oublié, c'est très rafraîchissant de vous lire.




laurence hansen-love 07/07/2011 21:48



Oui la "virtù" ce n'est pas la vertu, ce n'est pas pareil..