Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 11:34

 

Stephane-Hessel.jpg

 

 

Très beau texte de S. Hessel dans Libé aujourd'hui 25 mai 2011

 Extrait:

 

"Le droit à l'alimentation doit se placer au coeur d'une gouvernance mondiale, ce qui requiert la mise en place de ce "Conseil de sécurité économique, social et environnemental" que j'appelle de mes voeux depuis longtemps".

 

 Sur le la agricole:

"La solution est l'agroécologie, une approche respectueuse de l'environnement, de la santé des paysans et des consommateurs, comme de la fertilité duarble des sols".

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

bob 09/06/2011 10:29



@ Cordroch J F  


Et que proposez vous de concret pour le développement de l'humanité
?



Tom 06/06/2011 14:35



Incontestablement d'accord avec vous!



Cordroch J F 05/06/2011 23:52



Je l'ai déja écrit, plus l'homme dévellopera de techniques afin d'être le moins tributaire possible de la nature ,en pratiquant notamment l'agriculture et l'élevage de manière intensive ,en
perdant de vue la finalité originelle de ces pratiques qui est de se nourrir , et non de faire de gros profits ,plus il nuira à la planète et par conséquent à lui- même .Lorsque donc le but de la
pensée rationnelle , ou la volonté de contrôle de la nature , est au service du besoin inconscient de posséder toujours plus de richesses , de pouvoir ,et d'exercer une domination quelconque
,cette manière de pensée et de vivre devient totalement irrationnelle ,et produit sur le long terme ,l'effet inverse de celui voulu sur le court terme .Tel est le paradoxe dans lequel s'est
enfermé l'homme , par sa volonté de se protéger des aléas de la nature ,en cherchant à prédéterminer et  préconcevoir des moyens de les limiter , au lieu de prendre le temps de les
laisser produire leurs effets ,afin de pouvoir s'y adapter de manière naturelle .



bob 31/05/2011 23:17



"l'homme pour asurrer des profits à courts termes détruit les sols d'où il peut tirer sa
subsistance" 


En fait tous les systèmes agraires ont été confrontés à ce type de
problème. La technique d'abatti-brûli (encore utilisée aujourd'hui) détruit la forêt et ne permet qu'une courte période de culture (3 ans maximum). Dans les années 30, c'est le midwest américain
qui était confronté à des tempêtes de sable dues à une mauvaise pratique du labour. Des solutions existent et doivent s'adaper aux variations géoclimaitiques de chaque lieu. Généraliser comme
Stéphane est peu productif.


 


" agriculture amèricaine/Brésilienne/Europénne ultra subventionnée"


La encore c'est a nuancer. L'OMC est contre les subventions nationales et
encore plus contre les subventions à l'exportaiton. La Nouvelle Zélande ne subventionne plus son agriculture depuis 25 ans et son industrie laitaire est très productive. En effet, ce pays jouit
de parfaites conditions pour l'élevage extensif. Les USA, de mémoire, subventionnent uniquement les grandes cultures. 


"la seule méthode est une agriculture ultraproductiviste"


Oui c'est le but. Un agriculteur doit être productif. C'est comme ça depuis la nuit des
temps. L'essentiel est de pourvoir l'encadrer par des règles environnementales logiques et en accord avec les avancées de la science. Et bien souvent une bonne réglementation est en accord avec
la productivité. Par exemple une bonne gestion de la fertilisation évite les de gaspiller de l'argent en engrais tout en limitant le lessivage de ces derniers dans les cours d'eau et ainsi limite
leur eutrophisation. Idem pour les normes sur le bien-être animal. Un animal parfaitement engraisser donnera de la moins bonne viande si il est stressé juste avant l'abattage. 



Tom 31/05/2011 18:24



Mais justement si l'agroécologie est nécessaire (entre autre), si je ne m'abuse puisque vous avez l'air mieux informé que moi, c'est parce que pour la première fois l'homme pour asurrer des
profits à courts termes détruit les sols d'où il peut tirer sa subsistance (notamment en Afrique, et notamment parce que pour pouvoir vendre leur production par rapport à une agriculture
amèricaine/Brésilienne/Europénne ultra subventionnée, la seule méthode est une agriculture ultraproductiviste).



laurence hansen-love 31/05/2011 20:36



merci Tom!