Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 14:23

Je suis épuisée par les efforts que je déploie pour convaincre mes amis que Ophelia n'est pas Agent X27 et que les théories du complot sont ineptes.

 Merci donc au journal le Monde  (20 mai) de bien vouloir soutenir mes efforts.

 

 "Théorie du complot et régression démocratique":
En première page:  "Ne jamais oublier que le conspirationnisme est une des racines du totalitarisme et a conduit à de singulières régressions de la démocratie.

 Puis une pleine page d'analyse (page 18)... Comment expliquer le succès de ces délires collectifs,  de ces hypothèses extravagantes, qui ne reposent sur aucun fait,  et qui mutent à chaque instant  (aux dernieres nouvelles, c'est un coup de F. Hollande, puisque c'est à lui que profite le drame)   au pays de Descartes?

 Nous qui tentons d'expliquer à longueur de cours de philosophie que "il vaut mieux admettre la vérité qui dérange plutôt que l'illusion qui réconforte"!

En vain, donc!

Pour Gérald Bronner:  "Le mythe fond au soleil au fur et à mesure que les informations arrivent". Ce n'est pas ce que je constae autout de moi. Il me semble au contraire que RIEN ne peut faire changer d'avis les complotistes!)

 

 "Les français n'avaient pas envie que ce soit vrai" .. alors ils ont recours au déni...

 Et pour finir:

 "C'est une interpellation sur la difficulté de faire entendre la voix de la raison en démocratie" (surtout avec Internet!)

 

http://www.lemonde.fr/dsk/article/2011/05/19/la-theorie-du-complot-a-emerge-en-reponse-au-choc-cause-par-l-affaire-dsk_1524195_1522571.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20110519-%5Bzonea%5D&ens_id=1522342

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Tom 21/05/2011 16:54



Jonas, je sort un peu du sujet mais depuis le début nous ne sommes pas d'accord sur une chose: les répercussions de ce que l'on appelle le printemps arabe (selon moi de façon très pertinente)!


Vous contester le bilan de ce dernier, c'est oublier qu'il est plus flatteur que ce que l'on a appelé au dix-neuvième le "printemps des peuples": à l'époque il n'y avait eu que la création d'une
République (la deuxième en France) très vite "verrouillée" par la bourgoisie, alors que l'on a deux pays actuellement n transition démocratique et un autre potentiellement (la Lybie, je suis
optimiste ), sans compter les modifications constitutionelles au Maroc.


Mais l'essentiel, comme en Europe un siècle et demi plus tôt, c'est que des peuples ont manifestés dans une dizaine de pays arabe, voire continue de le faire, malgrè une répression sévère. Que
les peuples arabes témoignent de leurs aspirations démocratiques, c'est ça la Révolution! C'est une certitude pour moi que d'ici dix ans, vingt ans, un siècle peut-être mais j'en doute (les
choses vont plus vite qu'auparavant), ces pays seront des démocraties....



J.S 21/05/2011 16:25



(J'ai eu des problèmes de connexions et ne n'ai pas pu poster mon commentaire, il me semble. Je tente donc une nouvelle fois)


Ce n'est pas parce qu'on pense DSK en grande partie coupable que l'on ne met jamais en doute la police, loin de là. Mais il y a un moment où il faut :


1. Arrêter d'être sceptique quant les accusations sont Très cohérentes (et quant les choses nous apparaissent claires et évidentes).


2. Arrêter de voir des théories de complots partout lorsqu'il n'y en a pas (quand je vois que certains sont encore convaincus du complot des Twin Towers, par exemple, ça me désole).


Après, je serais agréablement surprise si je me trompais, mais pour l'instant, tout me conforte à penser, effectivement, sa grande part de culpabilité dans l'affaire.



laurence hansen-love 21/05/2011 22:24



Oui , il y a beaucoup de cohérence dans l'accusation. Et tout de même une logique dans le comportement de DSK. Sorte de logique folle, mais logiue tout de même , comme l'expliquent tous les psys.



alexis 21/05/2011 00:50



Mais si les gens doutent, ce n'est pas sans raison. Il faut distinguer le doute avant le procès d'un homme parmi les plus puissants au monde à celui d'un fait établi et dont les preuves sont
indénombrables comme peut l'être le 11 septembre.
C'est bien facile de les mettre dans la même besace des gens "trop paresseux pour penser", sous-entendant qu'on est le seul à avoir compris une situation qui nous dépasse pour l'instant : c'est
la logique même du complotiste: croire avoir compris quelquechose de complexe en le simplifiant tout en estimant faire parti du club des initiés. Rejetant ainsi le moindre doute car il fait parti
du camp de ceux qui avalent tout. 


Les démocraties de base: anglaise, américaine et française tendent vers l'oligarchie. Et dans ces régimes, et certains agissements, qui ne passent pas inaperçus, sèment le doute chez les
contribuables. Aux US: qui a oublié Powell brandissant les preuves que Saddam avait des missiles, avant de voir une rimbambelle d'Etats les suivre dans une guerre répandant le chaos. En France,
il faut aujourd'hui être aveugle pour ne pas voir comment Sarkozy fait tout pour blanchir Tapie et éventuellement récupérer des voix liées à un prochain soutien (Lagarde ne ment donc pas
lorsqu'elle dit partout qu'elle n'est pas l'amie de Bernard).


Max a raison, avant un procès, il n'y a pas à s'appitoyer sur le sort de quelqu'un dont on ne sait pas encore si il a été la victime. On peut très bien dire ça sans pour autant discréditer la
voix de l'accusation, ce que vous semblez tirer comme conclusion. 
Ce qu'il y a de malsain dans cette ambiance avant le procès, c'est justement le fait que DSK soit planté dans les esprits comme le violeur, avant même que l'affaire soit mise au clair.

A vous entendre, il suffirait qu'une femme porte plainte pour viol pour que l'homme accusé soit forcément coupable.  



laurence hansen-love 21/05/2011 19:49



Mais non, je ne dis pas que tous les hommes sont des violeurs etc...


 Je crois qu'il y a un faisceau de présomptions contre DSK, étant donné sa personnalité. Et qu'il n'y a aucune raison de douter du témoignage de la "victime" pour le moment. Aucun 
élément non plus en faveur d'un complot.


 Il me semble que j'en sais asez sur la personnalité ("fragile") de DSK pour croire ce que je lis dans l'acte d'accusation. Je n'ai aucune raison de ne pas le croire. Même si tout est
possible, bien sûr.


 


 



max 20/05/2011 21:07



Je veux dire que 1) je ne suis pas un admirateur béat. et 2) votre question : Que te
faudra-t-il pour que tu admettes la culpabilité de DSK? n'a pas beaucoup de sens. Que puis-je y répondre ?



laurence hansen-love 21/05/2011 21:48



Mais si , c'est un point crucial.


Par hypothèse, quelles preuves seraient selon vous suffisantes pour admettre que DSK  est coupable?
 Moi je réponds


 Par exemple :


  Le fait de trouver l'ADN de la jeune femme dans les griffures, ou  du sperme  prouvant qu'il y a  eu fellation-pardon pour ces précisions.


 Après vous pourrez encore dire que c'était  un jeu..



Jonas 20/05/2011 08:11



Bonjour Laurence,


Bravo! ! Laurence , vous êtes parmi les personnes qui ne mettez jamais en doute les rapports de la police française. Pourtant ce n'est pas ce que font les 80% de journalistes de France qui à
chaque descente de  police dans nos banlieues tout est contesté. Lisez plus souvent "Libération", le "Le Monde" le "Nouvel Ob." etc.


En tout les cas aux Etats-Unis l'accusation l'emporte  toujours en premier, il faut attendre calmement et sans excitation ce que dira et fera  la défense.


Vous êtes professeur de philosophie , je crois, il faut expliquer à vos étudiants que la culture judiciaire des  Etats-Unis différe de celle de la France.


Cette précipitation de condamner , ressemble à celle des "printemps arabes" claironnée et louangée partout. Voyez vous mêmes le résultat  dans les 22 pays arabes depuis janvier 2011.


Pour moi le viol est un crime abominable qui peut détruire une personne donc il  mérite un châtiment exemplaire. 


J'ai une fille et des soeurs , je pense à elles, pour moi pas de complaisance devant ce crime horrible. Mais pas de condamnation sans preuve. Pensez à l'affaire Outreau et Dominique Baudis, à
celle des ingénieurs de chez Renault, ou celle de la relax de Pascoua après tant d'années de procès.



laurence hansen-love 20/05/2011 15:30



Jonas; les preuves matérielles sont en la possession de la police. C'est sur elles que repose leur accusation. Je ne crois pas que l'on puiase attendre davantage! Quelles preuves attendez-vous de
plus?


 La seule chose que l'on attend maintenant, c'est la démonstration e la "culpabilité" de la victime.