Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 14:42

Marine Lepen triomphante-copie-1

 

 

La question que l'on se pose désormais, c'est : qui sera au second tout face à  Marine Lepen?

 Le dérèglement politique, c'est un peu comme le dérèglement climatique, une fois le processus enclenché, nul ne sait plus l'arrêter. Car il s'auto-alimente!
 Jusqu' où ira-telle?

 (ceux qui lisent mes posts  ne sont pas surpris. La montée du populisme, soutenu aussi par des argumentaires  de gauche (Mélenchon),  est  un thème omniprésent sur ce blog. Cela semble une lame de fond en Europe! En plus, en France, nous avons une candidate habile,  brillante: un " Prince" souriant (e) ! Et à gauche, rien, à part Mélenchon!).
  De plus: est-il bien judicieux de publier un livre titré "Pour changer de civilisation " quand beaucoup de français (au moins 22 % ) se demandent comment préserver notre civilisation... (sentiment  populaire d'une identité menacée...)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans actualité politique
commenter cet article

commentaires

Tom 16/03/2011 09:41



Ok d'accord j'ai compris ce que vous vouliez dire. Mais je ne suis pas sur que internet puisse suffir pour de telles ambitions.



Cordroch J F 13/03/2011 11:35



Salut Tom.


Je fais une distinction entre les intérêts du peuple ,et les intérêts de la nation .Le sintérêts du peuple sont les intérêts particuliers des individus le constiuant ,et les intérêts d'une nation
sont les intérêts de l'ensemble des individus la constituant ,toutes classes ociales confondues .Mais comme chaque classe sociale ne voit d'abord que ses propres intérêts , l'homogénéité d'une
nation est rarement effective et reste du domaine de l'utopie.


Je considère qu'il ne peut y avoir de véritable démocratie ,sans préalablement donner au peuple un certain niveau de conscience , en permettant à chaque individu d'acquérir une conscience
individuelle .Et malheureusement cette conscience ne peut s'acquérir qu'en dehors de toute éducation institutionnelle dont la fonction est d'inculquer aux individus une conscience collective
préformatée à partir de la croyance ,que c'est en empêchant l'acquisition d'une conscience individuelle qu'elle peut s'implanter en l'individu ,ce qui est une erreur fondamentale . Je sais que
des professeurs de philosophie (entre autres ) font tout pour apprendre à leurs élèves à penser par eux-mêmes, mais la conscience individuelle dont je parle va bien au delà de la pensée
personnelle , il sagit du pouvoir d'action en accord avec ce que l'on éprouve au plus profond de soi-même , rejoignant le processus fondamentale ,étant àl'origine de ce que l'on est réellement ,
il s'agit donc de la pleine possession de sa propre réalité ,pouvant ainsi être conceptualisée.


Il ne sagit donc pas d'éduquer le peuple ,mais de permettre à l'individu de vivre sa propre existence,afin qu'il dispose d'une base existentielle lui appartenant en propre à partir de laquelle il
porra dévellopper une conscience individuelle. Cela nécéssiterait une véritable révolution socio-culturo-éducative qu'aucun parti politique ne mettra à son programme ,et pour cause .



Tom 12/03/2011 16:24



"Le peuple ne voit pas plus loin que ses seuls intérêts , et le populisme consiste donc à lui donner raison à seule fin d'obtenir le plus de voix possible."


Heeuu jean-francois, c'est justement le principe des élections nationales: servir les intérets de la nation. C'est sur que l'on se retrouve souvent avec une classe politique qui sert plus les
interets de la classe dominante que ceux de la nation. Pour moi ce serait plutôt de faire des promesses allant à l'encontre des intérets du peuple mais qui par leur simplicité et leur clarté
apparente flattent les bas-instincts de ce même peuple...



Cordroch J F 12/03/2011 12:44



En réponse à Tom.


Les despotismes dont vous parlez ,sont ceux qui pouvaient apparaître du fait du manque de possibilités de communication interne au sein de la masse populaire ,rendant nécéssaire l'intervention
d'intermédiaires tendant à devenir des despotes ,cherchant à imposer leurs critères idéologiques ,ou philosophiques comme vous dites .Si internet est un outil technologique ,il peut néanmoins
permettre au peuple de se passer d'idéologies en lui permettant de créer lui-même un système socio-économique ,qui sera le résultat d'un synergie engendrée pas l'interactivité permise par
internet ,et non d'idéologies illusoires donnant naissance à des systèmes qui sont les nouveaux despotes actuels.


Internet peut permettre au mouvement de fond de la masse populaire de prendre vraiment forme ,en faisant apparaître des personnalités capables de gérer les choses . La différence est
donc que c'est le mouvement qui engendre ses leaders ,et non des leaders qui imposent le mouvement. Je ne suis pas certain d'avoir été très clair,car pas très tranquille pour
écrire, et je peux donc revenir sur le sujet si nécéssaire.



Anthony 12/03/2011 07:37



Pour le populiste, il n'y a pas d'avant-garde esthétique, ni situationniste ni surréaliste, car le populiste déteste de fait les élites...