Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 18:00

Michel Onfray soutient Arnaud Montebourg..

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/09/22/arnaud-montebourg-le-seul-antiliberal_1576009_3232.html

 

 Oui, mais on aimerait en savoir plus.. Comment A. Montebourg s'y prendra-t-il pour sortir de l'Euro, de Maastritch, mettre en place une France puis une Europe non libérale, rétablir le protectionnisme, instaurer le "capitalisme coopératif", enclencher la démondialisation, imposer une grande mutation écologique.....
Admettons que A. Montebourg soit notre président de la République après avoir été désigné aux primaires... peut-il établir cette sorte de dictature non libérale en rupture avec les 26 autres nations européennes libérales?  Mettre un terme aux exactions des banques et des spéculateurs? Congédier  les multinationales qui n'en font qu'à leur tête?

 Et même contrer les électeurs socialistes (le "peuple") qui , jusqu'à preuve du contraire, veulent acheter chinois,  ne veulent pas payer de taxe carbone.... et n'ont pas spécialement envie de retouner au franc...

 ....

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Tom 06/10/2011 10:12



Moi je maintiens qu'il serait au contraire dangereux d'avoir une solution unilatérale, plusieurs économistes sont d'accord avec Montebourg, on peut ne pas croire dans ses solutions, c'est mon cas
même si je partage une partie de son analyse. Néamoins le décredibiliser comme vous le faites c'est grave, et absurde car Montebourg n'est pas populiste il croit dans se idées...



laurence hansen-love 06/10/2011 21:33



on s'en fiche qu'il croit dans ses idées!



Tom 05/10/2011 09:44



Ah je me disais bien que j'avais du louper quelque chose! Oui je vois maintenant de quoi vous voulez parler, j'avais oublié cette autre définition, mais pour moi la République n'avait pas
d'équivalent quand on l'a proclamée en 1791, du moins pas d'autres que la République Américaine (Gênes, Florence, Venise c'était des oligarchies, Athène également, comment parler de Démocratie ou
de République quand seul un dixième de la population peut voter?).
Vous vous fourvoyez: au delà du fait que Montebourg ne s'allierais jamais avec le FN, ce qui est évident, il n'y a rien de réellement commun entre son programme économique et celui du Fn si ce
n'est le mot "démondialisation"! Le FN n'est pas favorable au protectionnisme par conviction mais par électoralisme et par nationalisme, il ne faut jamais perdre de vue que l'extrème droite est
foncièrement libérale, qu'en France, en Italie, en Allemagne, en Chine (eh oui) elle a toujours 'soutenu le capital' en profitant d'un régime répressif pour favoriser le moins disant
social....



laurence hansen-love 05/10/2011 15:26



peu importe ce qu'est l'extrême droite; le pb c'est Montebourg.


 Prôner la "démondialisation" , c'est grave" Prendre les gens pour des imbéciles, ce n'est pas bien.



Tom 28/09/2011 09:45



Montesquieu si je ne m'abuse était favorable à une monarchie constitutionelle sur le modèle anglais et pas à une République, quand bien même ses idées sont au fondement de la République Francaise
(avec d'autres).
Quant à Montebourg ce n'est pas ce que je dis: il est tout à fait sincère, me semble t'il, mais quand bien même il n'arriverait pas à les mettrent toutes en pratique ce ne serait pas une
catastrophe car notre système est adaptable (enfin en théorie...). Au fait je suppose que vous n'êtes pas allé manifester hier, si?



laurence hansen-love 28/09/2011 21:59



Voilà;, on ne aprle pas de la même chose.
 Une monarchie peut être républicaine ou despotique selon Montesquieu. Vous connaissez sa défintion de la République? manifestement non!


Non je n'ai pas été manifesté. Je pense que l'Etat français doit réduire son déficit avant de créer des postes ou d'interrompre son effort de rigueur. Je fais des cauchemar en pensant
qu'on  va perdre le triple A et tomber comme les grecs et les italiens... avec les grecs..


 Oui, la mondialisation ça va être dur à mettre en pratique.. même si sur ce point il peut faire cause commune avec Marine Lepen



Tom 27/09/2011 10:02



Onfray ne se cache en effet pas d'être d'une gauche qui se veut "pure" et foncièrement anti-capitaliste, cette position ne m'étonne pas de lui! C'est une position qui se comprend tout à fait et
qui est logique au vu de sa démarche. Quant à Montebourg il n'est pas dupe: aujourd'hui il compte ses voix en prévision de 2017/2022, son discours n'est pas encore parfaitement rodé et c'est
normal. Néamoins j'aimerais que l'on cesse une fois pour toute de taxer la gauche d'une absence totale de réalisme, évidemment que les idée d'un Montebourg ont de bonnes chances de ne pas aboutir
néamoins je n'y suis pas foncièrement hostile et alors? Sarkozy a t'il été le président du pouvoir d'achat? Non, notre république représentative (au passage Laurence, si je vous suis sur le
dévellopement des idées de Montesquieu-loin cependant d'être républicain me semble t'il- et d'un Rousseau, je ne peut absolument pas affirmer comme vous que les Républiques Italiennes et les
cités grecques ont beaucoup de choses à voir avec la République telle qu'elle fut pensée en france en 1791) est capable de s'adapter et de prendre des mesures si elle n'arrive pas à appliquer
exactement son programme...



laurence hansen-love 27/09/2011 21:11



Montesquieu n'est pas républicain?? lui qui a formulé la thèse da la séparation des pouvoirs? Qui a défini la république?


 il vaut mieux entendre ça que d'être sourd, comme on dit...


 Quant à Montebourg, si je vous entends bien vous me dites: il sait qu'il ment ( il raconte des énormes bobards), mais ce n' est rien, c'est de la politique?



jean louis 26/09/2011 14:18



J'entends bien Tib0. Je pense qu'il faudrait revoir complètement les conditions et l'usage des campagnes électorales. Telles qu'elles se pratiquent - presque comme une campagne publicitaire
-  elles ne favorisent pas la réflexion et la connaissance.


Déjà que le choix des candidats n'est pas du tout démocratique (reseaux occultes, soutiens occultes, magouilles politiques) si la campagne doit être au ras des pâquerettes, avec la bénédiction
des journalistes (qui aiment ça) quand il y en a ...!


Il faudrait donc que les candidats soient confrontés publiquement à des experts, qu'ils soient interrogés par des panels de Français, qu'ils aient le temps, en plusieurs fois, d'expliquer en
détail leur programme, qu'il y ait des confrontations approfondies entre les candidats, que l'on détaille leur cv, leur carrière etc Assez d'intox.


On en est loin.