Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 09:19

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/en-direct-affaire-dsk-le-coup-de-theatre-01-07-2011-1516625.php

 

 

 Donc la femme de ménage était consentante?  et manipulatrice?.. ..elel a tendu un piège? pour de l'argent?

Et donc vous aviez raison...!

( happy end? et c'est tant mieux,  à tous points de vue!)

 

 (Mais tout de même: qui a pu croire que; s'il y a eu piège,  cela ne serait pas avéré tôt ou tard, étant donné le fonctionnement de la justice américaine?

Mais tout de même:  un homme qui se comporte de cette manière avec des femmes de chambre, même consentantes, est-il bien responsable? et fiable?...)

 

De là à le  voir à nouveau Président de la  France... J'attends vos réactions

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Tom 11/07/2011 17:08



Ah mais je n'ais pas dit que cette seconde gauche me déplaisait, bien au contraire! Même si parler de "gauche catho" me parait réducteur j'ai dit que cette gauche catho était souvent issu de la
charité, non pas qu'elle soit à l'origine du concept, qui est comme je viens de l'expliquer plutôt à droite pour moi, mais simplement parce que le contact avec la misère oblige à remettre en
question le système, ça ferait du bien à Balkany d'ailleurs!
Je suis attaché à une gauche réformatrice et social démocrate, quand je parle de changer la société il ne s'agit pas de révolution mais de progressions, de petites vitoires plutôt que les grands
échecs qu'a connu le marxisme...



laurence hansen-love 11/07/2011 21:33



en fait protestante plutôt que catho



Tom 08/07/2011 17:43



Bon je me doutais qu'il y aurait interrogation mais j'avais la flemme de dévellopper.
Le concept de charité est assez ancien et je ne sais pas exactement à quand il remonte. Néamoins c'est au moyen-âge, période où l'église est toute puissant qu'elle s'impose sous l'influence donc
des éclesiastiques. Je ne ferais pas de simplification à outrance cependant en disant: ça vient de l'Eglise donc c'est de droite (je ne suis même pas sur que la charité soit d'origine religieuse
au départ) il existe bien évidemment un christianisme de gauche, d'ailleurs il puise souvent son inspiration dans la charité elle même. Pourtant dès l'origine la charité a pour but d'assurer la
survie des plus miséreux tout en s'assurant qu'il n'y ait pas pour autant d'élevation sociale pour les dits miséreux. Ainsi de nombreux auteurs catholiques du moyn âge justifie l'existenc de la
pauvreté par un raisonnement plutôt surprenant: si il n'y avait pas de pauvres les riches ne pourraient pas gagner le paradis car il leur serait impossible de faire la charité! On efface donc ici
totalement l'idée d'un acte de pure bonté: la charité est la voie royale pour s'assurer la vie éternelle (plus tard l'église trouvera mieux: les indulgences avait le même objectif, autour des XVe
et XVIe, mais au lieu de donner l'argent aux pauvres on le donnait à l'Eglise... pratique non?). On pourrait penser que dans nos sociétés modernes qui se veulent déspiritualisées cet argument en
faveur de la charité n'a plus cours, mais aujourd'hui comme hier le but premier n'est-il pas de se donner bonne conscience? Ce qui ne serait qu'un autre façon de chercher le salut de son âme mais
ici ce serait durant sa vie, avec un horizon plus court. Ainsi le riche d'aujourd'hui lorsque il jette un pièce de 2€ aux pieds d'un SDF, comme celui d'hier qui jetait un denier au pied d'un
geux, apaise sa conscience sans chercher à changr le monde (Qui sait quelle infime portion des grandes fortunes européennes suffirait à faire en sorte que personne ne dorme dehors dans ces
villes, d'ailleurs au passage je crois vous l'avoir déjà mis mais c'est tellement énorme que je remet balkany, ça colle bien au sujet:
http://www.dailymotion.com/video/x89qm0_pas-de-pauvres-en-france-pour-balka_news ).


Mais au delà de la question des motivations qui est quelque peu secondaire c'est l'aspect profondément précaire et relativement malsain de la charité qu'il convient d'interroger. En effet car la
motivation n'est pas tout: la charité, le fait de donner à celui qui mendie est un acte volontaire. Cela signifie d'abord que si le riche ne veut
plus donner il ne donne plus mais ça entraine des conséquences bien plus problèmatiques, passons sur une éventuelle dépendance des plus pauvres à la charité des plus riches (comme des serfs aux
seignurs féodaux), ce qui est important c'est que le pauvre est en quelque sorte redevable vis-à-vis de celui qui donne. Non pas qu'il doive "rembourser une dette", mais le riche est supposé
avoir fait preuve de bonté en accordant son argent à plus nécessiteux que lui, sans que ce dernier ait eu à travailler pour le gagner.
Et c'est là que le bât blesse: dans cette inegalité de statut qui se crée entre le donneur génereux et le receveur oisif.
Un impôt assurant un revenu minimal à tous résident sur le sol francais, mais de façon génerale n'importe quel impôt qui vise à une redistribution, retire cet aspect ar il n'est plus basé sur le
volontariat et sur le don mais sur une action qui est, comme son nom l'indique, imposé. On ne se soustrait pas à l'impôt (en téhorie) c'est un du vis-à-vis de l'Etat. Quand l'Etat redistribue
l'argent à ses citoyens ceux-ci ne sont plus revables à d'autres ni mêm à l'Etat car ce dernier est le produit de leur volonté!


Voilà voilà petit éloge de la contrainte et une "petite" explication de ma phrase d'au dessus. Ce qui ne veut pas dire que je fustige la charité en soi mais je pense qu'elle ne devrait pas avoir
lieu d'être.
Néamoins ça ne m'empèche pas d'essayer de donner un peu de temps en temps, sans être un exemple de génerosité pour autant, tandis qu'un camarade de sciences po qui cumule richesse (par rapport à
la moyenne estudiantine, ses parents étant extrémement génereux, et relativement friqués), positionnement à droite et christianisme s'est refusé de donner quoique ce soit à un SDF qui lui
demandait trente centime pour pouvoir avoir assez pour s'acheter un sandwich. Comme quoi entre mes raisonnements et la realité...



laurence hansen-love 09/07/2011 17:24



bien sûr, OK..


 sauf que moi, justement, je me sens proche de la seconde gauche,  elle-même de sensibilité chrétienne. C'est le courant CFDT, et la Revue Esprit... Quelqu'un comme Rocard - ou Julliard
- appartiennent à cette famille d'Esprit


 Bref , catho et de gauche; c'est très bien à mes yeux (car les valeurs sont aussi morales..)



Ewa 06/07/2011 13:49



Pendant que DSK dans son nouvel habit d’innocent sabre le champagne, les strauss-kahniens fidèles
triomphent et les "eaux tièdes" se félicitent de ne pas se mouiller avant que la "Vérité" jaillisse - nous vous invitons à la réflexion sur l’incessant combat des féministes contre la société "à
la Strauss-Kahn", en vous proposant la lecture de l’article de Clémentine Autain et Audray Pulvar "Non au procès du féminisme!", paru dans Le Monde le
05.07.2011.


http://banquetonfray.over-blog.com/article-non-au-proces-du-feminisme-78571017.html



laurence hansen-love 07/07/2011 11:20



merci!



Tom 05/07/2011 23:10



C'est d'être grognon que vous lui reprochez Et Eva Joly elle est pas grognon? Et puis faut choisir aussi, vous voulez
des politiques irréprochables mais je pense qu'au fond vous êtes moins machiavellienne que vous ne voulez le faire croire: vous préferez les gens bourrus et honnêtes aux hypocrites avenants
(Mitterrand, Villepin que vous villipendiez () à l'instant...)



laurence hansen-love 07/07/2011 11:13



Oui je n'aime pas Joly non plus -en tant que candidate.



Tom 05/07/2011 23:05



Ah le jour où nos hommes politiques dépenseront leurs salaires démesurés en oeuvre de charité... et encore: la charitée c'est un truc de droite ...



laurence hansen-love 07/07/2011 11:13



?