Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 13:09

 

Des-ecologistes-en-politique.gif

 

Selon l'auteur de ce livre, les écologistes veulent "faire de la politique autrement" (pas de démagogie, pas de promesses inconsidérées, le souci du long terme: bref  en suivant des principes d'ordre moral, selon moi!) mais cela ne leur réussit pas vraiment; ils sont le parti préféré des français, mais les français ne votent pas pour eux. 

 Le cas Hulot est à cet égard éloquent.

(au moment de voter on préfère sans doute les gens plus "politiques" (cyniques?, antipathiques? opportunistes?)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Tom 20/04/2011 09:58



Dans ce cas qu'ils abandonnent la politique! Ce clivage droite gauche n'a pas de sens réel en soi, la Gauche a crée de nombreux thèmes ensuite recuperés par la Droite (ça se fait étrangement
beaucoup moins dans l'autre sens): la Patrie, la Nation, la libéralisme, la lutte contre un Etat trop puissant,...


Mais de tout temps ce clivage a divisé ceux qui avait pour projert de redéfinir la société et ceux qui voulaient conserver le système, voir revenir à un système antérieur (opposition entre
modernisateurs et conservateurs/récationnaires), entre ceux qui défendent les intérets du plus grand nombre et ceux qui considèrent que les inegalités sociales se justifient. Hors vous le dites
vous-même: l'écologie est un projet de société et elle est favorable d'avantage aux classes populaires (et aux pays pauvres) qu'aux classes dirigeantes. Alors pour moi c'est une idéologie de
gauche, ça n'empèche pas que de gens de droite soient écolos, tout comme il y a des gens de droite avec une fibre sociale, mais pour moi c'est une idéologie radicalement marquée à gauche!



laurence hansen-love 20/04/2011 19:18



L'écologie n'est pas spécialement favorable aux classes populaires, Ce n'est pas cela que je dis. Ce que je dis c'est que ce sont les pauvres, partout  sur la planète , qui vont faire
les frais des dérèglements climatiques etc..


 Pour les riches ce ne sera jamais un pb. Un riche qui habite un pays immergé bientôt, il déménage.



Tom 19/04/2011 08:55



Oui je n'ais pas dit qu'ils manquaient de propositions mais plutôt de visibilité. Je pense aussi qu'à long terme ils souffriront de leur diversité, si leur parti se positionne clairement à
gauche, ce qui n'a pas toujours été évident, leurs projets restent justement, toujours le même problème, trop peu visibles pour apercevoir quoi que ce soit au delà de l'écologie, j'irais jusqu'à
dire que cela nuit à leur "sérieux" (déjà entendu). Et sinon vous avez raison EELV est un parti de "bobos", comme le PS est un parti de classes moyennes et d'enseignants! Non pas qu'il ait des
propositions plus favorables aux "bobos" qu'au classe populaires mais vous avez très bien analysé le problème: il ne les séduit pas car il ne propose que du long/moyen terme là où les gens
attendent que l'on résolve leurs problèmes immédiats ce qui est tout à fait compréhensible. mais pour cela je n'ai pas de solutions.



laurence hansen-love 19/04/2011 15:32



Je ne pense pas que les écolos doivent se positionner résolument à gauche, car c'est mensonger. On peut être écolo et de centre voire de droite ou inclassable (cf Brice Lalonde etc...).
Mais ils ont obligés de faire semblant d'être à gauche pour des raisons d'alliances électorales.



philippe 18/04/2011 15:45



Laurence , merci de votre objectivité. Je voudrais juste dire que les politiciens ne changeront pas, mais vous, nous avons la possibilité à notre niveau de faire changer la société..... c'est
utopiste je vous l'accorde, mais l'espoir n'est il pas de croire en l'impossible ? Quoi que de grands hommes se sont révélés avec leur seule volonté : l'abbé Pierre, le père Pédro.


Coluche pour les resto du coeur... Nous avons tous la possibilité de changement, elle commence par son propre changement.



laurence hansen-love 19/04/2011 15:24



Merci Philippe, mais pour ce qui est de mon objectivité, hum hum..


 Je plaide en effet pour un changement de mentalité et non un changement improbable de politique..



max 18/04/2011 15:41



Je suis d'accord avec votre dernier commentaire madame, la france mais aussi l'Europe ont besoin d'une vision globale et à long terme. C'est ce que s'évertuent à dire Michel Rocard dans une
interview détonnante sur Rue 89 : http://www.rue89.com/2011/04/16/rocard-je-crains-pour-2012-une-election-bavarde-pas-claire-200010 


Mais aussi Jacques Attali : http://www.lesechostv.fr/video-jacques-attali-etait-l-invitee-de-guillaume-durand-3708.html


Simplement, une élection est-elle gagnable avec ce genre de discours ?



Tom 17/04/2011 15:47



De grands hommes politiques étaient très vertueux avec des prinipes moraux élevés (Poincarré, Lamartine, De Gaulle à sa manière...). Quant aux écologistes, votre description me parait pertinente,
du moins pour une partie (je ne suis pas fan de José Bové) mais ils peinent selon moi à mettre en avant un projet de société (que pourtant ils ont proposés) au delà du simple écologisme...



laurence hansen-love 18/04/2011 14:10



en effet.. Pourtant, il y a de nombreux bouquins qui offrent ces projets de société. Le dernier Cohn-Bendit, et tant d'autres.
 Je viens de commencer : "Pour une raison écologique" de B. Ferret
 Je crois que la vérité c'est que les gens attendent des promesses à court terme (pouvoir d'achat, retraites) et non pas des débats sur l'avenir de la planète (dont ils n'ont rien à cirer en
gros), car le pb pour beaucoup d'électeurs c'est ce mois-ci: le salaire, le chômage etc..
 Donc : écologie: souci pour "bobo".
 Ce qui est une erreur à mon avis car les plus pauvres seront les plus touchés par les désestres à venir... ( à commencer par les migrations climatiques, l'augmentation de l'énergie
fossile etc..).


Entendu ces jours-ci : "Hulot il va s'en prendre à notre porte-monnaie  : bien vu!