Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 21:57

Je voudrais bien que l'on m'explique pourquoi on ne  pourrait pas nier le génocide nazi, sous peine de sanctions,  mais on pourrait nier le génocide arménien ...

 Une fois validé le terme de "génocide" pour les massacres de 1915,  ce qui est le cas en France depuis le 29 janvier 2001. (21 pays ou organisations l'ont fait aussi) la suite est logique, et même inéluctable.

 En revanche,  on peut se demander ce qui a passé par la tête du député qui a pris cette initiative en 1990 (Loi Gayssot). C'est en quelque sorte la "boîte de Pandore" des crimes "non- niables" qui a été ouverte... Nombre de philosophes, juristes et historiens ont exprimé leurs réserves à ce sujet, (voir la liste dans le Monde ce soir, et aussi la mise au point de Pierre Nora ce matin dans Libé).
 Pour ma part, je ne vois pas  - une fois abandonnée la thèse de l'unicité du génocide (juif) - pourquoi on s'en tiendrait à deux? Pourquoi ne pas citer également le génocide de Pol Pot, les crimes de Staline (largement supérieurs en nombre à ceux d'Hitler etc..), les crimes de Milosevic, le génocide rwandais etc...

 

 Quant à l'idée d'appliquer rétroactivement le concept de "crime contre l'humanité", elle est inepte  à mes yeux (loi Taubira, mai 2001). Qui n'a pas commis de "crime contre l'humanité" (cf massacres de Vendée etc..)?
 Si ces sujets vous intéressent, lisez les articles "génocide",  "crime contre l'humanité" et "négationnisme" rédigés par myself in Philo de A à Z.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/22/le-vain-debat-sur-les-lois-memorielles_1621423_1471069.html


Et pour approfondir, consultez l'incontournable  site "Massviolence" créé par notre  ami Jacques Sémelin

 

http://www.massviolence.org/

 

 

 Avis à tous ceux qui visent IEP Paris: on peut parfaitement vous donner un sujet en rapport avec ce thème, ou vous interroger là-dessus à l'oral (genre: "que pensez-vous des lois mémorielles?")

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alexis 10/01/2012 03:37


Et le massacre des carthaginois par les romains, ne relève-t'il pas du génocide ? Et cela date de 167 av JC. 

laurence hansen-love 10/01/2012 12:45



La liste des génocides est interminable.


 Mais le concept a été formé au XX ième siécle.


 C'est un vrai problème de désigner des faits avec un concept inventé ultérieurement.



Tom 29/12/2011 20:44


"Je suis d'accord, on ne vit pas sous un régime totalitaire. Mais on peut aussi déceler des tendances propres à l'idéologie totalitaire. (Arendt parlait aussi de "dynamique")


Cette idéologie se caractérisque, comme vous le savez, par une façon de penser imposée, par le monopole des moyens de communication, par un contrôle étroit du peuple, par une dissolution des
identités, catégories sociales, traditions, de façon à transformer le peuple en masse. "

Il n'est pas mon homonyme pour rien.
Sans aller jusque là l'ère Berlusconi où le contrôle des médias par Sarkozy montre la fragilité de nos démocraties qui reposent pour une bonne partie sur les médias! Pas plus tard qu'il y a
quelques jours un journal de droite (pas le figaro mais je ne sais plus lequel)titrait "Hollande s'étiole, le président rayonne" ce qu'aucun journal ne dit!)...

Tom 29/12/2011 20:43


"Je suis d'accord, on ne vit pas sous un régime totalitaire. Mais on peut aussi déceler des tendances propres à l'idéologie totalitaire. (Arendt parlait aussi de "dynamique")


Cette idéologie se caractérisque, comme vous le savez, par une façon de penser imposée, par le monopole des moyens de communication, par un contrôle étroit du peuple, par une dissolution des
identités, catégories sociales, traditions, de façon à transformer le peuple en masse. "

Il n'est pas mon homonyme pour rien.
Sans aller jusque là l'ère Berlusconi où le contrôle des médias par Sarkozy montre la fragilité de nos démocraties qui reposent pour une bonne partie sur les médias! Pas plus tard qu'il y a
quelques jours un journal de droite (pas le figaro mais je ne sais plus lequel)titrait "Hollande s'étiole, le président rayonne" ce qu'aucun journal ne dit!)...

laurence hansen-love 31/12/2011 19:11



Quelle manière de pensée unique?


 Ce que je vois de " totalitaire"  (si vous tenez à ce mot) c'est la passion de consommer entretenue par les décideurs économiques et tout ce qui relève de la société du spectacle;
Voyez à ce sujet Guy Debord, ou, à défaut "Tout tout de suite" de Morgan Sportes ou à défaut Tocqueville (le nouveau despotisme).


 Mais sur le plan politique nous vivons bel et bien dans une société ouverte (les sociétés totalitaires sont fermées) et pluraliste.


 



Tom 26/12/2011 12:10


Ah pour remplacer génocide par massacres de masses je suis d'accord! Je ne pensais pas vous apprendre ce qu'est un génocide, ni un crime contre l'humanité, je trouvais juste que votre post était
un peu fouilli, j'avais du mal à comprendre dans quelle catgéorie vous placiez tel ou tel massacre. Content de voir que vous ne considérez pas la vendée comme un génocide, même si par contre je
ne trouve pas que le terme de crime contre l'humanité soit usurpé par cet épisode, non? Au minimum un crime de guerre, si vous me passiez un lien ce serait parfait.
Quant à Sarkozy ne jouons pas les naïfs, ce que je lui reproche c'est d'essayer de se faire passer pour un humaniste alors que ce ne sont pas les droits de l'homme qu'il fait passer avant
l'économie francaise mais sa victoire en 2012. Quand bien même ce genre de provocations (et là dessus je suis contre la position du PS) n'a selon moi aucun intéret! Je m'explique: si il est vrai,
comme le dit Jonas que la part de l'opinion turc favorable à une reconnaissance du génocide est muselée par le pouvoir en place il ne faut pas oublier qu'une grande partie de l'opinion nie avec
force l'existence de ce génocide, et ce genre d'initiative risque de la braquer alors que ces derniers temps on observait au contraire une progression dans les esprits (voire les historiens
turcs, certes représentants d'une élite mais d'une élite très proche du pouvoir, qui se rallient de plus en plus nombreux à la reconaissance du génocide). Laissons faire la société civile car je
pense qu'il est inutile d'user d'outils politiques si derrière il n'y a plus de promesses d'entrée dans l'UE, c'est contre-productif, cette Loi étant percue comme une ingérence occidentale (et
les turcs ont historiquement de bonnes raisons de s'en méfier)...
Et puis pour en revenir finalement à Sarkozy je trouve cette idée très révelatrice de la vision de la France de notre président: s'adresser à des groupes à des communautés (les arméniens, les
retraités, contre les "assistés", les fonctionnaires, les musulmans...), comme si un peuple n'était qu'une agglomération de sous-groupes, difficile d'y voir un successeur de De Gaulle dans cette
configuration (et pourtant Sarkozy aime le croire, cf son discours à la libération de la Lybie, ou plus récemment son interview après l'enterrement de V.Havel)...

laurence hansen-love 31/12/2011 19:02



Le génocide et le crime contre l'humanité se définissent par leur intention... ensuite il y a des critères, comme le fait que cela corresponde à un plan concerté, et aussi que l'on s'en prenne
systématiquement aux enfants, aux femmes aussi ... Et puis génocide et crime contre l'humanité ne sont pas forcément liés à une guerre.


 Pour la Vendée... en ce qui me concerne j'exclus l'utilisation de ce concept de façon rétroactive...(Avant le XX ième siècle cela est un peu anachronique). Le génocide arménien est, à cet
égard, inaugural. Le géncocide juif est "idéal-typique"...



thomas 24/12/2011 07:42


Je suis d'accord, on ne vit pas sous un régime totalitaire. Mais on peut aussi déceler des tendances propres à l'idéologie totalitaire. (Arendt parlait aussi de "dynamique")


Cette idéologie se caractérisque, comme vous le savez, par une façon de penser imposée, par le monopole des moyens de communication, par un contrôle étroit du peuple, par une dissolution des
identités, catégories sociales, traditions, de façon à transformer le peuple en masse.