Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 13:57


"En 2005 paraissait un rapport, rédigé sous la houlette de jean-Pierre Obin par dix inspecteurs généraux de l'Éducation nationale, sur les signes et manifestations d'appartenance religieuse dans les établissements scolaires. L'étude portait sur 61 collèges, lycées et lycées professionnels répartis dans une vingtaine de départements et soulignait les difficultés croissantes que rencontraient les professeurs de philosophie et de lettres. On y apprend que les philosophes des Lumières, en particulier Voltaire et Rousseau, sont particulièrement visés. « Rousseau est contraire à ma religion », proclame un élève d'un lycée professionnel. Molière et notamment Le Tartuffe sont également des cibles de choix. Les professeurs doivent faire face au refus d'étudier ou de jouer la pièce. Madame Bovary est jugée dangereusement favorable à la liberté de la femme. Plus loin dans le rapport, on lit que, pour certains élèves et de ceux qui les influencent, l'histoire exprime une vision judéo-chrétienne et déformée du monde. Même diagnostic dans le rapport déjà cité du Haut Conseil à l'intégration, remis le 28 janvier 2011.
Pour des générations d'enfants d'immigrés, ta formule bien connue de "Nos ancêtres les Gaulois...", aujourd'hui considérée comme assimilatrice, était conçue comme un moyen d'intégrer dans une même histoire des élèves venus de pays différents. Or depuis quelques années, dans un nombre croissant d'établissements, les cours d'histoire sont les lieux de contestation et de mise en concurrence de mémoires particulières qui témoignent du refus de partager une histoire commune. Trois questions provoquent des situations de tension:
le fait religieux, l'extermination des juifs d'Europe, le conflit  israélo-palestinien. La vision du monde qui semble s'opérer est binaire : d'un côté, les opprimés victimes de l'impérialisme des Occidentaux et ce, depuis les temps les plus reculés, et de l 'autre les oppresseurs, les Européens, les Américains, les Blancs pilleurs du tiers-monde. Cette vision fantasmée sert d'explication à l'histoire mondiale et de justification aux échecs personnels. »

Causeur novembre 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love
commenter cet article

commentaires