Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 17:59

 "Le sentiment d'appartenance à un projet qui transcende les individualités s'est évaporé. Le sens du "nous " s'est dispersé. Comment l'école peut-elle, dès lors fédérer une collectivité à l'ère de l'individualisme intégral?" Nicolas Truong

 

 

A lire ce soir dans le Monde, pp 18-19, les réponses de Marcel Gauchet et Philippe Meirieu

 "Comment réinventer l'école?"

 

 Il me semble que le diagnostic est très proche de celui de P. Rosanvallon:  c'est l'idée suivant laquelle l'Etat n'a pas le pouvoir de remédier à ce qui relève de la société (crise de l'autorité, fureur de consommer, instrumentalisation de la connaissance  etc..). C'est l'évolution de la société qui serait  en cause, beaucoup plus que les défaillances de l'Etat..

 Ce qui doit donc être combattu, c'est  l'idéologie dominante: "Contre l'idéologie de la compétence, l'école doit apprndre à penser

 

http://www.lemonde.fr/idees/ensemble/2011/09/02/comment-reinventer-l-ecole_1566764_3232.html

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Education
commenter cet article

commentaires

constance 04/09/2011 14:47



Bonjour, il y a ceci http://www.telerama.fr/idees/le-theatre-des-idees-4-7-peut-on-reinventer-l-ecole,70997.php, en
audio sur ce sujet



laurence hansen-love 04/09/2011 21:36



merci!



Cordroch J F 04/09/2011 10:51



Jusqu'ici ,les parents parvenaient (tant bien que mal ) à assurer et à assumer leur rôle d'éducateurs auprès de leurs enfants en s'appuyant sur des modèles préfabriqués ,notamment celui
fournit par l'idéologie judéo-chrétienne(en ce qui concerne l'occident) .Cette idéologie perdant de plus en plus de son influence face aux progrès de la science et de la technologie , des
changements de société etc ... du multiculturalisme permettant la découverte et la connaissance de modèles différents ,ces parents se retrouvent aujourd'hui déboussolés et ont donc de plus en
plus de difficultés à assurer leur rôle , dont ils se déchargent en comptant sur l'école pour palier à leurs problèmes .L'état doit donc trouver et proposer un nouveau modèle d'éducation tenant
compte de la nécéssité ,en plus de celle d'enseigner un savoir , d'éduquer les jeunes afin d'en faire des individus responsables ,dotés de personnalités ,d'individualités tout en ayant conscience
d'appartenir et de participer à une collectivité . Ceci nécéssite un changement profond du système éducatif qui devra dépasser largement certaines frontières culturelles .Je pense donc qu'avant
la morale , il serait plus judicieux d'apprendre à nos enfants d'ou ils viennent ,du quand ,et du comment tout a commencé et du comment est-ce qu'à partir d'une origine commune , tant de
diversité a t-elle pu apparaître .Il ne faut attendre le secondaire pour leur parler de certaines sciences humaines ,pour leur présenter un cadre plus général de connaissances au sein duquel ils
pourront plus facilement intégrer des matières plus spécifiques .


Commentaire tapé en écoutant un superbe CD de jazz de Michael Brecker "PILGRIMAGE " ,génial saxophoniste accompagné de musiciens parmis les plus réputés . Du grand ,très grand jazz .



max 03/09/2011 12:19



Voici ce qu'une prof me dit sur facebook : "L'état n'a jamais retiré aux parents leur rôle
d'éducateurs, Elis, ni explicitement, ni implicitement. Et l'EN, les enseignants non plus, bien au contraire. Ils n'ont tous fait que constater que ce sont de plus en plus de familles qui
elles-mêmes,renoncent à cette part qui leur incombe....
  


Je te répondrai juste que l'école
s'acharne à refuser le formatage des esprits, Elis. Et qu'en ce qui me concerne, j'ai - et tant d'autres - eu le souci de( tenter de) réparer beaucoup de jeunes "cassés", pour ne pas dire broyés
par leurs milieux familiaux, qui s'empressaient de démolir, dès qu'ils avaient récupéré leurs mômes, le peu de travail que j'avais
accompli. Les familles sont souvent celles qui broient le mieux les enfants... "
Ca me semble être proche de la phrase de marcel gauchet :  
"Nous sommes en proie à une erreur de diagnostic
: on demande à l'école de résoudre par des moyens pédagogiques des problèmes civilisationnels résultant du mouvement même de nos sociétés, et on s'étonne qu'elle n'y parvienne pas..."


Tom 03/09/2011 11:00



Si les problèmes que l'ont impute à l'école sont d'ordres sociétaux la question n'est peut-être pas "est-elle réformable" mais "faut-il la réformer?". L'école doit-elle avoir une place plus
importante dans la société que celle qui lui est déjà attribuée? Ne s'agit-il pas simplement de la réactualiser régulièrement (au niveau des programmes, de l'utilisation des nouvelles
technologies mais aussi en l'ouvrant à d'autres méthodes d'enseignement) ce qui peut représenter des changements importants sans pour autant changer fondamentalement la place qu'occupe l'école...



laurence hansen-love 03/09/2011 23:34



 


 


 


 


Marcel Gauchet pense au contraire qu'il faut la repenser de fond en comble...