Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 11:01

 L-homme-qui-tua-copie-1.jpg

 

 

 

 "Justice a été faite"..

 On me fait remarquer, très justement, que le mot de "justice" est ici inapproprié...

 Il s'agit de réglement de compte: "tuer quelqu'un ce n'est pas rendre justice"
 

OK... 


  Voici ce que je réponds:

 La situation des Etats entre eux  - ici Ben Laden et son armée est l'équivalent d'un Etat, ou d'une "bande de brigands" (Etat sans justice selon Saint Augustin)  -  n'est pas une situation "de  droit" mais une "situation de nature".

 Les relations entre individus  (ou entre  Etats) ne sont pas réglés par une loi  commune adoptée par les protagonistes, comme c'est le cas dans une république,  et au niveau du droit international.

 Cette relation repose sur la force  et la  seule "justice" c'est la "légitime défense".
 C'est la situation  inaugurale aux Etats-Unis du "Farwest".

 Dans L'homme qui tua Liberty Valance, John Wayne (Tom Doniphon)  tue Liberty Valance . Ainsi il impose la "justice" par le meurtre.

 Il ne s'agit pas de justice, mais de maintien de l'ordre,  ou d'instauration d'un ordre (de droit).

 

  Acte justifié à mon avis, mais pas au sens où l'on emploie le mot "justice" dans un Etat de droit.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

theknife 02/05/2011 19:32



Quel aurait été l'interêt d'un procès (mis à part respecter les Droits de l'homme et soulager les familles des victimes évidemment...) ? Je crois que si un procès avait eu lieu, on
aurait eu le droit à un débalage des idéaux de Ben Laden et finalement, on en aurait pas su beaucoup plus qu'aujourd'hui. Et pendant ce temps là, ses fidèles auraient multiplié les attentats..



laurence hansen-love 02/05/2011 21:01



évidemment!



Génération Y 02/05/2011 17:29



Le problème, c'est que sans procès, on ne pourra désormais plus faire toute la lumière sur cette affaire. Et les rumeurs de complots vont augmenter.



Nofold 02/05/2011 15:33



Bonjour,


Si je comprends bien on ne peut pas parler de "justice" concernant cet acte, ni dans un "Etat de droit", ni dans un "Etat sans justice", car il s'agit simplement de "maintien de l'ordre". Donc
dans tous les cas l'emploi du mot "justice" est erroné.



laurence hansen-love 02/05/2011 17:24



Telle n'est pas ma conclusion
 Dans son sens usuel la justice est rendue par des juges dans le cadre d'un tribunal, après instruction etc.. Mais dans l'état de nature, comme au Far West, on se contente
d' une conception sommaire de la justice: la loi du Talion en gros. Une sorte de rééquilibrage (sanction contre offense) qui est effectué par l'offensé.


 Ce n'est plus notre conception de la justice. Mais c'est celle qui est pertinente dans ce cas. Car Ben Laden - et ses sbires -  ne reconnaissent  pas la conception de la
justice qui est universelle (et qui est celle du droit international) pour les démocrates.


 Bref Obama n'avait pas le choix. Une arrestation et un jugement était inconcevables. Pour toutes ces raisons,  cet acte est "juste" à mes yeux. Il en sera de même si,  pour finir,
le dingue libyen est arrêté ou tué. Même si l'arrêter est préférable.