Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:41

 

 

 Selon Pierre Rosanvallon, il faut reconstruire la notion de "drtoit social":

 

"Les droits sociaux ont été conçus à l'origine sur le modèle [du] droit subjectif. C'est une façon d'aborder le droit qui n'est plus adéquate quand son objet devient au fond la relation sociale elle-même. Or c'est bien ce qui est enjeu avec la constitution d'une société de singularités. Cette question n'a guère été abordée de front. La mobilisation de la notion de tare a servi à l'esquiver, en situant sur un terrain non juridique la question de l'attention aux situations particulières. Cette notion souligne' certes à juste titre que des principes de justice ne peuvent suffire à fonder une cité humaine et qu'il est nécessaire de distinguer deux dimensions de l'éthique : l'élaboration de règles justes, d'une part (pôle de la généralité), et la détermination de comportements d'attention à autrui, d'autre part (pôle de la particularité). Mais ce constat doit aussi conduire à reconstruire les notion mêmes de droit social et de politique publique'. Il faut faire rentrer l'attention à la singularité dans les politiques publiques et ne pas se contenter d'envisager une gestion séparée du particulier et du général.
Cette nouvelle appréhension des droits sociaux et de l'action publique implique de prendre en compte les nouveaux risques et les nouvelles injustices qu'elle peut entraîner. Tant que l'on reste dans le cadre des droits sociaux classiques, l'automaticité des prestations peut s'accommoder d'une gestion de type administratif, garante de l'égalité de tous. Une gestion plus individualisée, qui est porteuse d'une forme de judiciarisation du social, n'est acceptable que si des formules de recours sont ouvertes pour limiter les possibilités de traitement arbitraire de l'individu par des travailleurs sociaux. Celui-ci doit pouvoir contester une décision de façon simple. Sans aller jusqu'à l'institution de juridictions organisées qui induiraient le risque de contentieux lourd à gérer, des mécanismes de représentation des « usagers du social », de publicité des principes d'intervention des organismes sociaux ou de recours rapide (avec, par exemple, la présence de médiateurs dans certaines institutions) gagneraient à être mis en place. C'est à cette condition que l'individualisation du social écartera le spectre d'un retour insidieux à des formes de paternalisme archaïque". pp 368-369


Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires