Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 08:01

Après avoir écouté nombre d'analystes économiques et lu nombre d'articles sur le sujet, voici ce que je comprends:

 Tous les grands responsables européens, (et aussi américains), disent qu'il faut éviter la faillite de la Grèce, dans l'intérêt de tous (tous les européens et au delà!). Même les candidats socialistes français sont à cet égard d'accord avec  notre chef d' Etat.

 Pour sauver l'Europe il faut plus d'Europe. Plus de solidarité, une véritable politique économique commune, des mesures plus coericitives, une politique plus ferme et contraignante. Pour commencer, il faut renforcer le fonds de solidarité et créer des "eurobonds", pour partager la dette.  C'est ce que suggèrent N. Sarkozy et A. Merkel.

 Mais en face, il y a les peuples! Les électeurs... qui n'en veulent pas.
 La France a déjà dit "Non"  le 29 mai 2005.
 Actuellement, les nations riches (Allemegne, Autriche, Finlande, Pays-Bas..) ne veulent pas payer pour les "cigales"... Tandis que  les pays en difficulté ne veulent pas être mis sous tutelle par  Bruxelles, compte tenu des efforts demandés en contre partie....

 

 Et c'est ainsi que du fait du hiatus entre l'avis des "élites" politiques et le ressenti des peuples (alimenté par les partis populistes surfant sur l'hositilité à l'Euro)  .. on s'achemine peut-être vers une désastreuse faillite de 'lEurope...

 

 c'est bien cela?

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

ccl78 20/09/2011 15:04



Je pense qu'il est regrettable que les programmes d'histoire- géographie au collège et au lycée soient si peu diserts sur l'Europe..


J'ai eu la chance, pendant mes études, de découvrir l'histoire de la construction européenne. Je suis donc aujourd'hui profondément attachée à l'Europe, et aux valeurs qui la fonde: paix et
solidarité notamment.



laurence hansen-love 20/09/2011 21:13



ah eh bien comme moi!



Corlet 19/09/2011 17:07



Si une majorité des Français a dit "non" au TCE en 2005, ce n'est pas parcequ'il y avait plus de solidarité dans l'UE. Non, c'est parceque ce traité accentuait une fois de plus
l'ultra-libéralisme dans la zone.Je suis persuadé que le peuple français serait favorable à une UE mais pas à cette UE ultra-libérale.



laurence hansen-love 19/09/2011 17:59



Oui , c'est comme quand  un jeune homme dit à une jeune fille  "je t'aime mais je ne veux pas  t'épouser, tu n'es pas encore assez belle à mes yeux"


 L' Europe est ce qu'elle est . Il n'y avait pas de plan B. Ni Mélenchon ni Montebourg ne vont créer une autre Europe (non-libérale?)  dont aucun dirigeant, même socialiste, n'envisage
la possibilité...


 Un seul exemple: la taxe sur les transactions financières. Impossible de ne le faire qu'en France.


 



Jonas 19/09/2011 16:57



Bonjour Laurence, 


Il faut apprendre aux Grecs que dans un Etat moderne les citoyens payent des impôts, cela ne fait pas plaisir mais c'est un devoir. Il n'y a pas de droits sans devoirs.


Un organisme européen à relevé dans Athènes et ses environs + de 17000 piscines seuls 500 propriétaires  payent une taxe sur ces piscines sans parler des grosses fortunes qui ont planqué
leurs sous à l'étranger.


La Gréce  ne peut pas être abondonnée et la moitié de sa dette doit passer par perte et profit.  Les banques ne peuvent pas gagner à tous les coups.Ce ne sont pas des sociétés
philanthropiques, même s' ils ne sont pas responsables de tout comme veulent le faire accroire Ségolène Royal et Martine Aubry, ils doivent contribuer au sauvetage de ce pays. 


Je comprends l'attitude de l'Allemagne sans l'approuver, ils se sont serrés la  ceinture des décennies lors de la réunification qui avait coûté plus de 1 500 milliards par an sans rien
demander à personne. Chaque allemand était soumis à une taxe de 5,5% sur ses revenus.


Il est vrai que   nous ne  sommes pas tous des Allemands , des Scandinaves ni des Canadiens. Les Français se vantent d'être des laïcs et beaucoup disent qu'ils sont  sans religion,
mais devant le plus petit problème ils s'adresse à l'Etat, leur DIEU. Que l'on soit de gauche ou de droite.



laurence hansen-love 19/09/2011 17:53



Oui Jonas, d'aocord avec vous, merci pour cette analyse