Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 21:25

Dangerous-method.jpg

 

 

"Là où naît  l'amour meurt le moi, ce sombre despote...." Muhyi -d-dîn ibn Arabi (cité par Freud...)

 

 Le film de Cronenberg est captivant ... les thèmes abordés sont  au coeur de nos préoccupations actuelles..
 L'être humain peut-il supporter la monogamie, et si oui, à quel prix? (pour Pierre Desproges, " le monogame est un polygame réprimé", c'est aussi l'avis de Otto Gross dans le film)

 Pourquoi les femmes "hystériques" ont-elles quasiment disparu? Pourquoi les névrosés guérissaient-ils à l'époque et plus maintenant?

 Mais surtout  comment comprendre cette proximité  entre  pulsion sexuelle et désir de mort, Eros et Thanatos, dont  Sabina Spielrein  cherche les clefs ?

 Dans l' union charnelle, selon Freud, chacun cherche l'abolition du moi... C'est ce qu'explique aussi Bataille dans l'Erotisme....

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Culture générale
commenter cet article

commentaires

Stéphanie 23/12/2011 16:13


"Dans l'union charnelle chacun cherche l'abolition du moi" ...


Fantasme religieux par exellence , tant bilblique que tantrique : "et vous ne ferez plus qu'une seule chair"... fusion par la pratique sexuelle au sein de la matrice cosmique de Braman ...


Fantasme fusionnel par exellence : L'individu jeté dans l'existence , arraché par le désir à l'état paradisiaque , incarné dans le cercle des existences , prisonnier de son égo , tombé sur terre
hors de l'état de Braman , va par la fusion charnelle rejoindre son dieu pour s'y abolir et abolir toute altérité du désir enfin là où fusionnent l'alpha et l'oméga , là où tout avatar rejoind
enfin sa source , l'état de Braman , le MOI absolu du divin , ce MOI totalitaire en lequel l'érotisme s'accomplit en son propre néant . Là où l'orgasme est vraiment enfin une grande mort
éternelle ...... Là où le dieu phalus s'incarne en sa propre matrice de néant absolu .


C'est complétement banal comme concéption , trés banalement au coeur de la religiosité la plus triviale .

Stéphanie 21/12/2011 22:20


L'abolition de l'altérité tout simplement . Là où Eros et Tanathos se rejoignent enfin .


Quant à l'union charnelle , à mon avis c'est une fiction .


C'est une de ces expressions toute faite ...


Mais tout ce jeu est voué à l'échec .


Le désir est insoluble dans ce que les humains se plaisent à nommer "amour"...


Et le néant ne se laisse pas conquérir si facilement .