Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 17:56

 

 

 
Pierre Rosanvallon compare ici l' "idée" démocratique et l'"idée socialiste"... au bénéfice de la première!

 

"Affirmer que chacun compte pour un, a une part équivalente de souveraineté, une capacité identique de donner un avis informé sur les principes organisateurs de la vie commune, va beaucoup plus loin que de simplement proclamer des droits à la libre expression, à la dignité, à la sécurité, à la subsistance même. On peut soutenir en ce sens que l'idée démocratique a introduit dans l'humanité une rupture intellectuelle beaucoup plus profonde que l'idée socialiste. L'utopie d'une société économiquement égalitaire a d'ailleurs été formulée bien avant qu'apparaisse l'idée d'égalité politique. Au XVIII siècle, des utopistes comme jean Meslier ou Étienne-Gabriel Morelly parlent par exemple avec audace de niveler les écarts de fortune et de réaliser une communauté des biens, alors qu'ils n'envisagent pas un seul instant que tous les individus puissent peser également dans la décision politique. À son origine, le socialisme a proposé de réaliser une communauté sociale de frères, beaucoup plus qu'une société politique d'égaux. Sous des formes évidemment différentes chez Fourier, Proudhon ou Marx, il a rêvé de ressusciter en l'accomplissant un mythique « socialisme primitif», forme d'organisation naturelle d'une humanité non corrompue. La société nouvelle n'était pour eux que la résurrection et la transformation d'un monde d'avant une chute, que le capitalisme et l'individualisme auraient précipitée".

Pierre Rosanvallon,
 La société des égaux , p 58

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires