Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:07

 

En république, le citoyen est souverain. C’est pourquoi la vertu, c’est-à-dire le principe qui l’anime, en est la condition. Il appartient à l’éducation d’inspirer cette vertu, c’est-à-dire l’amour de la république :

 

 

« C'est dans le gouvernement républicain que l'on a besoin de toute la puissance de l'éducation. La crainte des gouvernements despotiques  naît d'elle-même parmi les menaces et les châtiments; l'honneur des monarchies est favorisé par les passions, et les favorise a son tour: mais la vertu  politique est un renoncement a soi-même qui est toujours une chose très pénible.

On peut définir cette vertu, l'amour des lois et de la patrie. Cet amour, demandant une préférence continuelle de l'intérêt public au sien propre, donne toutes les vertus particulières; elles ne sont que cette préférence.

 Cet amour est singulièrement affecté aux démocraties. Dans elles seules, le gouvernement est confié à chaque citoyen. Or, le gouvernement est comme toutes les choses du monde: pour le conserver, il faut l'aimer.

On n'a jamais ouï  dire que les rois n'aimassent pas la monarchie, et que les despotes haïssent le despotisme.

 Tout dépend donc d'établir dans la république cet amour; et c'est à l'inspirer que l'éducation doit être attentive. Mais, pour que les enfants puissent l'avoir, il y a un moyen sûr: c'est que les pères l'aient eux-mêmes.

On est ordinairement le maître de donner à ses enfants ses connaissances; on l'est encore plus de leur donner ses passions. Si cela n'arrive pas, c'est que ce qui a été fait dans la maison paternelle est détruit par les impressions du dehors.

Ce n'est point le peuple naissent qui dégénère; il ne se perd que lorsque les hommes faits sont déjà corrompus ».

 

Charles de Montesquieu, L’esprit des lois, Livre IV, chapitre V

 

 

 (c'est moi qui souligne)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Education
commenter cet article

commentaires

Cordroch J F 03/09/2011 11:13



Bonjour .


Bien entendu quand je dis que tout est simple , je parle du processus d'apprentisage naturel de l'enfant en lui-même , car il est clair que vouloir ,(car la volonté est absolument nécéssaire ici
),remettre celui-ci à l'oeuvre exige une nouvelle manière de penser , fondée non pas sur la domination de la nature par l'homme , mais sur le renouement de liens fondamentaux avec elle
,commençant par redonner à la mère la possibilité de jouer pleinement son rôle .Ce qui implique que le père accepte de perdre certaines de ses prérogatives .Si de ce côté ,les choses
bougent ,souvent malgré la volonté de l'homme (le sexe masculin ) ,ce n'est malheureusement pas pour autant que les choses s'améliorent pour la mère et l'enfant , le second se retrouvant
sans modèle valable auquel pouvoir s'identifier , se retrouvant donc face à la réalité sans véritablement savoir comment l'affronter .Normalement ,l'enfant en grandissant se sépare
progressivement de sa mère en s'aventurant dans la monde avec ceux de son age ,et ce ,sans encadrement institutionnel .Ainsi il se fait sa propre expérience et développe son originalité qui lui
permettront le prise de conscience de ce qu'il sera véritablement devenu par lui-même .Alors une démocratie pourra apparaître naturellement .Tant qu'elle résultera d'un programme idéologique que
l'on cherchera à inculquer à des individus n'ayant pas pu devenir eux-mêmes par leur propre expérience et développer une conscience individuelle , tant qu'elle viendra donc de l'extérieur de
l'individu , elle ne disposera jamais de fondations suffisamment solides pour pouvoir affronter les assaults de ses ennemis .Tout cela convenant parfaitement à nos amis les politiques qui ont
ainsi du pain sur la planche .


A la base ,le problème est celui de l'éducation des enfants par des parents disposant péalablement d'une conscience de soi .Or cette conscience de soi ne pouvant s'acquérir qu'en dehors de
tout programme idéologique d'éducation , ici de rééducation , la seule possibilité est qu'une nouvelle espèce d'homme apparaisse spontanément à partir  d'un ou de quelques couples ayant
échappé à tout conditionnement culturel  tout en étant parvenus à une conscience individuelle ,universelle ,qu'ils pourront transmettre à leurs enfants .Cela peut ne jamais se faire , et si
cela se faisait ,il faudrait des milliers d'années avant que cette nouvelle manière d'être ,et de penser ,se répande sur la planète .Ne rêvons donc pas trop .


Pour la petite histoire , j'écris ces lignes en écoutant une chanteuse de country- rock américaine à la voix magnifique ,à la sensibilité à fleur de peau et à la musique très énergique ,
Melissa Etheridge ,inconnue en France ,égérie des lesbiennes aux U S A et survivante à un cancer . A découvrir sur des C D à des prix dérisoires sur Amazon ,à partir de 0.18 centimes d'euros
,si si vous lisez bien , je crois qu'il y en a même un à 0.09 centimes . Des C D d'occasions comme neufs .



Cordroch J F 02/09/2011 12:53



Au risque de passer pour un prétentieux ,si vous relisez nombre de commentaires que j'ai fait sur ce blog , vous constaterez que je n'ai eu de cesse de répeter que vouloir inculquer des principes
,moraux et autres ,aux enfants ne sert pas à grand chose si les parents ne sont pas les premiers à montrer l'exemple . Car ce que retiennent surtout les enfants n'est pas ce que l'on veut qu'ils
apprennent , mais ce qui produit sur leur sensibilité ,des émotions ,des sensations , sentiments ...à savoir donc les actes ,les comportements ,les paroles dites spontanément, hors contrôle de
soi ,hors volonté de paraître .Et cela commence dès la naissance ,dans la relation enfant-mère , qui si elle se déroule de manière naturelle , apportera tout à l'enfant ,qui n'aura alors pas
besoin de l'intervention du père .Ce n'est donc pas de vertu ,de valeurs démocratiques qu'à besoin tout individu , mais d'amour maternel durant ses prmières années d'existence . Si il peut
bénéficier de cela , les liens fondamentaux avec la vie s'établiront naturellement ,et tout suivra ,notamment la conscience de soi et de l'autre .C'est aussi simple que cela , et c'est parceque
l'homme a perdu cette simplicité naturelle , qu'il lui faut avoir recours à des médiations culturelles ( morales , lois , idéologies etc ...) généralement créées ,représentées et appliquées par
le père .



laurence hansen-love 02/09/2011 19:28



oui, je sais .. Mais pour moi , rien n'est "simple"