Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 11:49

romy-schneider-en-uniforme.jpg 

Romy Schneider dans "Jeuns filles en uniforme"

 

Ce thème est  traité  par  B. Constant, Tocqueville et H. Arendt.

 Lorsque je fais mon cours sur le sujet, en HK,  les élèves me demandent, perplexes :  "qu'est-ce que vous entendez par "formes"?
 Les formes ce sont les cadres (les régles, la discipline, les contraintes, les interdits) qui nous arrachent à notre sauvagerie originelle. Tous ne sont pas recevables, évidemment. Mais les auteurs cités valorisent les formes  républcaines, égalitaires, universalisables... Des formes purement .. formelles, en somme!

 

En voici deux exemples, dont un donné par Alain Finkielkraut ce matin:

 

 Le deuil.

 Lorsque nous étions enfants ( A.F. et moi, nous avons le même âge) lorsqu'il y avait un deuil dans un immeuble à Paris, l'on plaçait une sorte d'auvent noir sur la porte d 'immeuble. Tout se passant comme si tous les habitants de cet immeuble se joignaient au deuil de l'un des occupants. Par ailleurs, les personnes en deuil portaient un bandeau noir autour du bras... De telles pratiques sont inimaginables aujourd'hui... Désormais chacun doit faire son "travail du deuil " dans son coin, sans embarrasser les autres par des rituels culpabilisants....

 

 L'uniforme

Oui je sais c'est un thème "réac",  instrumentalisé aujourd'hui  par l' UMP (je ne crois pas, personnellement, que l'on puisse retourner à l'uniforme en  France).
 Et c'est dommage. L'uniforme est un symbole  magnifique d'égalité républicaine et d'abnégation respectueuse. Voyez les pays où il est encore pratiqué. Ces enfants qui nient par l'uniforme leur appartenance sociale le temps de l'école et qui manifestent ainsi qu'ils appartiennent à une communauté éducative, égalitaire, et non plus à leur classe d'origine.

 De plus,  l'uniforme éviterait ces concurrences   de "m'as-tu-vu", d'indécence et d'affichage de  marques qu'autorise la tenue vestimentaire dans les collèges aujourd'hui, et au lycée.
 J'ai été moi-même (enfant)  dans une école privée et j'ai porté un exquis  et  très strict uniforme bleu marine. J'ai gardé le souvenir ému d'un monde clos mais très doux, très harmonieux, encadré par des bonnes soeurs! . J'ai aussi enseigné   à l'Ecole de la Légion d'honneur. Même chose, mais en Hypokhâgne cette fois. Une telle  discipline ne contrevient absolument pas à la liberté de pensée, bien au contraire. J'ai gardé un très bon souvenir de cette année. Les jeunes filles, je le précise, venaient de tous les milieux...

 

 Bref, je suis entièrement d'accord avec ce que disaient les trois protagonistes ce matin. Il y a un lien étroit entre la "haine du formalisme" et l'individualisme consumériste qui est  sûrement  l'un des  poisons de nos démocraties...

 

http://www.franceculture.fr/emission-repliques-malaise-dans-la-civilisation-2011-11-19

 

http://www.hansen-love.com/article-la-democratie-et-la-haine-des-formes-57385727.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Culture générale
commenter cet article

commentaires

Tom 28/11/2011 17:25


Je ne trouve pas: si je ne suis pas contre qu'il y ait cette possibilité pour des couples stériles qui veulent un enfant mais qui n'envisagent pas qu'il ne soit pas "de leur sang" (des cons
si vous voulez le fond de ma pensée), je trouve qu'il faudrait faciliter l'adoption et rendre la conception in vitro plus compliquée à obtenir. D'accord ça peut paraitre vache mais je le pense
vraiment (et si j'étais stérile je n'aurais aucun regret de choisir l'option que je préconise pour tout vous dire)...
Je trouve qu'en l'occurence c'est très fermé et individualiste la conception in vitro, à quand le clonage pour les célibataires qui veulent un enfant?
Quant aux mères porteuses et à la vente d'organe c'est pire car s'y rajoute une dimension sociale insupportable...

laurence hansen-love 28/11/2011 21:36



J'espère que vous n'allez pas trop vite avoir des responsabilités politiques..


 Autour de moi, je connais beaucoup d'enfants adoptés. Beaucoup de situations très très difficiles après la petite enfance...


 même si'l y a de belles réussites comme jean-Vincent Placé!)



Tom 24/11/2011 15:44


Je pense qu'elle devrait faire un choix entre ce qui est essentiel à une société d'egalité, juste et respectueuse (mariage homo, adoption facilitée, droits des sans papiers...) et ce qui relève
selon moi de la stupidité et de l'individualisme (conception in vitro, et autres dérives scientistes ou communautaristes...)

laurence hansen-love 24/11/2011 21:53



Conception in vitro? Comme vous y allez!  C'est tout de même bien pour les gens stériles, non?



Tom 23/11/2011 15:34


Je pense d'ailleurs que l'un des problèmes de la gauche sur ces questions de société (qui lui a fait perdre les classes populaires) c'est de confondre modernité et protection de la dignité
humaine (droits des minorités ethniques et sexuelles, modernité sur les questions de sexualité, de moeurs,...) et individualisme...

laurence hansen-love 23/11/2011 21:51



comment cela? Vous n'approuvez pas ces choix dits "sociétaux"? (pro-bobos?)



Tom 23/11/2011 15:31


Je suis d'accord: les formes libèrent! Pour reprendre une citation que j'adore du Père Lacordaire (un des premiers "catho de gauche"): "entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre
c'est la liberté qui opprime et la Loi qui affranchit"!
Le problème Jean-francois c'est que vous fantasmez un état de nature "Rousseauiste" en oubliant que la société est complexe, qu'elle hiérarchise et que retirer un certain cadre aux individus
c'est les confonter à eux-même et les livrer à des règles qui sont faites par les plus forts et non plus par la société...
Si je ne regrette pas la société holiste de Durkheim et si je crois que l'un des meilleurs apports de la pensée libérale, au delà d'une certaine façon de penser la Démocratie à laquelle nous
devons beaucoup (mais qui n'est pas la mienne), c'est la mise en avant de l'épanouissement individuel. Je crois que la question du deuil relève aussi beaucoup de la peur de la mort qui saisit
notre société, je ne sais pas pour autant si faire peser le deuil sur tout l'immeuble est une bonne chose. Par contre je suis pour l'uniforme sur le fond (même si je détesterais en
porter un, question d'habitude sans doute) mais aujourd'hui l'appliaction de cette idée serait hélas une victoire des conservateurs...

Cordroch J F 19/11/2011 18:18


J'espère que vous ne confondez pas la sauvagerie originelle de l'homme avec la barbarie de celui-ci .L'animal est sauvage mais pas barbare ,l'homme n'est plus sauvage ,mais est devenu barbare
.Est-ce à dire que c'est en quittant son état sauvage originel qu'il serait devenu barbare ?


Et si quitter la sauvagerie consiste en l'enfermement dans des cadres ,des règles ,des lois etc ...comme on enferme un animal dans une cage , c'est cet enfermement qui est la cause de la barbarie
du fait de générer du stress ,de la frustration ,de l'agressivité ...et le meurtre de ses congénères comme moyen d'évacuation de tout le refoulé .

laurence hansen-love 20/11/2011 21:27



Non, non, les formes ne nous enferment pas , elles nous libérent. C'est comme la grammaire pour le langage.