Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 19:17

 

La-Marseillaise.jpg

 

Revu ce matin avec mes élèves La marseillaise de  Jean Renoir (1938).

 

 Trois révolutions et cinq républiques plus tard, les préoccupations des citoyens n'ont pas beaucoup changé -  si l'on en croit les scénaristes de Renoir ( Henri  Jeanson,  Marcel Pagnol etc..)

 "Un peuple, cela ne se manipule pas comme un mari"  "Ils mettent leurs intérêts de classe au dessus de ceux de leur pays. J'ai dit" (Louise Lecrerc, marchande de poissons).

"Nous demandons des mesures de rigueur contre la spéculation"   "Nous, citoyens de Marseille, avons droit à la sécurité" (citoyen Moisan)

 

 Et puis la conclusion:

 "Il y aura toujours des riches et des pauvres, ce ne sont pas tes copains qui y changeront quelque chose" (la mère de Jean-Joseph Pommier, qui, il est vrai, n'est pas très emballée par la révolution en cours,  qui lui prend son fils...)

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Culture générale
commenter cet article

commentaires

Tom 18/01/2012 14:49


Contre révolutionnaire! Qu'on lui coupe la tête!

Plus sérieusement: l'homme du XIIIème se disait sans doute "il y aura toujours les nobles et les geux, jamais aucun d'entre nous ne pourra s'élever dans la société!"
Et pourtant...