Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 13:22

"Dieu est apparu dans notre discussion. Dieu et le problème de la permission du mal : c'était inévitable.

 Comment peut-on affirmer ensemble, sans contradiction, les trois propositions suivantes : Dieu est toutpuissant ; Dieu est absolument bon ; pourtant le mal existe. » C'est en ces termes que Paul Ricœur, dans la conférence que j'ai citée, définit le-problème qui se pose à toute théodicée, à toute onto-théologie, quand celles-ci s'efforcent d'oublier, du moins, que la critique kantienne a détruit les certitudes béates de la doctrine de Leibniz.

Telle est, en effet, la question. Et il n'y a pas, il n'y aura jamais de réponse cohérente, qui parvienne à maintenir la compatibilité des trois propositions. C'est pour cette raison, sans doute, que Ricœur se prémunit, dès les premières lignes de son texte, « contre le caractère limité et relatif de la position du problème dans le cadre argumentatif de la théodicée ». Il change de terrain d'emblée, choisissant celui d'une phénoménologie de l'expérience du mal.

La tâche de penser, écrit Paul Ricœur - oui de penser Dieu et de penser le mal devant Dieu - peut ne pas être épuisée par nos raisonnements conformes à la non-contradiction et à notre  penchant pour la totalisation systématique".
Une tombe au creux des nuages , p 57

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

Tom 13/06/2011 15:01



Il me semble que les témoins de Jehova on réussit à dépasser cette contradiction: Dieu aurait confié le monde aux mains du diable. Il n'y a pas un témoin de Jehova sur ce blog pour nous éclairer?



laurence hansen-love 14/06/2011 15:40



hélas, pas que je sache.. Un lecteur du Figaro, c'est déjà bien



Horoscope 09/06/2011 15:39



Je félicite beaucoup toutes les personnes qui veille au bon déroulement de ce blog purement sensationnel et intéressant. Vraiment bravo et encore une fois bon courage.