Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 18:56


 (Voici un extrait d'un article paru dans Libération auquel je vous renvoie) :

David Assouline, 50 ans, est sénateur PS. Il proteste ici contre ce qu’il appelle les "liens incestueux" entre les médias et le pouvoir, via les groupes vivant de commandes publiques :

 

 [Sont visés : le groupe de travaux publics Bouygues, qui détient TF1 ; Lagardère (JDD et Europe 1) et son activité d'aéronautique et de défense ; Dassault (le Figaro) qui vend des avions à l'Etat. Libération a eu la primeur de cette loi.

 

Votre proposition de loi veut «interdire le cumul de l'activité d'éditeur dans les médias avec celle d'entrepreneur agissant dans le cadre de la commande publique». Vers qui faut-il suivre votre regard?

 

Si on regarde le paysage médiatique, on a un empire du BTP qui est dans ce cas-là et pas mal de marchands d'armes. Très clairement, il v a Bouygues et TF1, Dassault et le Figure, Lagardère... Pourquoi ces groupes? Je veux affirmer un principe. On s'est battu pour la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire et là, nous avons un pouvoir  moderne émergent: les médias. On doit garantir la liberté, le pluralisme et l'indépendance des médias. Ce n'est pas possible que les plus grands groupes de médias qui influent, voire façonnent, l'opinion aient ce lien incestueux avec des entreprises qui dépendent de la commande publique. Ca vaut pour la droite, mais aussi pour la gauche. Le seul argument que m'oppose la droite, c'est «vous devez faire confiance aux journalistes». Mais on est au pays des Bisounours, là! Ce n'est pas soupçonner les journalistes que de leur donner les moyens de résister aux pressions. Je sais que c'est audacieux et compliqué mais c'est ça, aussi, la différence entre la gauche et la droite.

 

Au Parlement, la gauche s'est beaucoup battue sur l'audiovisuel public

ou sur Hadopi. Les médias sont-ils devenus un thème porteur?

 

 

Porteur ou pas, si je pense que c'est fondamental, je me battrai quand même, je ne suis pas un vendeur de dentifrice. Quand on regarde le sondage annuel sur la confiance dés Français envers les journalistes, il y a une défiance très inquiétante. Ça veut dire que les Français ne sont pas dupes. Mais j'ai peur qu'on en -vienne à relativiser les informations, qu'on en vienne à douter. C'est le système qui crée le doute, pas les journalistes qui travaillent dans ce système. Il faut se battre pour l'accès aux archives, pour le secret des sources. Il faut un statut européen de l'entreprise de médias à but non lucratif ».

 

 Libération, lundi 16 novembre 2009, propos recueillis par Raphaël Garrigos et  Isabelle Roberts.

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires