Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 14:01

 

 

 

 Selon Montesquieu, la vertu est la condition de possibilité de la république, elle est ce qu'il appelle son " principe".

En effet, en république, le citoyen est souverain. Le souverain doit être "vertueux".

 

 Montesquieu  nomme "vertu" (comme Rousseau)  le fait de  préférer l'intérêt du tout à celui de la partie.

 

 On peut résumer cette conception de la morale en citant cette formule :

 

« Si je savais quelque chose qui me fût utile et qui fût préjudiciable à ma famille, je le rejetterais de mon esprit. Si je savais quelque chose d'utile à ma famille et qui ne le fût pas à ma patrie, je chercherais à l'oublier. Si je savais quelque chose d'utile à ma patrie et qui fût préjudiciable à l'Europe, ou bien qui fût utile à l'Europe et préjudiciable au genre humain, je le regarderais comme un crime. »  Montesquieu.

 

 Il me semble que les hommes politiques devraient eux aussi être "vertueux", ou tout au moins paraître tels (c'est un minimum). .. dans le sens de Montesquieu.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Préparation IEP (sciences-po)
commenter cet article

commentaires

max 24/05/2011 21:53



La phrase de Deleuze sur la gauche : "etre de gauche c'est percevoir le monde d'abord." http://www.dailymotion.com/video/xbl7ze_qu-est-ce-qu-etre-de-gauche-par-del_news


Quant à DSK, s'il y a pathologie, certains disent tout le contraire, que c'est qu'il n'est pas tout à fait un homme politique. C'est un homme qui aime gérer l'économie d'un pays, du monde, avoir
les mains dans le cambouie et qu'il était par conséquent candidat par devoir et non par passion contrairement à certaines personnes comme Ségolène Royal, qui sont de véritbales bêtes électorale
et savent refouler leurs désirs par passion du pouvoir. DSK ne se souciait pas de sin image... C'est la thèse d'Olivier mazerolle.
A lire dans le monde : 'Une Mystérieuse autodestruction'  http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/18/une-mysterieuse-autodestruction_1523840_3232.html


C'est pas forcément mon point de vue hein ;-)



laurence hansen-love 25/05/2011 12:43



Je vous accorde que c'est un comportement surprenant pour un candidat aux élections présidentielles.


 Mais je ne comprends pas bien: "il aimait le camboui" mais pas vraiment la politique.
 La politique, n'est-ce pas, justement "mettre les mains dans le camboui"?



Cordroch J F 23/05/2011 14:37



Etant relativement ignorant s'agissant de ces personnes ,car m'interessant peu aux hommes politiques , je vous accorde le bénéfice du doute concernant ceux que vous citez en exemple ,car vous
êtes certainement mieux renseignée que moi .Je note toutefois que Jospin à abandonné la politique , du moins il n'y participe plus comme il le faisait ,quant à De Gaulle ,il était d'abord
militaire ,et se sont les évènements historiques qui l'ont amené a devenir un homme politique .De Gaulle était plus un homme d'état qu'un homme politique , mais là je m'aventure ...



laurence hansen-love 23/05/2011 21:01



 


 


 


 


 


 


si ces hommes avaient eu des problèmes, cela se saurait; Ce n'est pas le cas.


 De Gaulle fut un militaire, mais aussi un homme politique.


 


 



Cordroch J F 23/05/2011 10:33



D'accord avec vous Laurence , le comportement de DS K relève de la pathologie , pour moi cela ne fait aucun doute . J'ajouterai que le fait d'occuper les fonctioncs qu'il occupe , de jouir d'une
telle notoriété , de posséder fortune et pouvoir , a fait sauté toute retenue ,tout contrôle de lui-même ,et donc laisser s'extérioriser ce qu'il refoulait . C'est ce qui se produit
pour toute personne mettant le pied dans l'engrenage de la politique , des affaires ,etc...de manière variable selon l'importance au départ de la faille .Cette faille est la condition de la
réussite en politique et dans le monde des affaires . Les individus vertueux , c'est à dire ,parfaitement sains d'esprit , ne sont pas attirés par ces activités ,car ils ne sont pas
calculateurs , vivent au jour le jour selon leurs désirs et besoins du moment , dont la recherche de satisfaction leur procure toutes les stimulations et émotions nécéssaires à un plein sentiment
d'existence .


La morale de Montesquieu me paraît quelque peu naive , car l'homme est profondément atteint . Avant même de naître ,l'individu est condamné a perdre ce qui pourrait faire de lui un être vertueux
, a savoir le rythme naturel d'évolution et de développement bio-psyho-physiologique de son organisme, que l'on soumet à un programme artificiel d'apprentissage , introduisant en lui de multiples
et répétitives frustrations finissant pas le séparer du processus naturel de vie .Certe cette méthode éducative a permis à l'homme d'améliorer ses conditions de vie ,conditions qu'il avait
préalablement générées en se séparant de la nature,mais à quel prix .


Beaucoup de découvertes et inventions faites par l'homme , l'ont été dans le cadre de la lutte contre des maladies et des disfonctionnements de tous ordres ,résultant du non respect par
l'homme du rythme naturel du processus général d'évolution , autrement dit ,de sa volonté de prédétreminer ce qui pourrait se produire ,afin de préconcevoir la manière dont il faudrait se
prémunir de certains risques .C'est la fonction normale du cerveau humain va t-on me répondre .Dans le cadre du processus naturel de vie cela est vrai , mais dans celui de la paranoia humaine ,on
voit ou cela nous mène .


La morale ne permettra donc pas à l'homme de devenir vertueux ,elle retardera certains passages à l'acte en détournant l'énérgie négative ,mais ne changera rien fondamentalement .Notre monde ,la
civilisation actuelle ,est une voie de dérivation partant de ce qui aurait du être la véritable voie , qui se trouve de fait , réduite à un ruisseau souterrain .Tant que l'homme refusera
d'amettre son erreur originelle ,il devra continuer à tricher ,mentir  , détourner la réalité ,la falsifier, afin de justifier son erreur et ses mensonges .C'est ce qu'on appelle l'Histoire
.On retrouve ce processus à l'oeuvre en tout individu , qui a une forte tendance a arranger la réalité de ce qu'il est, en s'inventant des faits ,gestes , paroles et pensées qu'il aimerait être
les siens , qu'il pretend être les siens , et qu'il finit par croire être les siens . C'est ainsi qu'il s'invente sa propre histoire ,et tout cela parceque dès sa naissance ,on ne l'a pas laissé
devenir lui-même en lui imposant un rythme de dévéloppement psycho-physiologique inadapté , dont le résultat final est une frustration existentielle inconsciente qu'il faudra compenser par un
paraître .


 



laurence hansen-love 23/05/2011 12:43



Non toute personne qui entre en politique n'a pas cette "pathologie". De plsu chez DSK il y a la pathologie mais il y aussi l'abus de pouvoir. Maintenant voici quelques hommes dont personne n'a
jamais eu à se plaindre: Mendès France, de  Gaulle, Jospin, Chevènement, Bayrou ..



max 22/05/2011 23:46



Il me semble également que cela s'agit d'un idéal (au sens de Weber), ce sur quoi nous devons tendre, et donc pas de la réalité.



laurence hansen-love 23/05/2011 12:35



je ne comprends pas bien. Il  faudrait donc disqualifier l'idéal... parce que  l'idéal n'est pas la réalité. Curieux comme raisonnement..



max 22/05/2011 23:45



Oui, je suis entièrement d'accord avec ça. Il me semble que vous l'aviez déjà mis. Cela me fait penser à la phrase de Deleuze aussi. Les français devraient s'en inspirer.
Cependant, lorsque je disais que morale et poltique n'allaient pas de paire, je ne parlais pas de cet aspect là. Je parle de la façon de faire de la politique...



laurence hansen-love 23/05/2011 12:33



Quelle phrase de Deleuze?