Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 13:31

C'est le thème de l'excellent dossier de Philosophie magasine qui donne la parole aux philosophes !

 

 Je vous fournis quelques extraits:

 Voici l'édito:

 

(A propos de Fukushima)

 

"Le moment est venu de commencer à prendre du recul. Faut-i sortir au plus vite de l'énergie nucléaire? Ou serait-ce une réaction exagérée et irrationnelle à l'événement?
En fait, tout dépend de la définition de la raison qu'on adopte ici. Si par rationalité, nous entendons notre aptitude à anticiper et évaluer les risques, puis à prendre les mesures nécessaires pour éviter les catastrophes écologiques, alors un tel choix semble indécidable. Il y a autant d'arguments scientifiques forts en faveur qu'en défaveur du nucléaire, comme le montrent notre débat entre le penseur de l'écologie Dominique Bourg et le philosophe Luc Ferry, ou encore l'opposition de l'écologiste anglais Georges Monbiot et du spécialiste des probabilités Nassim Nicholas Taleb.
Cependant, l'accident de la centrale de Fukushima remet en cause la conception traditionnelle de la rationalité scientifique et technique, qui lit le monde à travers une grille mathématique, sans intégrer la dimension morale. Notre capacité d'évaluation des risques reste très limitée, rappelle le sociologue allemand Ulrich Beck. C'est pourquoi il convient de dépasser la simple logique du calcul pour s'ouvrir à une autre dimension de la raison humaine, plus consciente des enjeux de l'Histoire et soucieuse du destin de l'humanité - et c'est à un tel basculement que nous invitent des penseurs de la catastrophe comme Günther Anders, Hans Jonas, Peter Sloterdijk ou Jean-Pierre Dupuy".


 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurence hansen-love - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Cordroch J F 09/05/2011 01:43



Nous voilà en plein dans la paradoxe humain .La raison et la rationalité sont apparues afin de se protéger de l'inconnu et de l'imprévisible , du processus naturel de vie donc ,en tachant
d'assurer l'avenir de l'homme en décidant de son destin.Or ,nous constatons que cet avenir est plus que jamais menacé par le produit de la raison et de la rationalité ,qu'est  le monde
civilisé .C'est à se demander si les cultures premières , avec leurs croyances , n'étaient pas plus adaptées à la nature , et n'auraient donc pas du être plus respectées .On se rend compte un peu
tard que la culture particulière d'un peuple reliait fondamentalement celui-ci à son environnement , comme les liens affectifs reliant un enfant à sa mère .La raison et la rationalité aveuglées
par leur logique ,ont irrémédiablement rompu ces liens ,ce qui a entrainé l'homme dans la voie d'une évolution beaucoup trop rapide , ne laissant pas à l'humanité ,le temps de franchir à un
rythme naturel , les étapes de ce qu'aurait du être sa véritable  évolution .On retrouve cette évolution prématurée , dans la volonté de certains parents de pousser leurs enfants à bien
travailler à l'école dès la maternelle ,en pensant que c'est ainsi qu'ils seront les mieux armés pour leur avenir .Erreur fondamentale et fatale .On retrouve le problème qui se pose à l'humanité
,en tout individu civilisé .